La four­mi de BC’Eco ven­dre­di à Flers

L'Orne Combattante (SN) - - Loisirs - Pra­tique : le mer­cre­di 16 mars à 15 h, au Fo­rum de Flers. Du­rée 45 mn. Ta­rif unique : 6 €.

Le bowling. Les 10 ga­gnants pour le bowling : Odette Mau­lave, Flers - Syl­vie Le­cuyer, Flers - Co­rinne Ber­nier, La Car­neille - Emilie Le­roy, Ste-Ho­no­rine-la-Char­donne - Théo Gar­reau, Mes­sei - Guy Re­nault, Ber­nières-le-Pa­try - Lu­cien Pous, Flers - Mi­chel Jé­han, Cha­nu - Ro­main Des­grippes, la Fer­riè­reaux-Etangs - Ro­lande Ba­glin, la selle-la-Forge. A re­ti­rer à l’ac­cueil du jour­nal. Ci­né­ma. Les per­sonnes ayant ga­gné une place de ci­né­ma pour la séance de leur choix sont : Mi­chel Jé­han, Cha­nu - Cloé Ra­hem, Flers - Sté­pha­nie Va­zelle, Echa­lou. In­vi­ta­tion no­mi­na­tive va­lable jus­quà mer­cre­di pro­chain. Se pré­sen­ter di­rec­te­ment au ci­né­ma avec une pièce d’iden­ti­té. Les per­sonnes ayant ga­gné une in­vi­ta­tion pour as­sis­ter à la pièce de théâtre «Qu’im­porte le flo­con» qui au­ra lieu à la salle so­cio­cul­tu­relle le di­manche 20 mars à 15 heures sont :Alain Cour­teille, Mes­sei ; Lu­do­vic Briard, La Lande Pa­try ; Jean-Mi­chel Var­don, Flers ; Christine De­lange, Briouze & Ni­cole Des­mor­treux Flers. In­vi­ta­tion pour une per­sonne, à re­ti­rer di­rec­te­ment à la billet­te­rie sur pré­sen­ta­tion d’une pièce d’iden­ti­té. Contac­ter Mme Christine de La­venne au 06.88.98.21.19 en amont pour confir­ma­tion. Les per­sonnes ayant ga­gné une in­vi­ta­tion pour as­sis­ter au concert de Mi­chel Fu­gain qui au­ra lieu au Co­lys’Haie de Tin­che­bray le sa­me­di 12 mars à 20 heures sont : Ch­ris­tian Des­ra­mé, Segrie-Fon­taine ; An­nick Fla­ment, Flers ; Ma­ry­vonne Avice, Frênes & Eve­lyne Mo­rin, Lar­champ. In­vi­ta­tion pour une per­sonne à re­ti­rer di­rec­te­ment sur place, à la billet­te­rie, sur pré­sen­ta­tion d ’une pièce d’iden­ti­té.

La mas­cotte Buz­zy du pro­gramme de fi­dé­li­té BC’Eco se pro­mè­ne­ra dans les rues de Flers, ven­dre­di de 10 h 30 à 12 h 30. Cette se­maine, l’in­dice est REVe.

Les spec­ta­teurs sont ins­tal­lés au plus proche, au bord de la scène, dans un co­con de voiles. De­vant eux, un pla­teau, de la terre, une lune-miche de pain, un ciel de bam­bou… et de pe­tites construc­tions de bois, faites de fra­giles brin­dilles et de bâ­tons. Un souffle berce les feuilles. Il n’y a rien d’autre, comme aux pre­miers temps du monde. Et puis sou­dain… quelque chose s’agite sous la terre : un être in­dé­fi­ni qui rampe. Quand son vi­sage se ré­vèle, alors tout com­mence vrai­ment : c’est le dé­but des « Pe­tits sen­ti­ments » , ceux qu’éprouve, un à un, l’unique per­son­nage de ce spec­tacle. Une ma­rion­nette grande comme la main.

Toute la gamme des sen­ti­ments est ex­plo­rée, sans un mot, tout comme le sont l’ouïe, la vue ou le tou­cher, puisque des sens aux sen­ti­ments, il n’y a qu’un pas.

« Je ne suis pas quel­qu’un de ba­vard, tout mon tra­vail re­pose sur le geste clair qui est une sub­sti­tu­tion à la pa­role. Les per­son­nages parlent mais on ne les en­tend pas. Je suis un ad­mi­ra­teur de Cha­plin et de Kea­ton qui tra­vaillaient sur tous les signes vi­suels et au­di­tifs, la scé­no­gra­phie, la manipulation des ob­jets, la cho­ré­gra­phie des corps, la mu­sique. J’es­saie d’être très ri­gou­reux dans ce tra­vail qui ne souffre pas de fausse in­ter­pré­ta­tion. Je ne fais pas un théâtre muet mais un théâtre où le pu­blic ou­blie qu’il n’y a pas de pa­role » , ex­plique le met­teur en scène, Alain Mo­reau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.