Mo­saïste à Thu­ry-Har­court

L'Orne Combattante (SN) - - Loisirs -

Sté­pha­nie Cord’Homme a ou­vert sont ate­lier de mo­saïque fin 2014 à Thu­ry-Har­court. Elle pro­pose une gamme va­riée d’ob­jets dé­co­ra­tifs et uti­li­taires. « Toutes sortes de bi­joux, mais aus­si des ta­bleaux ou des tu­teurs pour le jar­din avec un sup­port en fer re­cou­vert de mo­saïque, etc. » Pour ses créa­tions, elle uti­lise un large choix de ma­té­riaux : prin­ci­pa­le­ment les émaux de Briard et la patte de verre ou verre amé­ri­cain tein­té. Mais aus­si des ma­té­riaux de ré­cu­pé­ra­tion : bois flot­té, co­quillages. « J’uti­lise le marbre, éga­le­ment. Une ma­tière plus dif­fi­cile à tra­vailler » , pré­cise-t-elle. Avant la créa­tion de la mo­saïque et le mon­tage dé­fi­ni­tif, il y a l’étape du des­sin pré­pa­ra­toire. Que ce soit pour réa­li­ser une ma­rine, un pay­sage, un por­trait ou une oeuvre plus abs­traite.

Sté­pha­nie Cord’Homme a une for­ma­tion de géo­graphe. « J’ai aus­si été conseillère en in­ser­tion pro­fes­sion­nelle. » En par­tant à la re­cherche d’une ac­ti­vi­té de loi­sirs, elle tombe presque par ha­sard sur des cours de mo­saïque en ate­lier. « Ça m’a beau­coup plu » , lâche-telle. Elle suit alors un stage de mo­saïque ro­maine, puis entre- prend, en 2013, une for­ma­tion pro­fes­sion­nelle de mo­saïste d’art au­près d’un ate­lier ren­nais. La re­con­ver­sion pro­fes­sion­nelle est en marche. « Ce n’est pas un choix fa­cile. Il faut oser se lan­cer. Au dé­but, c’est dif­fi­cile » , re­con­naît-elle. Tout en ne re­gret­tant rien. Elle donne aus­si des cours de mo­saïque. « J’y tiens beau­coup. La trans­mis­sion du sa­voir-faire est es­sen­tielle, Sans ou­blier que cette ac­ti­vi­té oblige a se po­ser, à se dé­tendre. Que tout ce­la né­ces­site de la pa­tience… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.