Les pa­rents sen­si­bi­li­sés aux dan­gers des ré­seaux so­ciaux

L'Orne Combattante (SN) - - Flers Et Son Pays -

Lo­to. L’Aduq, l’as­so­cia­tion du quar­tier Saint-Mi­chel de Flers, pro­pose un lo­to, sa­me­di 23 avril, à la salle Emile-Hal­bout de La Lande-Pa­try. Ou­ver­ture à par­tir de 18 h 30 pour un dé­but à 20 h. En­traide flé­rienne aux per­sonnes agées. Les adhé­rents de l’En­traide sont in­vi­tés à ve­nir par­ti­ci­per au re­pas de fin de sai­son le jeu­di 19 mai, à 12 h 30, chez M. Lit­chlé ZA de la po­te­rie à SaintGeorges-des-Gro­seillers. Les adhé­rents re­ce­vront un ques­tion­naire à re­tour­ner pour le mer­cre­di 27 avril au plus tard. Les adhé­rents in­va­lides ne pou­vant ve­nir au re­pas se­ront ser­vis à do­mi­cile. Dé­chets verts. Jus­qu’au jeu­di 24 no­vembre. La mu­ni­ci­pa­li­té or­ga­nise une col­lecte des dé­chets verts, des­ti­née aux per­sonnes âgées ou in­va­lides, dans l’in­ca­pa­ci­té de se rendre à la dé­chet­te­rie. Les per­sonnes ha­bi­tuel­le­ment concer­nées sont priées de se faire connaître le mar­di de 8 h 15 à 12 h et 13 h 30 à 17 h 30 pré­cé­dent le jour de ra­mas­sage. Con­tact : 08 00 06 11 00. Uni­ver­si­té in­ter-âges. Lun­di 18 avril, salles ha­bi­tuelles. 10 h, ate­lier théâtre ; 14 h 30, confé­rence « Cro­quer la France en guerre (19391945) » ; 17 h 15, cho­rale. Con­tact : 02 33 65 25 32, u.i.a.flers@ wa­na­doo.fr, http://uia-flers.pa­ges­per­so-orange.fr Jeux de cartes Ma­gic. Ini­tia­tion et dé­cou­verte de Ma­gic, échanges, achats, ventes, jeux libres, ini­tia­tion ou pré­pa­ra­tion aux tour­nois com­pé­ti­tifs, ana­lyse et per­fec­tion­ne­ment, par­ties ami­cales sa­me­di 16 avril, 10 h 30, salle de L’EPE, 1, al­lée des Fleurs. Ou­vert à tous ni­veaux. Prêt de pa­quet de jeu pos­sible sur place. Gra­tuit. Con­tact et ré­ser­va­tion : 06 73 96 81 25, club.ma­gic.nor­mand@gmail.com, http:// bolt.ni­ce­board.com Mu­tuelle mu­ni­ci­pale. Les per­ma­nences de la Mu­tuelle ASPBTP, com­plé­men­taire san­té re­te­nue par la mu­ni­ci­pa­li­té, se dé­rou­le­ront tous les 1ers mer­cre­dis de chaque mois de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30 en mai­rie. ASPBTP : 02 31 50 35 50. Per­ma­nence des an­ciens com­bat­tants UNC. Per­ma­nence jeu­di 14 avril, 10 h, Fo­rum, rez-de-chaus­sée. Cons­ti­tu­tion de dos­siers de de­mande de carte du com­bat­tant pour AFN, Opex ayant ef­fec­tué plus de cent vingt jours lors des opé­ra­tions ex­té­rieures ; ac­cueil des conjoints sur­vi­vants pour ren­sei­gne­ments sur la loi fi­nance 2016.

L’EPE, l’école des pa­rents et des édu­ca­teurs, or­ga­ni­sait un nou­veau ca­fé des pa­rents, sa­me­di 2 avril, au centre Emile-Hal­bout, sur le thème des ré­seaux so­ciaux et du cy­ber-har­cè­le­ment.

Eli­sa­beth Sch­nei­der, de l’uni­ver­si­té de Caen, a ani­mé le dé­bat.

Les adultes avaient beau­coup de ques­tions.

Connaître ces ou­tils

Ayant elle-même des en­fants, l’in­ter­ve­nante est par­ti­sane de la pré­ven­tion et de l’ap­pren­tis­sage de la maî­trise de tous ces ou­tils plu­tôt que de l’in­ter­dic­tion.

Elle met en avant la né­ces­si­té de dé­ve­lop­per son sens cri­tique afin de ne pas tom­ber dans les pièges du net, qui, si on l’uti­lise de ma­nière rai­son­née, reste un for­mi­dable ou­til de con­nais­sances pour les in­di­vi­dus.

Le dé­ve­lop­pe­ment des tech­no­lo­gies et des moyens de com­mu­ni­ca­tion, en constante évo­lu­tion, ne rend pas la tâche fa­cile pour les pa­rents. Pour la jeu­nesse, ces ins­tru­ments ne sont pas tou­jours maî­tri­sés et ce­la peut être fac­teur de pres­sion et de re­pli sur soi.

Eli­sa­beth Sch­nei­der met en avant le fait que les jeunes sont sou­vent ré­duits à tort, à des ac­cros à leur té­lé­phone, console ou or­di­na­teur.

Or elle ras­sure les pa­rents en leur ex­pli­quant que leurs en­fants com­mu­niquent, s’ins­truisent, tra­vaillent et se di­ver­tissent d’une ma­nière bien dif­fé­rente de celle qu’ils ont pu connaître à une époque pas si loin­taine et que mal­gré leur ac­ti­vi­té en ligne, ils ont aus­si bon nombre d’oc­cu­pa­tions à l’ex­té­rieur, no­tam­ment dans le do­maine spor­tif.

Elle es­saie donc de mettre fin aux idées re­çues des pa­rents tout en in­sis­tant sur la né­ces­si­té de dé­ve­lop­per à la fois leur sens cri­tique et en­tre­te­nir le dia­logue avec leurs en­fants afin de ne pas souf­frir d’une si­tua­tion qui peut prendre des pro­por­tions graves pour des es­prits qui sont loin d’être pro­té­gés par leur écran.

Les adultes ont pu se sen­tir plus ras­su­rer quant au contraste entre leur gé­né­ra­tion et celle de leurs en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.