Les ar­ti­sans lo­caux ouvrent leurs portes

Les Jour­nées eu­ro­péennes des mé­tiers d’art vont se dé­rou­ler du 1er au 3 avril. Une oc­ca­sion pour le pu­blic de dé­cou­vrir des mé­tiers par­fois in­con­nus.

L'Orne Combattante (SN) - - Loisirs - Dé­mons­tra­tions, ex­po-

De­puis 2002, les Jour­nées eu­ro­péennes des mé­tiers d’art per­mettent au pu­blic de dé­cou­vrir des ac­ti­vi­tés souvent mé­con­nues. Les ar­ti­sans par­ti­ci­pants ouvrent ain­si les portes de leurs ate­liers pour mon­ter leur grand sa­voir-faire en réa­li­sant sous les yeux des vi­si­teurs des dé­mons­tra­tions de leur tra­vail. Cer­tains vont même pro­po­ser aux vi­si­teurs de s’ini­tier à leur mé­tier. À n’en pas dou­ter, les Jour­nées eu­ro­péennes des mé­tiers d’art de la ré­gion Nor­man­die pro­posent une pro­gram­ma­tion riche et di­ver­si­fiée per­met­tant aux par­ti­ci­pants de ré­vé­ler l’ex­cel­lence de leur sa­voir-faire.

Dé­cou­vrir des mé­tiers rares

Dans le sec­teur de Flers, cinq ar­ti­sans par­ti­cipent à cette opé­ra­tion en ac­cueillant le pu­blic, du 1er au 3 avril, il s’agit de Pa­trick Graf­fard, ta­pis­sier dé­co­ra­teur, dont l’ate­lier est si­tué, 29 al­lée du Prieu­ré, à Saint-Georges-desG­ro­seillers ; Bé­né­dicte Hé­roux, pein­ture sur meuble, ate­lier Cou­leur bois, à La Car­neille qui ac­cueille­ra à cette oc­ca­sion Cé­cile Do­hen, créa­trice de bi­joux sur os de boeuf et de nacre d’huîtres per­lières. Autre ar­ti­san car­neillais à ou­vrir son ate­lier, Fa­brice Le­roy, bi­jou­tier joaillier. En­fin, le cin­quième est le cé­ra­miste Phi­lippe Loi­zé, ins­tal­lé dans le bourg de Landigou, spé­cia­liste de la dé­co­ra­tion et du mo­de­lage. Ce der­nier pro­po­se­ra aux vi­si­teurs de s’ini­tier gra­tui­te­ment au mo­de­lage à l’oc­ca­sion de ces jour­nées pour les­quelles il par­ti­cipe pour la pre­mière fois ain­si que Cé­cile Do­hen. Les trois autres ar­ti­sans sont des ha­bi­tués puis­qu’ils vont y par­ti­ci­per pour la qua­trième an­née.

Ini­tia­tions gra­tuites

« Ce­la per­met de faire dé­cou­vrir notre mé­tier aux vi­si­teurs qui font le dé­pla­ce­ment et cer­tains sont sur­pris de sa­voir que l’on exerce en­core ce genre de mé­tier, à l’exemple du ta­pis­sier dé­co­ra­teur. Ce­la per­met aus­si de voir comment nous tra­vaillons et ce­la sans au­cune ap­pré­hen­sion. La plu­part des per­sonnes qui font la dé­marche de ve­nir nous rendre vi­site dans notre ate­lier sont in­té­res­sées et nous avons de nom­breux re­tour après cette opé­ra­tion. Au ni­veau des ini­tia­tions pro­po­sées, les per­sonnes s’in­ves­tissent da­van­tage lors­qu’elles sont en groupe que seule » in­siste Pa­trick Graf­fart dont les pro­pos sont confir­més par les quatre autres ar­ti­sans.

Une si­gna­lé­tique spé­ci­fique Jour­nées eu­ro­péennes des mé­tiers d’art se­ra ins­tal­lée pour que le pu­blic puise trou­ver fa­ci­le­ment les cinq ar­ti­sans par­tic­pants à tra­vers un cir­cuit par­tant de La Car­neille, via Landigou et SaintGeorges-des-Gro­seillers. Pa­tri­cia Gilbert, den­telle aux fu­seaux. Maître ar­ti­san, elle a étu­dié la den­telle aux fu­seaux au Conser­va­toire de la den­telle de Bayeux. Ti­tu­laire en 2002 du CAP Art de la den­telle aux fu­seaux, elle a créé son ate­lier ar­tisa­nal à Ma­gny en 2003. Toutes ses créa­tions, de l’éla­bo­ra­tion du des­sin, la den­telle et éven­tuel­le­ment la cou­ture sont en­tiè­re­ment réa­li­sées à la main.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.