Ob­ser­ver et s’ou­blier

Le taî-chi-chuan est un en­semble de mou­ve­ments conti­nus et cir­cu­laires. Zoom sur cette ac­ti­vi­té aux bien­faits mul­tiples.

L'Orne Combattante (SN) - - Tinchebray Et Son Pays - Ren­sei­gne­ments au 02 33 66 64 73.

Pa­roisse St- Ré­my des Ri­vières. Jeu­di 7 avril : réunion de l’an­tenne du re­lais de Frenes à 20 h 30. Sa­me­di 9 avril : Marche pé­le­rine « Sur les pas du Père Ba­zin ». Ren­dez-vous salle de Frênes à 9 h 30. 18 h, messe à Tin­che­bray. Di­manche 10 avril : 10 h 30, Saint-Cor­nierdes-Landes. Ho­raires dé­chet­te­ries. Les ho­raires d’hi­ver, jus­qu’au 31 mars 2016 de la dé­chet­te­rie de Tin­che­bray – Z.I. «La Ma­de­leine Nord» sont : du lun­di au jeu­di, de 14 h à 17 h 15 ; ven­dre­di, de 9 h à 11 h 45 et de 14 h à 17 h 15 ; Sa­me­di, de 9 h à 12 h 15 et de 14 h à 17 h 15. Cartes de pêche. Jus­qu’au ven­dre­di 29 juillet, bar le Che­val blanc, 126, Grande-rue. Pos­si­bi­li­té d’ache­ter sa carte au­près du garde de la so­cié­té ou sur le site in­ter­net car­te­de­peche.fr. Pour in­fos com­plé­men­taires, tél. 07 86 20 08 07. Ta­rif : cartes in­ter­fé­dé­rales 95 €, cartes ma­jeurs 73 €, cartes mi­neures 20 €, cartes dé­cou­vertes 6 €. Voyage en Ven­dée. Gé­né­ra­tions Mou­ve­ment can­ton de Tin­che­bray or­ga­nise un voyage à St-Gilles-Croix-de-Vie, du lun­di 23 au ven­dre­di 27 mai. 449 € tout com­pris. Aide ANCV de 150 € pour les non-im­po­sables de plus de 60 ans. Ins­crip­tions avant le 25 avril. Ren­sei­gne­ments et ré­ser­va­tion C. Drou­lon au 02 33 38 05 01 ou 06 48 06 77 91. Ran­don­née VTT de l’Egrenne. Tin­che­bray Cy­clo or­ga­nise « la ran­do VTT de l’Egrenne » di­manche 10 avril. Dé­part au champ du foire de Tin­che­bray, à 8 h 30 pour 30 et 40 km et à 9 h pour 23 km. Ins­crip­tions sur place. Cir­cuit ou­vert à tous (3 € pour les li­cen­ciés et 5 €). En­ca­dre­ment, ra­vi­taille­ment et flé­chage in­clus. Casque obli­ga­toire. Ren­sei­gne­ments : 06 80 82 02 00. En­semble et en forme. L’ as­so­cia­tion En­semble et en forme pro­pose à ses adhé­rents, une ran­don­née pé­destre à Ca­li­gny, mar­di 12 avril. RDV sur le par­king du ci­né­ma à 13 h 30 pour or­ga­ni­ser le co­voi­tu­rage où sur place à Ca­li­gny, par­king de l’église et de la salle des fêtes à 13 h 45. Deux par­cours pos­sible, 8 ou 11 km en­vi­ron. Con­tact : Pau­lette, 02 33 66 85 92 ou Emile 02 33 66 68 43. Ho­raires Mai­son de Pays. Du 11 avril au 15 avril 2016, la Mai­son de pays se­ra ou­verte uni­que­ment lun­di, mar­di, jeu­di et ven­dre­di après­mi­di de 14 heures à 17 h 30. Club la Paix des chênes. Ren­contre men­suelle jeu­di 14 avril, 14 h, salle po­ly­va­lente. Concours de tir à la ca­ra­bine « La Gau­loise ». Le concours an­nuel et cen­te­naire de tir à la ca­ra­bine, or­ga­ni­sé par « La Gau­loise » à SaintQuen­tin-les-Char­don­nets (axe Tin­che­bray/Vire) au­ra lieu du di­manche 24 avril au di­manche 5 juin 2016, de 9 h 30 à 12 heures et de 14 heures à 18 heures. Ren­dez-vous dans la cour de la mai­rie.

Ré­gu­liè­re­ment elles se réunissent au­tour de Fran­çoise Achard. Ma­rie- Jo, Ca­the­rine, Bri­gitte et quelques autres pra­tiquent le taî-chi-chuan, cette dis­ci­pline chi­noise aux in­nom­brables ver­tus.

Elles se connaissent de­puis des an­nées, ont dé­cou­vert les bases du taï-chi-chuan à Tin­che­bray et n’ont ces­sé de pro­gres­ser dans leur tech­nique. Elles doivent leurs connais­sances à Fran­çoise Achard qui conti­nue de les gui­der.

La pro­fes­seure a étu­dié le boud­dhisme du­rant 30 ans avec des « maîtres re­nom­més à Ge­nève » et a sui­vi des cours avec Dee Chao, maître chi­nois de taoïsme.

Pen­dant 15 ans, Fran­çoise Achard a en­sei­gné le taî-chi à Pa­ris. De re­tour chez elle, à Tin­che­bray, elle a conti­nué de pra­ti­quer, mais elle a sur­tout par­ta­gé son sa­voir.

« J’aime trop la pé­da­go­gie et la trans­mis­sion, il est hors de ques­tion que je garde ce sa­voir pour moi, je le fais pour le plai­sir » , confie l’in­té­res­sée.

Le sens de l’équi­libre

Les mul­tiples bien­faits de cette dis­ci­pline sont re­con­nus. Cet exer­cice de san­té est très po­pu­laire en Chine. De plus en plus d’adeptes le pra­tiquent en Oc­ci­dent.

Le taï- chi per­met de com­battre l’ac­cu­mu­la­tion de stress, de ga­gner en sou­plesse grâce à des éti­re­ments pro­gres­sifs des ten­dons. Les mou­ve­ments sont lents et ap­portent du ré­con­fort aux souf­frances lom­baires. Ils peuvent éga­le­ment amé­lio­rer les ca­pa­ci­tés car­diaques et pul­mo­naires.

« Par le jeu de trans­mis­sion du poids du corps d’un pied sur l’autre, le taï- chi amé-

La Mé­di@tech Syl­via & Hu­bert Bas­sot pro­pose un ate­lier chan­sons du­rant 3 jour­nées. La pre­mière se dé­rou­le­ra ven­dre­di 8 avril.

Les par­ti­ci­pants pour­ront créer leurs propres textes, à adap­ter en chan­sons. Ils se­ront ac­com­pa­gnés de pro­fes­sion­nels des mots et de mu­sique.

Cet ate­lier est ani­mé par l’équipe de Chan­sons sans Fron­tières, qui pro­pose des spec­tacles et une mé­dia­tion ar­tis­tique de qua­li­té avec des ac­tions cultu­relles, pé­da­go­giques, fes­tives ins­crites dans la créa­tion ar­tis­tique d’au­jourd’hui.

Elle re­ven­dique la chan­son dans toutes ses dé­cli­nai­sons tra­di­tion­nelles, en­ga­gée, drôle, mé­tis­sée, fes­tive… comme un liore le sens de l’équi­libre. Il per­met de mieux in­té­grer son sché­ma cor­po­rel et de mieux co­or­don­ner ses mou­ve­ments » .

Dans le taï-chi, on ap­prend à main­te­nir le corps cen­tré et ali­gné tout en étant en mou­ve­ment. Avec son groupe, Fran­çoise Achard concentre son tra­vail sur la lé­gè­re­té et le poids, l’orien­ta­tion dans l’es­pace, la conti­nui­té du mou­ve­ment et l’axe, afin de ne pas se concen­trer ex­clu­si­ve­ment sur son corps.

Un art de vivre

Plus qu’une dis­ci­pline spor­tive se li­mi­tant à des mou­ve­ments, le taî-chi est un art de vivre, où le corps et l’es­prit ne font qu’un.

Cette al­liance de tech­niques de re­laxa­tion et d’exer­cices phy­siques vise en ef­fet l’har­mo­nie in­té­rieure mais aus­si vis-à-vis des autres.

De l’ex­té­rieur, le taï-chi im­pose par le calme qu’il dé­gage.

D’ailleurs cet art mar­tial est

Écrire une chan­son, c’est sa­voir écou­ter la langue, ses so­no­ri­tés, ses rythmes. Les par­ti­ci­pants se­ront ain­si ame­nés à se dire et à dire aux autres leur pro­po­si­tion, à vo­ca­li­ser, à s’écou­ter par­ler, pro­non­cer les mots, pour voir si ça marche, si leur chan­son peut, pour­rait se chan­ter…

L’écri­ture pour­ra être à plu- souvent dé­fi­ni comme une « mé­di­ta­tion en mou­ve­ment, une re­laxa­tion ac­tive. Il s’agit d’at­teindre un état de tran­quilli­té in­té­rieure tout en étant en mou­ve­ment » .

Concen­tra­tion

La pra­tique du taî- chi est aus­si un ex­cellent exer­cice pour la mé­moire et la concen­tra­tion : mé­mo­ri­ser les mou­ve­ments, les en­chaî­ne­ments, les ef­fec­tuer sans ac­croc de­mande un réel ef­fort d’at­ten­tion.

« Cette gym­nas­tique tra­di­tion­nelle est une grande aide pour les édu­ca­teurs, pour la for­ma­tion pé­da­go­gique, pour la re­laxa­tion, pour les groupes de théâtre, la concen­tra­tion, les mou­ve­ments dans l’es­pace. La gym­nas­tique douce re­met en cir­cu­la­tion les éner­gies blo­quées » . Fran­çoise Achard in­ter­vient au­près de pu­blics dif­fé­rents, par­fois il s’agit de sco­laires.

Ce ou ces textes de chan­son que cha­cun a écrit, on va les mettre en mu­sique et les chan­ter, ou les dire ac­com­pa­gné par un mu­si­cien. Cet ate­lier per­met de tra­vailler la mise en voix et en scène des chan­sons de cha­cun.

Les ate­liers d’écri­ture sont conduits par Ma­rie Cour­tois Prie­to, char­gée de pro­duc­tion de CSF.

Les échanges in­ter­cul­tu­rels sont la base de son tra­vail. Mé­dia­trice cultu­relle, elle a tra­vaillé de nom­breuses an­nées dans le ré­seau cultu­rel fran­çais à l’étran­ger (Al­liances Fran­çaises, Ins­ti­tut

« Je n’en­seigne pas une gym­nas­tique mais une per­cep­tion du mou­ve­ment » , pré­cise-t-elle.

L’ac­ti­vi­té peut se pra­ti­quer à l’in­té­rieur mais aus­si à l’ex­té­rieur chaque fois que la mé­téo le per­met.

Des bien­faits

Une pra­tique ré­gu­lière per­met de ré­duire le risque de chute et amé­liore l’équi­libre.

Elle aide au contrôle de l’hy­per­ten­sion et ré­duire les risques de ma­la­dies car­dio­vas­cu­laires.

Le taï-chi amé­liore la qua­li­té du som­meil, pro­meut la san­té men­tale, amé­liore la ca­pa­ci­té pul­mo­naire, ré­duit et sou­lage cer­taines ar­throses.

Il ré­duit l’os­téo­po­rose, les symp­tômes de la fi­bro­my­al­gie ou en­core de la ma­la­die de Par­kin­son.

La res­ti­tu­tion, un mo­ment fes­tif et de ren­contre au­quel sont conviés fa­milles, amis, pu­blic en gé­né­ral.

On peut ima­gi­ner un verre de l’ami­tié et l’ex­po­si­tion des textes pro­duits.

Elle se dé­rou­le­ra ven­dre­di 22 avril, à la Mé­di@tech, en pre­mière par­tie du concert Dé­baDuo à 20 h 30.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.