Une cen­taine de ma­ni­fes­tants en ville

La ma­ni­fes­ta­tion or­ga­ni­sée ce sa­me­di ma­tin 9 avril 2016 contre la loi du tra­vail El Khom­ri a ras­sem­blé une cen­taine de per­sonnes dans le centre ville.

L'Orne Combattante (SN) - - Entre Bocage Et Suisse Normande -

Il ne fai­sait pas beau ce sa­me­di ma­tin 9 avril, à Flers et sa ré­gion. Pour­tant, ce­la n’a pas em­pê­ché une pe­tite cen­taine de ma­ni­fes­tants à se ras­sem­bler place cen­trale (place Gé­né­ralde-Gaulle) pour ma­ni­fes­tants contre le pro­jet de loi du tra­vail de My­riam El Khom­ri.

Cette ma­ni­fes­ta­tion a été or­ga­ni­sée par l’in­ter­syn­di­cale CGT-FO, Sud san­té so­cial et les jeunes ly­céens et étu­diants qui ont lan­cé un ap­pel à se ras­sem­bler pour pro­tes­ter contre la loi du tra­vail, ce sa­me­di 9 avril.

Une bonne mo­bi­li­sa­tion pour les or­ga­ni­sa­teurs, car cette ma­ni­fes­ta­tion contre la loi du tra­vail n’en est en­core qu’à ses dé­buts à Flers.

Par ailleurs, Gré­go­ry Cor­du­rier, se­cré­taire gé­né­ral de la sec­tion CGT de Flers a in­vi­té tout le monde à si­gner la pé­ti­tion en ligne contre cette loi du tra­vail.

Avant de par­tir, les re­pré­sen­tants syn­di­caux ont pris la pa­role pour dé­non­cer le conte­nu de celle loi El Khom­ri.

« La CGT ré­clame son re­trait pur et simple. Se­lon le prin­cipe de cette loi, ce n’est pas une avan­cée so­ciale en fa­veur des jeunes et de l’em­ploi mais un re­cul. Un chef d’en­tre­prise peut dé­ci­der des me­sures in­fé­rieures à l’ac­tuel Code du tra­vail. C’est ce que nous ap­pe­lons l’in­ver­sion de la hié­rar­chie des normes. Dans l’au­to­ri­sa­tion de li­cen­cie­ment, ar­gu­men­tée cette se­maine, avant, il fal­lait 4 tri­mestres consé­cu­tifs de baisse d’ac­ti­vi­té du tra­vail, dans cette loi, il ne fau­dra plus qu’un tri­mestre pour les en­tre­prises de moins de 11 sa­la­riés et 2 pour celles de moins de 50. Ce n’est pas pour rien que le Mé­def ap­pelle à sou­te­nir ce pro­jet de loi » dé­clare Gré­go­ry Cor­du­rier, se­cré­taire gé­né­ral de l’union lo­cale CGT de Flers.

Après le ras­sem­ble­ment place cen­trale, le cor­tège est des­cen­du rue du 6-Juin, pour se di­ri­ger rue de Dom­front puis, rue de la Chaus­sée, pour em­prun­ter la rue de la Ré­pu­blique, la place Char­les­ton, rue de Messei avant de re­mon­ter la rue du 6-Juin et se dis­per­ser au point de dé­part.

Voi­ci un échan­tillon des slo­gans qu’ils ont scan­dé du­rant le dé­fi­lé :

« Y’en a as­sez de cette so­cié­té qui prône le chô­mage et la pré­ca­ri­té. Re­trait, re­trait d’la loi tra­vail » ; « Tous en­sembles, tous en­sembles met­tons au ta­pis la Loi El Khom­ri » ; « De l’ar­gent pour l’em­ploi, pas pour le pa­tro­nat. » ; « De l’ar­gent pour les sa­laires, pas pour les ac­tion­naires » ; « Les jeunes dans la ga­lère, les vieux dans la mi­sère. Les sa­la­riés pré­caires, de cette so­cié­té-là on n’en veut pas ! » ; « À ceux qui veulent cas­ser le code du tra­vail, la rue ré­pond : ré­sis­tance ; à ceux qui veulent vi­rer les sa­la­riés, la rue ré­pond : ré­sis­tance » ; « C’est pas la jeu­nesse, c’est pas les sa­la­riés qu’il faut pré­ca­ri­ser, ce sont les ri­chesses qu’il faut dis­tri­buer ! » ; « Pu­blic-Pri­vé tous concer­nés, tous mo­bi­li­sés, en­semble on va ga­gner ! »

Une pro­chaine ma­ni­fes­ta­tion est pro­gram­mée à Flers, jeu­di 28 avril, pro­ba­ble­ment à 16 h. Avant ce­la, une autre de­vrait être or­ga­ni­sée à la fin des va­cances sco­laires, à Alen­çon, lun­di 18 avril.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.