Pas de vain­queur entre Vire et Flers

Un der­by n’est ja­mais un match fa­cile à jouer. Sa­me­di soir, à Vire, le FC Flers a dû se conten­ter du par­tage des points sur la pe­louse du stade Pierre-Compte.

L'Orne Combattante (SN) - - Sports -

Les Vi­rois qui res­taient sur une dé­faite face à un autre pré­ten­dant au main­tien la se­maine pas­sée, ac­cueillaient le FC Flers, en lutte aus­si dans ce cham­pion­nat de DH.

Dans ce pre­mier acte, sa­me­di 12 mars, les Vi­rois étaient les pre­miers à se mettre en évi­dence, c’est d’abord Ro­nald Si­neux qui voyait sa re­prise pas­ser de peu à cô­té, puis Ar­thur Dal­lois frap­pait juste au-des­sus de la barre trans­ver­sale, après un bon tra­vail d’Axel Au­dra sur le cô­té. D’ailleurs, ce­lui-ci, très ac­tif sur son cô­té gauche, mul­ti­pliait les centres mais les at­ta­quants Vi­rois ne par­ve­naient pas à trou­ver la faille à l’image d’Ar­thur Dal­lois ou Ted­dy Gau­diche. Mi­temps : 0-0.

En se­conde pé­riode, sur une de leur pre­mière of­fen­sive, les Flé­riens ou­vraient la marque sur une frappe de Jo­han Pla­ton qui se lo­geait sous la barre trans­ver­sale. Les Vi­rois, pi­qués au vif, re­pre­naient la marche en avant, et sur un coup franc ex­cen­tré d’Axel Au­dra que per­sonne ne tou­chait, le bal­lon fi­nis­sait sa course au fond des fi­lets. Après l’éga­li­sa­tion lar­ge­ment mé­ri­tée, les Vi­rois conti­nuaient à at­ta­quer, et après un ex­cellent tra­vail de Ro­main Thom­me­rel, la re­prise d’Axel Au­dra frô­lait le mon­tant du gar­dien vi­si­teur. En fin de match, sur un bon ser­vice d’Axel Au­dra, Ro­main Thom­me­rel avait la balle de la vic­toire, mais le por­tier flé­rien sor­tait le grand jeu. Score fi­nal : 1-1.

Ré­sul­tat po­si­tif pour Flers

« Je suis dé­çu car nous avons do­mi­né de la tête et des épaules cette ren­contre avec de nom­breuses si­tua­tions franges. Nous avons bien joué ce soir avec une grosse en­vie et une grosse dy­na­mique, mais mal­heu­reu­se­ment nous ne ga­gnons pas cette ren­contre qui peut nous comp­ter cher » , sou­li­gnait l’en­traî­neur Cy­ril Mocques.

Pour le coach flé­rien, Mic- kaël De­rouet : « Ce match nul est tout de même un ré­sul­tat po­si­tif, parce qu’on s’est fait mal­me­ner du­rant toute la par­tie. J’avoue que c’est même une très belle per­for­mance compte te­nu des nom­breuses ab­sences au sein de mon ef­fec­tif. J’ai réus­si à consti­tuer une équipe de gar­çons qui se sont bat­tus cou­ra­geu­se­ment contre cette équipe de Vire. Mes joueurs ont bien ré­pon­du à mes at­tentes dans ce contexte dif­fi­cile. »

« Pas de match

sa­me­di ! »

Il est vrai que le tech­ni­cien flé­rien connaît de grosses dif­fi­cul­tés en ce mo­ment, no­tam­ment au ni­veau du rythme de la com­pé­ti­tion. Le FC Flers a beau­coup de mal à en­chaî­ner deux matchs de suite, ce qui pré­sente un cer­tain désa­van­tage dans la com­pé­ti­tion.

« Sa­me­di, à Vire, nos ad­ver- saires étaient plus en jambe parce qu’ils avaient joué la se­maine pré­cé­dente, contrai­re­ment à nous en rai­son de la fer­me­ture du ter­rain de Bayeux. Et, ce­la conti­nue pour nous, puisque sa­me­di 19 mars, nous n’al­lons pas jouer contre Cour­seulles en rai­son d’un match de l’équipe de France fé­mi­nine à Flers. Le pire c’est que nous ne pou­vons même pas com­pen­ser avec un match ami­cal, nos ad­ver­saires jouent tous. C’est une jour­née com­plète du cham­pion­nat. »

Lé­gè­re­ment dé­pi­té l’en­traî­neur du FC Flers es­père que cette si­tua­tion va ra­pi­de­ment prendre fin.

En at­ten­dant, le cô­té bé­né­fique c’est que ce­la va per­mettre aux bles­sés de se re­faire une san­té pour mieux re­ve­nir dans la com­pé­ti­tion en­suite afin d’en­vi­sa­ger une bonne fin de cham­pion­nat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.