Ca­mus : où iront les élèves ?

L'Orne Combattante (SN) - - La Une - Sa­muel La­haye. M.T.

L’école Al­bert- Ca­mus de Con­dé-sur-Noi­reau ferme en juin. Les pa­rents vont de­voir s’or­ga­ni­ser.

La fer­me­ture d’Al­bertCa­mus dans quelques mois oblige les pa­rents et Con­dé In­ter­com à quelques ajus­te­ments. Une na­vette se­ra no­tam­ment mise en place.

Il y a un peu mois d’un an, la dé­ci­sion des élus de Con­dé In­ter­com de fer­mer l’école Al­bert-Ca­mus avait fait beau­coup par­ler. « C’est un su­jet dé­li­cat, ac­quiesce Sa­muel La­haye, élu com­mu­nau­taire en charge du dos­sier. Ce­la n’a pas été une dé­ci­sion fa­cile. Il y a l’émo­tion des fa­milles car c’est une école de quar­tier. »

L’école construite dans les an- nées 60 compte pour sa der­nière an­née d’exis­tence quatre classes et un peu plus de 80 élèves.

« Nous de­vons faire face à une baisse des af­fec­tifs. Il fal­lait agir. La dé­ci­sion a été prise avec l’ins­pec­tion aca­dé­mique et les ser­vices de l’Etat. Et puis dans le cadre d’une ré­no­va­tion, il y avait trop de tra­vaux à faire », pour­suit Sa­muel La­haye.

« Pas de classes sur­char­gées »

De­puis l’an­nonce de la fer­me­ture, des réunions ont eu lieu avec les pa­rents d’élèves et les élus.

Les pa­rents d’Al­bert-Ca­mus au­ront le choix d’ins­crire leurs en­fants à l’école de la Va­rende ou Sé­vi­gné « dans la lo­gique de la ca­pa­ci­té d’ac­cueil », pré­cise l’élu.

Une na­vette se­ra mise en place avec un ar­rêt à l’école Al­bert-Ca­mus. Le cir­cuit pas­se­ra à la Va­rende et Sé­vi­gné. Pour la can­tine, « la ta­ri­fi­ca­tion a été vue avec le CCAS. »

Que de­vien­dront les pro­fes­seurs ? « C’est une fu­sion donc ils se­ront ré­par­tis sur les autres groupes sco­laires. » À l’in­quié­tude des pa­rents d’élèves sur les ef­fec­tifs de classes, Sa­muel La­haye ras­sure : « Elles ne se­ront pas sur­char­gées. On se­ra sur des tailles de 20 à 25 élèves. »

« Le flou pour les ta­rifs de can­tine »

Du cô­té des pa­rents d’élèves, la fer­me­ture d’Al­bert- Ca­mus n’est pas to­ta­le­ment di­gé­rée mais : « toutes les de­mandes ont été ac­cep­tées comme le choix de mettre nos en­fants où on sou­hai­tait. Il y a aus­si la na­vette car plu­sieurs pa­rents n’ont pas le per­mis et ne peuvent pas em­me­ner leurs en­fants dans les écoles qui sont aux deux ex­tré­mi­tés de la ville », ex­plique Yo­han Lhon­neur, pa­rent d’élève.

Ce der­nier émet tout de même une ré­serve sur les ta­rifs des can­tines. « C’est en­core le flou. Avec mes quatre en­fants, j’es­père que je ne paye­rai pas plus cher dans leur nou­velle école. »

Con­cer­nant l’ave­nir des bâ­ti- ments de l’école, Sa­muel La­haye pré­cise : « Rien n’est en­core dé­ci­dé. »

L’Al­bert-Ca­mus fer­me­ra dans quelques mois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.