Duel de mots au ly­cée

L'Orne Combattante (SN) - - La Ferté Et Son Pays -

Le Lion’s Club lo­cal a or­ga­ni­sé, lun­di 29 fé­vrier en soi­rée, son 28e concours annuel d’élo­quence, qui s’est dé­rou­lé dans l’au­di­to­rium du ly­cée des An­daines.

C’est un mo­ment tou­jours ap­pré­hen­dé par les par­ti­ci­pants, ap­pré­cié par le pu­blic et pris au sé­rieux par le ju­ry. En com­pé­ti­tion, trois ly­céens de l’éta­blis­se­ment : Ro­drigue Fer­rei­ra, ter­mi­nale S, comme son ad­ver­saire Maxime Royer, en com­pé­ti­tion avec An­toine Léger, ter­mi­nale L. En face d’eux, un ju­ry im­par­tial com­po­sé d’une ju­riste en la per­sonne de Ca­the­rine Hé­nuin, d’un cor­res­pon­dant de presse du Pu­bli­ca­teur Libre et de deux membres du Lion’s Club : Pa­trick Mar­chand et Eu­gène Bra­band. Outre ces per­son­na­li­tés, le pro­fes­seur de phi­lo­so­phie du ly­cée et coach des trois concur­rents, Pas­cal Geor­get, étaient pré­sents.

Temps li­mi­té

Dans un temps im­par­ti stric­te­ment com­pris entre 8 et 10 mi­nutes, les trois jeunes ora­teurs ont eu à dé­ve­lop­per un ar­gu­men­taire sur le thème d’une ci­ta­tion de Georges Clé­men­ceau : « Il faut d’abord sa­voir ce que l’on veut, il faut en­suite avoir le cou­rage de le dire, il faut en­fin avoir l’éner­gie de le faire ».

Du­rant leur exer­cice d’élo­quence, les ly­céens ont été no­tés sur de nom­breux as­pects, no­tam­ment leur ca­pa­ci­té à dé­ve­lop­per leur su­jet, à convaincre l’au­di­toire, la co­hé­rence de l’ar­gu­men­taire dans le res­pect du thème don­né, leur ca­pa­ci­té à pré­sen­ter leur dia­tribe par coeur ou pas, et bien d’autres cri­tères, dont la te­nue ves­ti­men­taire et la ges­tuelle. Au­tant de dé­tails qu’ont scru­pu­leu­se­ment dé­cor­ti­qués les membres du ju­ry, avant de dé­li­bé­rer sur les notes à ac­cor­der. Le ver­dict, qui qua­li­fie le vain­queur pour re­pré­sen­ter le Lion’s Club au concours ré­gio­nal de Saint-Lô, le 16 avril pro­chain n’a pas tar­dé à être pro­non­cé et a his­sé sur la plus haute marche An­toine Léger. Il em­porte, outre cette res­pon­sa­bi­li­té de re­pré­sen­ta­tion, un chèque de 200 €. Maxime Royer, en se­conde place, a dû se conten­ter de la moi­tié, et le troi­sième a re­çu 50 €. Des prix re­mis par le pré­sident du Lion’s Club, Di­dier Ches­nay, et l’or­ga­ni­sa­teur du concours, Do­mi­nique Pillairt. Mais comme l’a si bien dit le Ba­ron Pierre de Cou­ber­tin et même si seule la vic­toire est belle, « l’im­por­tant est de par­ti­ci­per ! ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.