Une équipe de France conqué­rante

Peu ha­bi­tuée à jouer de­vant son pu­blic, l’équipe de France U17 de San­drine Sou­bey­rand part avec de grandes am­bi­tions pour ce Tour élite à do­mi­cile.

L'Orne Combattante (SN) - - Tour Elite Feminin Uefa U17 - G.V.

Ex- in­ter­na­tio­nale fé­mi­nine et re­cord­wo­man ab­so­lue des sé­lec­tions en équipe de France (198), San­drine Sou­bey­rand est la sé­lec­tion­neuse de l’équipe de France U17 de­puis son ar­rêt de la com­pé­ti­tion il y a 2 ans.

Pour la pre­mière fois de son his­toire, cette jeune gé­né­ra­tion de joueuses va dis­pu­ter une grande com­pé­ti­tion of­fi­cielle en France.

« Nous jouons 80 % de nos matchs à l’étran­ger. Ce Tour élite est une grande pre­mière pour nous. Et les jeunes filles vont dé­cou­vrir aus­si une grande com­pé­ti­tion eu­ro­péenne. La chance c’est de jouer en France, ça peut être un atout si le pu­blic nous suit dans les stades. La plu- part du temps, nous jouons des matchs ami­caux ! » dé­clare San­drine Sou­bey­rand.

La sé­lec­tion­neuse ne cache pas que l’ob­jec­tif af­fi­ché, c’est la qua­li­fi­ca­tion pour la phase fi­nale, au mois de mai en Bié­lo­rus­sie.

La France 3e na­tion mon­diale

« Nous al­lons ren­con­trer trois bonnes équipes et celle que nous crai­gnons le plus, c’est la Ré­pu­blique d’Ir­lande, qui s’est qua­li­fiée pour la phase fi­nale l’an der­nier. Nous al­lons jouer cette équipe, le der­nier jour, à Bayeux, le 24 mars. L’ob­jec­tif, c’est la qua­li­fi­ca­tion, et pour ça, c’est im­por­tant de ga­gner le pre­mier match à Flers, sa­me­di 19, face à la Ré­pu­blique Tchèque. »

Une équipe Tchèque peu connue au ni­veau in­ter­na­tio­nal mais qui va avoir en­vie de bien faire du­rant ce tour­noi.

« Ces équipes étran­gères n’ont pas en­core une grande ré­fé­rence sur le plan in­ter­na­tio­nal, mais les joueuses vont avoir en­vie d’ho­no­rer leur sé­lec­tion et elles ne vont cer­tai­ne­ment rien lâ­cher du­rant 80 mi­nutes de jeu. Je ne m’at­tends pas à un match fa­cile contre les Tchèques que nous n’avons ja­mais joué. Ce Tour élite est as­sez dif­fi­cile avec des matchs tous les deux jours. Il ne va pas fal­loir se lou­per ! »

Cette gé­né­ra­tion de joueuses n’a pas beau­coup d’ex­pé­rience in­ter­na­tio­nale mais au ni­veau de la France, la for­ma­tion est bonne ce qui de­vrait per­mettre aux jeunes bleues d’abor­der cette com­pé­ti­tion se­rei­ne­ment.

« La France est ac­tuel­le­ment 3e na­tion au ni­veau mon­dial. Ça prouve que la for­ma­tion dans les clubs est bonne et que la fé­dé­ra­tion a bien pris en compte le foot­ball fé­mi­nin. L’ob­jec­tif, c’est de ga­gner le pre­mier match pour en­clen­cher une bonne dy­na­mique. De toute fa­çon, seul le pre­mier de la poule est qua­li­fié ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.