Des pê­cheurs im­pa­tients

La sai­son de pêche ouvre ce sa­me­di à 7 h. Les nom­breux ama­teurs de ce loi­sir piaffent d’im­pa­tience.

L'Orne Combattante (SN) - - Entre Bocage Suisse Et Normande Entre -

Mars sonne l’ou­ver­ture de la sai­son de pêche en ri­vière. Sa­me­di à comp­ter de 7 h, les ama­teurs se­ront nom­breux à ar­pen­ter les bords des ri­vières en quête de truites voire de sau­mons. « On a hâte » sou­rit deux amis pê­cheurs réunis sa­me­di der­nier à l’étang de la Blan­char­dière où une jour­née de pêche était or­ga­ni­sée par la Flé­rienne.

Les deux com­pères sont ve­nus se dé­rouiller et pré­pa­rer le ma­té­riel à l’aube d’une longue sai­son, jus­qu’en oc­tobre.

« Les ni­veaux d’eau sont un peu hauts » constatent les pê­cheurs. « Il fau­drait que les pré­ci­pi­ta­tions ne soient pas trop nom­breuses cette se­maine » pour­suit Gilles Pe­tit, pré­sident de l’as­so­cia­tion de pêche La Flé­rienne qui at­tend plus de 1000 adhé­rents tout au long de l’an­née sur les 400 km de rives que gère l’as­so­cia­tion. « Nous avons 4 cours d’eau prin­ci­paux : la Rouvre, la Va­renne, l’Egrenne et le Noi­reau. Des ri­vières toutes de pre­mière ca­té­go­rie » .

Vec­teur tou­ris­tique

Une qua­li­té de cours d’eau qui semble at­ti­rer les ama­teurs au de­là du bas­sin de po­pu­la­tion. « On constate que 25 à 30 % de nos pê­cheurs sont hors dé­par­te­ment, nous sommes d’ailleurs en train d’éva­luer les re­tom­bées tou­ris­tiques » . Il sem­ble­rait en ef­fet que de nom­breux gîtes de la Suisse nor­mande sur les bords de la Rouvre no­tam­ment af­fichent com­plet à l’heure de la sai­son de pêche.

Car la Rouvre offre des condi­tions de pêche spor­tives. Par son re­lief tout d’abord et ses pay­sages mais aus­si par les belles truites sau­vages que l’on peut y trou­ver. Sans comp­ter les ta­cons, ces jeunes sau­mons qui sont en­core pré­sents dans les cours d’eau avant de prendre la di­rec­tion de la mer. Le Noi­reau est éga­le­ment une ri­vière où l’on peut pê­cher ces jeunes sau­mons.

30 mi­nutes avant le le­ver du so­leil, ils se­ront, en tous les cas, nom­breux à re­trou­ver leur loi­sir fa­vo­ri. L’étang de la Blan­char­dière ou­vri­ra une di­zaine de sa­me­dis dans l’an­née cou­plé à une ou­ver­ture de lun­di sui­vant à de­mi-ta­rif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.