Le maire conti­nue­ra à être payé 50 % de ce qu’il pour­rait tou­cher

L'Orne Combattante (SN) - - Flers Et Son Pays -

En ver­tu d’une loi da­tant de mars 2015, les conseils mu­ni­ci­paux de cer­taines com­munes doivent dé­li­bé­rer à nou­veau à pro­pos de l’in­dem­ni­té de leur maire.

C’était le cas à Messei et le su­jet était à l’ordre du jour de la réunion du con­seil mu­ni­ci­pal de ce jeu­di 7 avril.

Par choix, Mi­chel Du­maine, maire de Messei, avait op­té pour une in­dem­ni­té très net­te­ment in­fé­rieure au maxi­mum pré­vu par le ba­rème.

« C’était mon sou­hait dans la me­sure où il y avait un ad­joint de plus », a ex­pli­qué Mi­chel Du­maine, avant d’in­di­quer qu’il sou­hai­tait conti­nuer ain­si.

Les élus ont alors res­pec­té sa vo­lon­té.

En ré­su­mé, le maire Mi­chel Du­maine va conti­nuer à exer­cer ses fonc­tions avec la moi­tié de ce que pré­voit le ba­rème. Un choix qui « l’ho­nore. »

Au mo­ment de vo­ter cette dé­ci­sion, et alors que le pre­mier édile était sor­ti de la salle, le con­seil mu­ni­ci­pal s’est tout de même in­ter­ro­gé :

« Il y passe énor­mé­ment de temps et il n’est vrai­ment pas payé beau­coup. On pour­rait l’aug­men­ter. »

Ils ont, fi­na­le­ment, choi­si de res­pec­ter sa dé­ci­sion tout en con­si­dé­rant que Mi­chel Du­maine n’au­rait pas vo­lé une pe­tite aug­men­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.