Ils per­pé­tuent la mé­moire de l’ins­ti­tu­tion Sainte-Ma­rie

L’ami­cale des an­ciens élèves de l’ins­ti­tu­tion Sainte-Ma­rie per­pé­tue de­puis 10 ans le sou­ve­nir de leur an­cienne école au­jourd’hui dé­truite. Ils re­cherchent tou­jours des an­ciens élèves pour les re­joindre.

L'Orne Combattante (SN) - - Flers Et Son Pays - M. M.

De leur école, il ne sub­siste au­jourd’hui que trois murs et le grand por­tail d’en­trée, rue Jules- Gé­ve­lot. A la place de l’ins­ti­tu­tion Sainte-Ma­rie, ont été construits des ap­par­te­ments.

Alors, pour que le sou­ve­nir de leur éta­blis­se­ment ne s’éteigne pas avec le temps, des an­ciens élèves ont dé­ci­dé, il y a main­te­nant 10 ans, sous l’im­pul­sion d’Emile Du­tertre, de se réunir en ami­cale pour per­pé­tuer sa mé­moire. Il faut dire que ce lieu a ryth­mé la vie de Flers pen­dant près de 150 ans, jus­qu’en 2002, date de sa fer­me­ture. C’est no­tam­ment ici que Gé­rard Lar­cher, le pré­sident du Sé­nat, a fait ses études.

Des re­trou­vailles an­nuelles

Ils sont une qua­ran­taine d’adhé­rents à se re­trou­ver une jour­née, chaque an­née, pour par­ta­ger leurs sou­ve­nirs et anec­dotes. La der­nière réunion était or­ga­ni­sée ce sa­me­di 2 avril. Un mo­ment de convi­via­li­té, sous la pré­si­dence de Mi­chel Le­conte, qui a été l’oc­ca­sion de re­trou­ver des an­ciens ca­ma­rades d’école pour beau­coup. Cer­tains avaient même ap­por­té des pho­tos de classes qui n’ont pas man­qué d’être com­men­tées. L’un re­con­nais­sait un co­pain, un autre un pro­fes­seur…

Emile Du­tertre a rap­pe­lé la ge­nèse de l’ami­cale, en 2006, date de la des­truc­tion de l’ins­ti­tu­tion. Tout est par­ti d’un ar­ticle pa­ru dans L’Orne Com­bat­tante qui a ré­veillé vi­si­ble­ment des sou­ve­nirs pour de nom­breuses per­sonnes. L’ami­cale était née.

On lui doit no­tam­ment la sau­ve­garde des quelques élé­ments d’ar­chi­tec­ture qui sub­sistent en­core et la pose d’une plaque à l’angle des rues Jules-Gé­ve­lot et Ju­lien-Salles qui rap­pelle l’his­toire de l’ins­ti­tu­tion.

Les membres sont tou­jours à l’af­fût de nou­veaux élé­ments d’his­toire sur leur école. Aus­si cer­tains s’ap­pliquent à écrire les sou­ve­nirs de leur sco­la­ri­té, d’autres re­cherchent des in­for­ma­tions dans les ar­chives de la mé­dia­thèque.

Une des der­nières dé­cou­vertes : une stèle à la mé­moire des frères de Ploër­mel, qui ont di­ri­gé l’éta­blis­se­ment de 1880 à 1996, dans le ci­me­tière de Flers. Le mo­nu­ment a vi­sible- ment été éri­gé à la de­mande d’an­ciens élèves. « Nous ne sa­vons pas à quelle date il a été fait. Nous sup­po­sons que c’est avant 1940 » , a in­di­qué Emile Du­tertre qui sou­hai­te­rait en sa­voir plus. Le mo­nu­ment a été res­tau­ré par l’ami­cale et une plaque re­la­tant l’his­toire de l’école, ap­po­sée.

« Ces 10 ans ont été po­si­tifs » , a te­nu à sou­li­gner l’an­cien élève. « Ils ont per­mis de mon­trer que Sainte-Ma­rie a exis­té, qu’elle est en­core là et que nous exis­tons » .

Ap­pel aux nou­veaux adhé­rents

L’ami­cale est ou­verte à tous les an­ciens élèves. L’as­sem­blée, dont les membres ont entre 57 et 85 ans, at­tend de nou­veaux adhé­rents, no­tam­ment dans les jeunes gé­né­ra­tions pour par­ta­ger des anec­dotes et construire des pro­jets afin de faire vivre la mé­moire de l’ins­ti­tu­tion.

Mi­chel Le­conte, le pré­sident, ai­me­rait d’ailleurs or­ga­ni­ser une sor­tie pour que l’ami­cale puisse rendre vi­site aux frères de Ploër­mel, dans le Mor­bi­han.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.