Des ma­mans in­quiètes

L'Orne Combattante (SN) - - La Ferté Et Son Pays - L’as­so­cia­tion de pa­rents d’élèves des écoles pu­bliques fer­toises ap­pelle les fa­milles et les élus à ve­nir ma­ni­fes­ter mer­cre­di 20 avril, à 12 h, de­vant l’école Jacques-Pré­vert.

Mai­rie. Ho­raires d’ou­ver­ture au pu­blic, du ser­vice po­pu­la­tion, ci­toyen­ne­té et ur­ba­nisme : du lun­di au ven­dre­di, 9 h - 12 h 30 / 14 h-17 h et le sa­me­di, 9 h-12 h (uni­que­ment pour l’état ci­vil). Ad­joint de ser­vice. Jus­qu’au 17 avril : Thé­rèse Le­tin­tu­rier. Du 18 au 24 avril : Ja­cky Clé­ment. Con­tact : 06.76.86.73.80. Mé­dia­thèque. Ho­raires : mar­di, 15 h -18 h ; mer­cre­di, 13 h-18 h ; jeu­di, 11 h 30-18 h ; ven­dre­di, 15 h-18 h 30 ; sa­me­di, 10 h-12 h 30 / 14 h 30-17 h 30. Con­tact : 02.33.37.47.67. CIAS. Fer­me­ture du Centre in­ter­com­mu­nal d’ac­tion so­ciale, 4, rue d’Alen­çon, jus­qu’au ven­dre­di 15 avril.

A l’is­sue du con­seil mu­ni­ci­pal lun­di soir, des ma­mans de l’école Pré­vert ont in­ter­pel­lé les élus fer­tois.

Ins­tal­lées au fond de la salle, les cinq ma­mans et re­pré­sen­tantes de la FCPE ont as­sis­té sa­ge­ment à la séance du con­seil, bran­dis­sant des pan­cartes où on pou­vait lire : « Pas de fu­sion au ra­bais » « Un vrai temps de di­rec­tion = fu­sion réus­sie ». Au centre du mé­con­ten­te­ment : le choix de la mu­ni­ci­pa­li­té de fu­sion­ner à la ren­trée de sep­tembre 2016 les postes de di­rec­tion de la ma­ter­nelle et de l’élé­men­taire Jacques-Pré­vert afin d’évi­ter une sup­pres­sion de classe en­vi­sa­gée par l’Edu­ca­tion na­tio­nale.

« Nous sommes à la fois en co­lère et in­quiètes, ont ex­pri­mé les ma­mans. Nous sommes conscientes de la baisse de la dé­mo­gra­phie et ne sommes pas op­po­sées à cette fu­sion. En re­vanche, ce sont les condi­tions dans les­quelles elle va se faire qui nous in­quiètent. Il n’y au­ra plus qu’un seul di­rec­teur, mais quel temps se­ra dé­ga­gé pour que l’école fonc­tionne bien, qu’il s’oc­cupe des élèves ». Dans leur in­ter­ven­tion, ces pa­rents ont ex­pri­mé leur at­ta­che­ment à « gar­der le dy­na­misme de l’école, crai­gnant que des fa­milles quittent l’éta­blis­se­ment. C’est une école que l’on va fra­gi­li­ser. Le temps joue contre nous et les dé­ci­sions ont été prises dans la pré­ci­pi­ta­tion ».

Des moyens sup­plé­men­taires

Maire-ad­joint char­gé des af­faires sco­laires, Jo­sé Col­la­do a in­for­mé que la dé­ci­sion de ne pas sup­pri­mer de poste en ma­ter­nelle avait été ac­tée par l’Edu­ca­tion na­tio­nale « notre mu­ni­ci­pa­li­té s’en­ga­geant à fu­sion­ner la di­rec­tion entre la ma­ter­nelle et l’élé­men­taire pour ren­for­cer l’école et en faire un pôle sco­laire ». L’élu a an­non­cé qu’après plu­sieurs ren­contres avec l’ins­pec­teur de cir­cons­crip­tion et le DA­SEN (Di­rec­teur aca­dé­mique des ser­vices de l’Edu­ca­tion na­tio­nale), des moyens sup­plé­men­taires ont été ac­cor­dés : un pas­sage du temps de dé­charge du di­rec­teur d’1/4 temps à 1/3 temps ; le pôle sco­laire bé­né­fi­cie­ra du dis­po­si­tif « plus de maîtres que de classes » ; une per­sonne se­ra re­cru­tée en contrat ai­dé pour dé­char­ger le di­rec­teur de cer­taines tâches ad­mi­nis­tra­tives. Pour sa part, Noëlle Poi­rier, 1 ad­joint, a ap­por­té son sou­tien aux ma­mans, sou­hai­tant « que cette fu­sion se passe dans de bonnes condi­tions ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.