Coupe d’Eu­rope des na­tions en juillet à Thu­ry-Har­court

Fort de son suc­cès lors de l’Eu­ro en 2007 et des cham­pion­nats du monde en 2016, le kayak club de Thu­ry-Har­court tient tou­jours à va­lo­ri­ser le site du Tras­py. La CA cup au­ra lieu du 15 au 17 juillet, le bud­get est de 70 000 €. Des concerts sont pro­gram­més.

L'Orne Combattante (SN) - - Suisse Normande - Jean-Luc Pel­le­rin

La ville va or­ga­ni­ser la Coupe d’Eu­rope des na­tions de kayak-po­lo du 15 au 17 juillet sur le plan d’eau du Tras­py. C’est une suite lo­gique des grands évé­ne­ments or­ga­ni­sés en 2007 à l’oc­ca­sion des cham­pion­nats d’Eu­rope et 2014 pour les cham­pion­nats du monde.

Il y a moins de 2 ans, Paul Chan­de­lier, maire de Thu­ry-Har­court et conseiller dé­par­te­men­tal, avait dit qu’il fal­lait sur­fer sur cette vague (de suc­cès). Le mes­sage a été clai­re­ment en­ten­du par les res­pon­sables du kayak club de Thu­ry-Har­court.

« On a fait acte de can­di­da­ture pour ac­cueillir l’une des trois manches de la coupe d’Eu­rope des na­tions en sep­tembre et en oc­tobre, c’était va­li­dé » , confie Oli­vier Rous­se­let, qui est à la tête de la base de plein air har­cour­toise et coach de l’équipe fa­nion lea­der après quatre matchs en Na­tio­nale 1.

« On ne vou­lait pas la pre­mière, on dé­si­rait la deuxième ou la troi­sième. » C’est un plus consi­dé­rable puis­qu’il s’agi­ra de la touche fi­nale de l’épreuve avec le clas­se­ment dé­fi­ni­tif.

Pour la pe­tite his­toire, la pre­mière ren­contre se dé­rou­le­ra à Ka­niow en Po­logne les 28 et 29 mai et à Me­che­len les 25 et 26 juin. « On at­tend une tren­taine d’équipes dans 3 voire 4 ca­té­go­ries : les se­niors et moins de 21 ans mas­cu­lins, les se­niors femmes et les moins de 21 ans. Les deux ca­té­go­ries femmes ne pour­raient en faire qu’une s’il n’y a pas beau­coup d’équipes » . Ce­la re­pré­sente donc en­vi­ron 300 per­sonnes, ath­lètes et staff com­pris.

La com­pé­ti­tion n’a pas le même im­pact qu’un Eu­ro ou un Mon­dial. « La CA Cup, c’est un bud­get de 70 000 € de fonc­tion­ne­ment et on va­lo­rise l’as­pect du bé­né­vo­lat. À titre de com­pa­rai­son, pour les cham­pion­nats du monde, c’était 800 000 €. Mais at­ten­tion, ce n’est pas une épreuve au ra­bais. On veut faire de cette com­pé­ti­tion une fête, à la fois sur les plans d’eau et en de­hors » , pour­suit notre in­ter­lo­cu­teur.

Y v o n Che­va­lier, père de la Tri­co­lore An­nie, bou­lan­ger de son état et par­te­naire du club ren­ché- rit. « Les gens ont gar­dé un bon sou­ve­nir, ils sont de­man­deurs. » Si le for­mat se­ra ré­duit, le kayak club de Thu­ry-Har­court veut mettre en place l’infrastructure ga­rante des suc­cès pré­cé­dents : ani­ma­tions, stands, res­tau­ra­tion ou­verte pour le pu­blic et les ath­lètes. « Il y au­ra une tri­bune, peut-être pas aus­si grande qu’aux cham­pion­nats du monde. C’est à voir. »

La coupe d’Eu­rope des na­tions, « c’est un évé­ne­ment créé en 2011 pour pré­pa­rer les cham­pion­nats d’Eu­rope et du monde. Cette an­née, les cham­pion­nats du monde ont lieu à Sy­ra­cuse en Ita­lie au dé- but du mois de sep­tembre » . Le kayak club de Thu­ry- Har­court, prin­ci­pal or­ga­ni­sa­teur de l’épreuve (N.D.L.R. : les deux pre­mières épreuves étaient pla­cées sous l’égide la col­lec­ti­vi­té et de l’of­fice de tou­risme), s’ap­puie­ra sur ses par­te­naires. Il est ro­dé à ce type de ma­ni­fes­ta­tion. « On a le site, les ins­tal­la­tions. Il n’y a pas de nou­veaux in­ves­tis­se­ments à faire » .

Ani­ma­tions : le groupe La Tchou­crav’

Le club at­tend des aides fi­nan­cières, no­tam­ment de la com­mune nou­velle re­grou­pant cinq ci­tés - Thu­ry- Har­court, Saint-Martin-de-Sal­len, Cur­cy­sur-Orne, Ha­mars et Cau­mont­sur-Orne -, et « on est tou­jours en quête de nou­veaux par­te­naires » .

Et pour es­pé­rer un nou­veau suc­cès - ja­mais deux sans trois - le kayak club de Thu­ry-Har­court s’ap­puie­ra en­core sur ses bé­né­voles. « Aux Mon­diaux, il y en avait 600 à 700. Là, une bonne cen­taine suf­fi­ra. »

Pour que la fête soit com­plète, le kayak club de Thu­ry- Har­court a pro­gram­mé un concert le ven­dre­di et le sa­me­di soir. Le groupe bas-nor­mand La Tchou­crav’, se­ra pré­sent le ven­dre­di soir. Le ven­dre­di, il y au­ra la cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture. « Une cé­ré­mo­nie très ba­sique car elle se dé­rou­le­ra uni­que­ment sur les ins­tal­la­tions. Cette fois, il n’y au­ra pas de dé­fi­lé » , pré­cise Oli­vier Rous­se­let.

L’un des pion­niers du KCT de conclure. « Ce n’est pas un cham­pion­nat d’Eu­rope ou du monde mais une belle épreuve in­ter­na­tio­nale. On a moins le temps pour la pré­pa­rer mais ce n’est pas. On est au dé­but, on est en train de lan­cer la ma­chine. On ai­me­rait em­bel­lir le plus pos­sible la ma­ni­fes­ta­tion. »

« Pas une épreuve au ra­bais » « Les gens

sont de­man­deurs »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.