Les 23,24 et 25 avril à Briouze

L'Orne Combattante (SN) - - Entre Bocage Et Suisse Normande - Voir nos vi­déos sur notre site In­ter­net www.lor­ne­com­bat­tante.fr Maxime Tur­ber­ville

La foire des Rogations re­vient à Briouze cette an­née. Au pro­gramme de ces trois jours : sa­me­di 23 avril, à par­tir de 13 h 30 des courses cy­clistes toutes ca­té­go­ries.

Les courses de­vraient s’ache­ver vers 18 h. Di­manche 24 avril, dès 6 h du ma­tin, le vide-gre­niers pren­dra place dans le bourg avec no­tam­ment un mar­ché aux fleurs.

Il y au­ra aus­si une vente de blondes d’Aqui­taine et une ex­po­si­tion d’ar­tistes ama­teurs lo­caux à la mé­dia­thèque. La jour­née se­ra éga­le­ment ani­mée par une grande ex­po­si­tion de voi­tures, ca­mions, mo­tos et trac­teurs de col­lec­tion.

En­vi­ron 150 vé­hi­cules sont at­ten­dus. En­fin lun­di 25 avril, c’est le tra­di­tion­nel mar­ché aux veaux à la cloche qui clô­tu­ra cette troi­sième et der­nière jour­née de la foire.

Une cen­taine de sa­la­riés de General Elec­tric (GE) Ma­so­nei­lan à Con­dé­sur-Noi­reau ont dé­brayé ven­dre­di 8 avril de 9 h à 10 h. Ils sont in­quiets après l’an­nonce de 6 500 sup­pres­sions de postes en Eu­rope dans le groupe.

Ins­tal­lée à Con­dé de­puis 1962, et ra­che­tée de­puis fé­vrier 2011 par General Elec­tric, l’en­tre­prise de 410 sa­la­riés est spé­cia­li­sée dans la fa­bri­ca­tion et la vente de vannes pour hy­dro­car­bures à tra­vers le monde en­tier.

Après le ra­chat d’Al­stom en no­vembre 2015, le conglo­mé­rat amé­ri­cain a an­non­cé fin jan­vier la sup­pres­sion de 6 500 postes en Eu­rope dont 765 ac­tuel­le­ment en France.

« Des ac­tions ont été faites sur tous les sites de GE afin de mettre un terme à tous ces plans de re­struc­tu­ra­tion qui n’ont pour seul but que de sa­tis­faire les at­tentes de nos ac­tion­naires », ex­plique Phi­lippe Sol, dé­lé­gué CFDT.

Lun­di 21 mars, quelques sa­la­riés de GE avaient dé­jà in­ter­pel­lé le Mi­nistre Em­ma­nuel Ma­cron lors de sa vi­site dans le sec­teur.

Le site de Con­dé-sur-Noi­reau « se­rait pré­ser­vé mais nous sommes in­quiets pour l’ave­nir », ex­plique Yann Gui­varch, un autre dé­lé­gué syn­di­cal.

« Notre ac­ti­vi­té est au ra­len­ti en ce mo­ment et le pé­trole est bas », sa­la­rié.

En France, des sites comme Bel­fort ou en­core le Creu­zot (Saône-et-Loire) se­raient tou­chés.

Une dé­lé­ga­tion de la CFDT s’est ren­due à Pa­ris le ven­dre­di 8 avril afin de re­joindre d’autres confie un or­ga­ni­sa­tions syn­di­cales. Un peu plus de 2500 sa­la­riés ve­nus de toute l’Eu­rope étaient pré­sents pour cette jour­née d’ac­tion à Pa­ris La Dé­fense.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.