Une pré­vi­sion de 4,3 M€ d’in­ves­tis­se­ments pour 2016

Réunis jeu­di 24 mars, les élus com­mu­nau­taires ont dé­fi­ni les orien­ta­tions bud­gé­taires 2016. L’oc­ca­sion éga­le­ment de se po­si­tion­ner sur plu­sieurs pro­jets pour ob­te­nir des sub­ven­tions.

L'Orne Combattante (SN) - - La Ferté Et Son Pays - Mi­chel Mo­ri­ceau

Comme l’a fait re­mar­quer le pré­sident Jacques Dal­mont, le bud­get en pré­pa­ra­tion est le der­nier de la Cdc La Fer­té/St-Mi­chel. La carte du pré­fet sur le sché­ma or­nais de co­opé­ra­tion in­ter­com­mu­nale ayant été va­li­dé par la com­mis­sion dé­par­te­men­tale, La Fer­té-Ma­cé et Saint-Mi­cheldes-An­daines au­ront un des­tin dif­fé­rent à par­tir de 2017, l’une avec Flers et l’autre (de­ve­nue au­jourd’hui com­mune nou­velle Ba­gnoles- de- l’Orne- Nor­man­die) avec le Pays d’An­daine et le Bo­cage de Pas­sais.

Vice- pré­sident char­gé des fi­nances, Franck Qué­ru a fait le bi­lan de l’exer­cice 2015 qui pré­sente « une consom­ma­tion maî­tri­sée des cré­dits bud­gé­taires en fonc­tion­ne­ment et une consom­ma­tion des cré­dits bud­gé­taires en in­ves­tis­se­ment qui tient compte de l’avan­ce­ment des dos­siers et des études » . A no­ter que les charges de per­son­nel re­pré­sentent 60,58 % des dé­penses de fonc­tion­ne­ment. Ain­si, le compte ad­mi­nis­tra­tif de­vrait dé­ga­ger un ré­sul­tat glo­bal d’en­vi­ron + 594 000 €, ra­me­né à + 228 700 € avec les restes à réa­li­ser.

Cô­té dette « le ca­pi­tal res­tant dû pas­se­ra de 5 381 949 € fin 2015 à en­vi­ron 6 900 000 € fin 2016, avec les prêts des­ti­nés à la ré­ha­bi­li­ta­tion de la tour 16 qui ac­cueille­ra le foyer des jeunes tra­vailleurs et le ser­vice so­cial du Dé­par­te­ment » .

Les orien­ta­tions

En te­nant compte du contexte na­tio­nal ( bases d’im­po­si­tion, do­ta­tions, DGF) et du compte ad­mi­nis­tra­tif 2015, Franck Qué­ru a pré­sen­té les grandes lignes du bud­get 2016. Les charges de per­son­nel connaî­tront une hausse de 2,12 % pas­sant de 5 209 783 € à 5 320 000 € pour plu­sieurs rai­sons : hausse des co­ti­sa­tions re­traites, avan­ce­ments de grades, d’éche­lons, re­va­lo- ri­sa­tion de la va­leur du point pour les aug­men­ta­tions ca­té­go­rielles… « Le ni­veau des taux d’im­pôts lo­caux se­ra main­te­nu, en re­vanche, le pro­duit fis­cal connaî­tra une lé­gère hausse du fait de l’évo­lu­tion des bases. Le ni­veau des do­ta­tions de l’Etat se­ra en baisse en rai­son no­tam­ment de la baisse de la po­pu­la­tion » .

Cô­té in­ves­tis­se­ment, sur les 4 292 414 € pré­vus, 366 000 € se­ront consa­crés aux em­prunts et à la dette. Le plus gros chan­tier se­ra ce­lui de la tour 16 : 1 928 000 € pour le FJT (1 136 750 € de sub­ven­tions donc 818 480 € pour la Cdc éta­lés sur 2 ans) ; 938 000 € pour le ser­vice so­cial du dé­par­te­ment (éta­lés sur 2 ans). Le bud­get se­ra sou­mis au vote le 13 avril.

Par ailleurs

Alors que l’agré­ment de la struc­ture par la CAF va être re­nou­ve­lé pour 2 ans, Thé­rèse Le­tin­tu­rier a dres­sé le bi­lan d’ac­ti­vi­té du centre so­cio­cul­tu­rel « qui a per­mis de mettre en place des pro­jets pour les fa­milles, les jeunes, dé­ve­lop­pant l’au­to­no­mie, la prise de res­pon­sa­bi­li­té, ren­for­çant le lien pa­rent-en­fant à tra­vers des ate­liers » .

Si un agent de la col­lec­ti­vi­té as­su­rait seul jus­qu’alors l’ac­cueil au swin- golf, y com­pris les week-ends, une conven­tion de 7 mois (avril à oc­tobre) va être pas­sée avec l’as­so­cia­tion Swin-golf fer­tois « afin de l’im­pli­quer da­van­tage dans le dé­ve­lop­pe­ment de ce sport » . La Cdc s’en­gage à : mettre à dis­po­si­tion le ter­rain 18 trous et le club-house ; as­su­rer l’en­tre­tien du ter­rain et de ses abords ; mettre à dis­po­si­tion un agent, 8 heures par se­maine, du mar­di mi­di au ven­dre­di, + 6 week-ends et jours fé­riés. Pour sa part, le club, au­quel les droits d’en­trée sont confiés (en­vi­ron 7 000 € par sai­son d’après Jacques Dal­mont), de­vra ver­ser une re­de­vance de 3 800 € fin oc­tobre. Les bé­né­voles de­vront éga­le­ment as­su­rer l’ac­cueil en l’ab­sence de l’agent de la Cdc.

Deux postes sai­son­niers de sur­veillant de bai­gnade à temps com­plet sont créés. Ils se­ront pour­vus à comp­ter du 1er juin 2016 pour 3 mois maxi­mum.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.