VOE dé­friche pour pro­té­ger les an­co­lies

L'Orne Combattante (SN) - - Putanges Et Son Pays -

26 équipes de deux joueurs se sont af­fron­tées, sa­me­di 27 fé­vrier, à la salle des Halles de La Fo­rêt-Au­vray, au tra­di­tion­nel concours de be­lote or­ga­ni­sé par le co­mi­té des fêtes. Le concours s’est dé­rou­lé par équipes de deux joueurs en 4 par­ties.

Chan­tal Le­maître, la nou­velle pré­si­dente, est ra­vie de l’am­biance ami­cale qui a ré­gné toute la soi­rée et sou­ligne qu’il ya « les ha­bi­tués, mais aus­si de nou­veaux joueurs qui viennent de Cha­nu et de plus loin en­core. Les bé­né­fices ser­vi­ront au Noël des en­fants. »

Tous les par­ti­ci­pants ont re­çu un lot, les pre­miers du cham­pagne, les deuxièmes du Bor­deaux et la pre­mière équipe fé­mi­nine, des fleurs.

Les bé­né­voles as­su­raient la bu­vette et les joueurs ont pu se res­tau­rer toute la soi­rée, entre deux par­ties.

Clas­se­ment des équipes : 1ers, Pot­tier Ro­land - Pot­tier Mar­cel, 4997 points ; 2e, Pi­cot Thé­rèse - An­que­til Blanche, 4941 points ; 3e, Villedieu Mar­tine - Pres­ta­voine Fran­cis, 4756 points ; 4e, Pi­cot Jean-Louis - Noël Gé­rard, 4476 points ; 5e, Go­dier Mi­chel - Go­dier Ni­cole, 4455 points ; 6e, Noël Ch­ris­tophe - Noël Sé­bas­tien, 4422 points ; 7e, Beau­fils Ch­ris­tophe - Gau­que­lin Emile, 4377 points ; 8e, Elie Ca­role - Elie Ju­lie, 4363 points ; 9e, Le­boisne Gé­rard - Hée Flo­rence, 4326 points ; 10e, Ber­nier Co­lette - Le­boisne Jac­que­line, 4294 points.

Les bé­né­voles de Val d’Orne En­vi­ron­ne­ment se sont re­trou­vés sur le ter­rain très es­car­pé de La Val­mière à Mé­nil-Her­mei, sa­me­di 27 fé­vrier. Ch­ris­tophe Louis, maire de la com­mune, est ve­nu leur prê­ter main-forte pour le dé­fri­chage.

Ni­cole Lot­tin, pré­si­dente de VOE, in­dique que « de­puis une ving­taine d’an­nées nous ve­nons net­toyer la prai­rie de la Val­mière. Le site très pen­tu est peu fré­quen­té par le bé­tail et né­ces­site un en­tre­tien ma­nuel. Nous ex­por­tons les ronces et les fou­gères afin de lais­ser la place à une flore lo­cale peu com­mune. Nous fai­sons ce chan­tier en fé­vrier, avant que les an­co­lies soient sor­ties. »

La prai­rie, in­ac­ces­sible aux en­gins et aux bêtes qui pour­raient la pâ­tu­rer, s’en­friche avec ronces et fou­gères qui étouffent le reste de la vé­gé­ta­tion, no­tam­ment les an­co­lies, les or­chi­dées et une plante pro­té­gée, l’Epiaire des Alpes.

La grande quan­ti­té de plantes dif­fé­rentes qui poussent dans ce pré at­tire les in­sectes de toutes sortes, no­tam­ment les pa­pillons.

En bas de la prai­rie, l’abreu­voir est vi­dé tous les deux ans de ses sé­di­ments, pour que les tri­tons, grenouilles, sa­la­mandres et autres pe­tits ani­maux de la mare, puissent se re­pro­duire. « Plus bas en­core, le ruis­seau se jette dans l’Orne dans une pe­tite prai­rie cou­verte d’ails aux ours et d’arum d’Ita­lie » , note Ni­cole Lot­tin.

En août, les bé­né­voles re­vien­dront sur la prai­rie, pour cas­ser les têtes de fou­gères pous­sées, ils fe­ront le bat­tage que pra­ti­quaient les pay­sans au­tre­fois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.