La com­mune achète des lo­caux en centre-ville et sol­li­cite l’aide de l’Etat

L'Orne Combattante (SN) - - Tinchebray Et Son Pays - L.L.

« Nous avons l’op­por­tu­ni­té de de­ve­nir pro­prié­taires de plu­sieurs en­droits stra­té­giques et de tra­vailler sur deux ver­rues » .

Jeu­di der­nier à Yvrandes, le maire de Tin­che­bray Bo­cage, Jé­rôme Nu­ry a in­vi­té les conseillers mu­ni­ci­paux de la com­mune nou­velle à se por­ter ac­qué­reur de plu­sieurs bâ­ti­ments du cen­tre­ville de Tin­che­bray.

Deux pe­tits stu­dios à proxi­mi­té de la pri­son royale pour 17 500 eu­ros, l’im­meuble si­tué à l’angle de la rue de l’In­dus­trie et de la Grande-Rue (com­pre­nant 1 rez-de-chaus­sée et 2 étages) ain­si que l’im­meuble si­tué en face, l’an­cien Lion d’or, en ruine pour 40 000 €.

Dé­jà pro­prié­taire de l’an­cienne bou­che­rie Dubois, d’un ap­par­te­ment dans la Gran­deRue et du lo­cal de l’an­cienne coop, Tin­che­bray Bo­cage n’a pour­tant pas vo­ca­tion à de­ve­nir une agence im­mo­bi­lière.

Ces ac­qui­si­tions s’ins­crivent dans un pro­jet beau­coup plus vaste, dans le cadre d’un ap­pel à pro­jets lan­cé par l’Etat pour la re­vi­ta­li­sa­tion des centres-villes.

Vaste pro­gramme de re­vi­ta­li­sa­tion

« Il s’agit d’un sou­tien à l’in­ves­tis­se­ment pu­blic lo­cal do­té de 800 mil­lions d’eu­ros dont 300 pour les ter­ri­toires ru­raux, ex­plique Jé­rôme Nu­ry. Il y au­ra une grosse sé­lec­tion des dos­siers ré­par­tis en ré­gion » . Tin­che­bray bo­cage a dé­ci­dé de can­di­da­ter à ce fonds au­tour de trois axes. Sur le lo­ge­ment et l’ha­bi­tat tout d’abord. « Nous avons la chance d’avoir une ville épar­gnée par les bom­bar­de­ments mais avec des lo­ge­ments da­tant de l’époque mé­dié­vale exi­gus et à forte pré­ca­ri­té éner­gé­tique, sans comp­ter l’ac­ces­si­bi­li­té et le manque de par­king pri­va­tif. »

Les com­merces aus­si

Autre axe de tra­vail, la re­dy­na­mi­sa­tion des com­merces de proxi­mi­té. « On se rend compte que nous n’avons pas as­sez de cel­lules com­mer­ciales adap­tées, ce­la ne donne pas un en­semble ac­cueillant » pour­suit l’élu qui sou­haite « pou­voir créer 1 ou 2 cel­lules com­mer­ciales, de 60 à 80 m2 ex­ploi­tables ra­pi­de­ment. »

En­fin der­nier as­pect du dos­sier la re­struc­tu­ra­tion des es­paces pu­blics plu­tôt « vieillis­sants et mal adap­tés » . L’im­meuble du Lion d’or pour­rait ain­si être dé­mo­li pour fa­ci­li­ter la cir­cu­la­tion et créer des places de par­king.

Les deux pe­tits stu­dios à proxi­mi­té de la Pri­son Royale pour­raient éga­le­ment être dé­mo­lis. L’ef­fa­ce­ment des ré­seaux et l’éclai­rage pu­blic sont éga­le­ment en­vi­sa­gés sur le par­king de la mé­di@tech.

Quel ave­nir pour l’an­cien pres­by­tère ?

Le cas de l’an­cien pres­by­tère pour­rait s’ins­crire dans le dos­sier que pré­sen­te­ra la mu­ni­ci­pa­li­té. « Je suis in­quiet pour le bâ­ti­ment, une par­tie de la cui­sine s’est ef­fon­drée, on craint la pré­sence de mé­rule » . L’idée de sta­tion­ne­ment mi­nute sur le site pour sé­cu­ri­ser l’ac­cès à l’éta­blis­se­ment sco­laire à proxi­mi­té est éga­le­ment à l’étude. Des sta­tion­ne­ments qui pour­raient éga­le­ment être utiles à l’heure où la salle de spec­tacle se­ra inau­gu­rée. En­fin, l’an­cienne mai­rie « où un gros tra­vail est à réa­li­ser pour rendre les salles mo­dernes » de­vrait fi­gu­rer éga­le­ment dans le dos­sier. Le dos­sier de can­di­da­ture au­près de l’Etat doit être dé­po­sé avant le 15 mars. « Nous l’avons chif­fré à 3,5 mil­lions d’eu­ros et sol­li­ci­tons 2 mil­lions d’eu­ros au­près de l’Etat, ex­plique le maire qui pré­vient ce­pen­dant. Nous avons peu d’es­poir mais nous ne vou­lons pas pas­ser à cô­té de quelque chose » . D’autres sub­ven­tions pour­ront abon­der sur un es­ti­ma­tif « très gros­sier » . Les tra­vaux de­vraient être éta­lés sur 3 à 4 ans.

En Bref

« Jus­qu’à pré­sent, cha­cun des em­ployés des 7 com­munes tra­vaillait dans son coin. Pour être plus ef­fi­cace, nous avons dé­ci­dé de mu­tua­li­ser les moyens » .3 types d’équipes spé­cia­li­sées ont ain­si été créés sur le ter­ri­toire des 7 com­munes dé­lé­guées mais aus­si du Mé­nil-Ci­boult : une équipe voi­rie, une autre bâ­ti­ment lo­gis­tique et deux es­paces verts. Sous la hou­lette d’An­toine Le­prince, les 22 agents tra­vaille­ront 39 h en sai­son haute (du 1er mars au 1er no­vembre) et 35 h en basse sai­son. Cha­cune des équipes dis­po­se­ra de ma­té­riels adap­tés et in­ter­vien­dra sui­vant les de­mandes. « Il s’agit d’être plus ré­ac­tif avec une meilleure or­ga­ni­sa­tion » . Une conven­tion avec l’AIFR pour l’en­tre­tien des ter­rains de foot­ball de Tin­che­bray, Frênes, Saint-Cor­nier et du plan d’eau de Lar­champ se­ra éga­le­ment si­gnée pour un coût de 21064,48€.

Les conseillers mu­ni­ci­paux ont va­li­dé à l’una­ni­mi­té une sub­ven­tion ex­cep­tion­nelle de 10 000 € à l’as­so­cia­tion La Ré­cré à Neuf qui gère deux mi­cro­crèches à Tin­che­bray. L’as­so­cia­tion, qui vient de consti­tuer un nou­veau bu­reau, doit faire face à des pro­blèmes de tré­so­re­rie. « C’est un ser­vice in­no­vant qui concerne près de 50 fa­milles et em­ploie une di­zaine de sa­la­riés » ex­plique le maire qui se donne quelques mois pour as­sai­nir la si­tua­tion.

Une autre sub­ven­tion ex­cep­tion­nelle a été at­tri­buée au co­mi- té d’or­ga­ni­sa­tion du co­mice agri­cole can­to­nale qui or­ga­ni­se­ra le vo­let agri­cole lors des fes­ti­vi­tés de sep­tembre pro­chain. Il re­ce­vra 20 cts d’eu­ros par ha­bi­tant soit 1031 €.

En­core au rayon des ac­qui­si­tions, Tin­che­bray Bo­cage a dé­ci­dé d’ache­ter le ter­rain si­tué à proxi­mi­té de l’an­cienne gare dont elle est dé­jà pro­prié­taire. Le dé­par­te­ment de l’Orne cède cette par­celle de 1600 m2 abri­tant deux bâ­ti­ments pour 35 325 €. L’un de ses bâ­ti­ments pour­rait d’ores et dé­jà être loué à l’en­tre­prise Le­bos­sé Mo­to­cul­ture pour y ins­tal­ler un sho­wroom et sto­cker du ma­té­riel moyen­nant un loyer men­suel de 500 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.