Moins d’ama­teurs au dé­jeu­ner tripes de la so­cié­té de chasse

L'Orne Combattante (SN) - - Flers Et Son Pays -

Avec le prin­temps qui ap­proche dou­ce­ment, les arbres aus­si ont be­soin d’une pe­tite toi­lette. À La Fer­rière-aux-Etangs, les arbres si­tués au bord du plan d’eau y ont eu droit. Les pru­nus de la rue de Briouze et les bou­leaux du bord de l’étang ont donc su­bi un pe­tit éla­gage.

Il est vrai que ces arbres com­men­çaient à être hauts, beau­coup de branches étaient tom­bées lors des der­niers coups de vent.

Dé­jà, des arbres ma­lades avaient été abat­tus ré­cem­ment par les em­ployés com­mu­naux.

Le manque de fré­quen­ta­tion est, peut-être, à mettre sur le compte de la mé­téo peu clé­mente. Sans doute le froid a-t-il dis­sua­dé les ama­teurs de tripes ce di­manche 6 mars. Or­ga­ni­sa­trice d’un dé­jeu­ner consa­cré à cette spé­cia­li­té caen­naise, la so­cié­té de chasse de La Fer­riè­reaux-Etangs ne ca­chait pas sa dé­cep­tion en comp­tant 70 re­pas ser­vis en moins cette an­née.

« Peut-être la conjonc­ture en est la cause mais aus­si un manque de mo­ti­va­tion pour cer­tains membres à vendre les cartes. Ce sont des choses à voir en in­terne » , fai­sait re­mar­quer Jean-Claude Pou­pin.

Mal­gré cette dé­cep­tion, les membres de la so­cié­té de chasse se sont conso­lés en voyant le sou­rire des per­sonnes pré­sentes. « En fai­sant le tour des tables les convives étaient très sa­tis­faits. Chaque table était ser­vie par un membre de l’as­so­cia­tion » , a ajou­té JeanC­laude Pou­pin.

Avant de re­mettre le cou­vert en 2017, l’as­so­cia­tion pro­pose un vide-gre­niers dé­but juin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.