Une ado dé­cou­verte in­ani­mée dans son lit : ses pa­rents mis en exa­men

Les sa­peurs-pom­piers de Flers ont dé­cou­vert, ven­dre­di 22 avril, une ado­les­cente de 17 ans gi­sant dans sa chambre, in­cons­ciente, dans un état sa­ni­taire dé­plo­rable. Les pa­rents ont été mis en exa­men pour non-as­sis­tance à per­sonne en dan­ger.

L'Orne Combattante (SN) - - Bocage Suisse Normande Entre Et - M. M avec L. L.

« Les sa­peurs-pom­piers et les en­quê­teurs ont été très mar­qués », confie le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique d’Ar­gen­tan, Hugues de Phi­ly

Ven­dre­di 22 avril, en fin de ma­ti­née, les sa­peurs-pom­piers de Flers sont ap­pe­lés pour in­ter­ve­nir dans une pe­tite mai­son du centre-ville de Flers. Une mère a aler­té les se­cours. Sa fille, re­cluse dans sa chambre, ne ré­pon­dait pas à ses ap­pels.

« Des bles­sures pro­fon­dé­ment in­fec­tées »

Lorsque les se­cours entrent dans la pièce, ils dé­couvrent une ado­les­cente de 17 ans, dans son lit, in­cons­ciente, dans un état sa­ni­taire dé­plo­rable. « Elle était souillée d’ex­cré­ments et d’une mai­greur pro­non­cée », rap­porte Hugues de Phi­ly. Son corps pré­sen­tait « dif­fé­rentes bles­sures pro­fon­dé­ment in­fec­tées avec des vers no­tam­ment au ni­veau des membres in­fé­rieurs ». Une forte odeur se dé­gage de la chambre dans cette mai­son qui semble pour­tant « bien te­nue ».

Le pro­nos­tic vital de l’ado­les­cente est en­ga­gé. Les ur­gen­tistes in­ter­viennent très vite aux cô­tés des sa­peurs-pom­piers pour prendre en charge la vic­time. Elle se­ra di­ri­gée vers le CHU de Caen, en ur­gence. « Mar­di, elle était tou­jours dans le co­ma. Son état reste pré­oc­cu­pant », pré­cise le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique.

Les po­li­ciers du com­mis­sa­riat de Flers, avi­sés de la si­tua­tion, in­ter­viennent ra­pi­de­ment. Très vite, le par­quet d’Ar­gen­tan sai­sit l’an­tenne de Caen du SRPJ, le ser­vice ré­gio­nal de po­lice ju­di­ciaire.

Une af­faire « très com­plexe »

En­ten­dus pen­dant deux jours, les pa­rents âgés d’une qua­ran­taine d’an­nées ont fi­na­le­ment été mis en exa­men, di­manche, à l’is­sue de leur garde à vue, par un juge d’ins­truc­tion d’Ar­gen­tan pour non-as­sis­tance à per­sonne en dan­ger. « Ils ont été pla­cés sous contrôle ju­di­ciaire », sou­ligne Hugues de Phi­ly.

Il parle d’une af­faire « très com­plexe », « aty­pique » et « qui sus­citent des in­ter­ro­ga­tions ». Le couple, un père, sans em­ploi, et une mère ou­vrière dans une usine de l’ag­glo­mé­ra­tion flé­rienne, ont-ils été dé­pas­sés par l’am­pleur de la si­tua­tion ? En tout cas pour le mo­ment, « leurs au­di­tions ne per­mettent pas de l’ex­pli­quer de ma­nière sa­tis­fai­sante », es­time le ma­gis­trat.

L’ado­les­cente, dé­sco­la­ri­sée, « a dé­jà fait l’ob­jet d’un sui­vi de type psy­chia­trique », confirme le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique. Si elle s’était vi­si­ble­ment en­fer­mée dans un cer­tain lais­se­ral­ler, comment la si­tua­tion en est-elle ar­ri­vée à ce point ? Pour­quoi les pa­rents ne sont-ils pas in­ter­ve­nus plus tôt ? Avaient-ils réel­le­ment conscience de l’état dans le­quel se trou­vait leur fille cou­pée du monde. C’est ce que de­vra dé­ter­mi­ner l’en­quête qui dé­bute à peine.

Les in­ves­ti­ga­tions de­vront no­tam­ment mettre en évi­dence les re­la­tions qu’en­tre­te­naient l’ado­les­cente et ses pa­rents.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.