Les Res­tos du coeur étaient aux portes des ma­ga­sins pour la cam­pagne d’été

Chaque an­née, les Res­tos du Coeur col­lectent 100 000 tonnes de den­rées ali­men­taires per­met­tant de re­dis­tri­buer l’équi­valent de 130 mil­lions de re­pas aux fa­milles dans le be­soin. En fin de se­maine der­nière, une grande col­lecte avait lieu dans les ma­ga­sins.

L'Orne Combattante (SN) - - La Ferté Et Son Pays - Ho­raires des Res­tos du coeur du­rant la cam­pagne d’été : 25, rue Soeur Ma­rie Boî­tier les jeu­dis de 10 h à 12h et de 13 h 30 à 15 h 30. Con­tact : 09.61.34.51.93.

Du ven­dre­di 11 au di­manche 13 mars, l’as­so­cia­tion Les Res­tos du Coeur or­ga­ni­sait sa col­lecte na­tio­nale afin de pré­pa­rer la cam­pagne d’été. À La Ferté Ma­cé, la mo­bi­li­sa­tion de près de 160 per­sonnes sur 4 jours a per­mis de dé­bu­ter la col­lecte dès le jeu­di chez Leclerc et In­ter­mar­ché, pour la conti­nuer jus­qu’à di­manche mi­di avec en plus, la pré­sence de col­lec­teurs bé­né­voles dans les ma­ga­sins Lidl et Car­re­four Con­tact de La Ferté Ma­cé, et Ca­si­no de Ba­gnoles.

Comme l’ex­pliquent Pierre De­sau­nay et Christine Des­son, res­pon­sable et co-res­pon­sable, « les col­lec­teurs sont des bé­né­voles membres des Res­tos, des par­ti­cu­liers qui ont ré­pon­du à l’ap­pel du centre, mais aus­si, pour la pre­mière fois, des élèves de la MFR d’Ha­leine. Au to­tal, nous dis­po­sons de 160 re­lais pour ce week-end de col­lecte » .

Te­nir tout l’été

Pen­dant qu’une di­zaine de bé­né­voles s’oc­cu­paient de la ré­cep­tion et du tri des den­rées ali­men­taires dans les lo­caux rue Soeur Ma­rie Boi­tier, une cin­quan­taine d’autres étaient ré­par­tis chaque jour par équipe de 2 ou 3 dans les cinq ma­ga­sins par­te­naires. À tour de rôle, cha­cune des équipes res­tait un peu plus de 3 h sur place pour sol­li­ci­ter la clien­tèle en­trant à faire un don. « La cam­pagne ac­tuelle nous sert à te­nir tout l’été, sou­ligne Christine Des­son, car du­rant cette pé­riode, nous n’avons plus au­cun don, que ce soit au ni­veau na­tio­nal ou eu­ro­péen. Il y a ce­pen­dant ce que nous ap­pe­lons la ra­masse avec des par­te­naires comme le ma­ga­sin Leclerc, la base In­ter­mar­ché, et la so­cié­té Gillot, qui nous donnent ré­gu­liè­re­ment leurs sur­plus. Grâce à cette ra­masse, nous sommes le seul centre du dé­par­te­ment à être com­plè­te­ment au­to­nome. Il nous ar­rive même de four­nir d’autres centres à L’Aigle, Alen­çon, Flers, Mor­ta­gneau- Perche, et Ga­cé » . Les aides ali­men­taires pro­viennent éga­le­ment de par­ti­cu­liers, mais éga­le­ment de culti­va­teurs qui ap­portent des lé­gumes. « Nous avons aus­si des dons spon­ta­nés de ma­té­riel, comme ce par­ti­cu­lier qui nous a of­fert 3 congé­la­teurs. Ce don tom­bait à point nom­mé puisque l’un des nôtres était en panne. Nous avons éga­le­ment pu en cé­der à un centre qui en man­quait ».

Co­té cha­leur hu­maine, toute per­sonne, même si elle n’est pas bénéficiaire, peut ve­nir aux heures d’ou­ver­ture pro­fi­ter de l’écoute des bé­né­voles au­tour d’un ca­fé. À la Ferté Ma­cé, ce sont 1 800 re­pas qui sont dis­tri­bués chaque se­maine à 180 fa­milles dont 70 d’entre elles sont fer­toises. « Nous sommes éga­le­ment en me­sure d’of­frir un co­lis de dé­pan­nage à une fa­mille qui, même si elle n’est pas bénéficiaire, se trouve dans une si­tua­tion d’ur­gence ali­men­taire » .

Ré­duc­tion d’im­pôts

La 31e cam­pagne d’hi­ver qui a dé­bu­té le 30 no­vembre 2015 se ter­mi­ne­ra ven­dre­di 18 mars pour don­ner place, dès le jeu­di 24, à la cam­pagne d’été. Les bé­né­fi­ciaires, moins nom­breux lors de la cam­pagne d’été que pour celle d’hi­ver (le ba­rème de sé­lec­tion étant di­vi­sé par deux) pour­ront ré­cep­tion­ner leur co­lis au Res­tos les jeu­dis aux heures d’ou­ver­ture. « Au- de­là de l’aide ali­men­taire, nos ac­tions consistent en un sou­tien mo­ral per­ma­nent, une aide ma­té­rielle, ju­ri­dique et ad­mi­nis­tra­tive pour les­quelles nos bé­né­voles re­çoivent une for­ma­tion par Les Res­tos du Coeur ».

Pour mé­moire, la loi Co­luche per­met de bé­né­fi­cier d’une ré­duc­tion d’im­pôt sur le re­ve­nu cor­res­pon­dant à 75 % de votre don, avec un pla­fond de 530 €. Pour exemple et comme in­di­qué sur le site des Res­tos du Coeur, un don de 90 € per­met une ré­duc­tion d’im­pôt de 67,50 € et ne coûte donc au do­na­teur contri­buable que 22,50 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.