Avec Sha­kes­peare, la pas­sion et la rai­son s’af­frontent

Clé­ment Poi­rée met en scène de Sha­kes­peare, une pièce sur le dé­sir et l’amour en fuite. Un spec­tacle poé­tique et tru­cu­lent.

L'Orne Combattante (SN) - - Loisirs - Le mar­di 3 mai, à 20 h, au Fo­rum de Flers. Ta­rifs de 5 € à 20 €.

Thé dan­sant. L’As­so­cia­tion « Au Bal Mu­sette » or­ga­nise un thé dan­sant le jeu­di 28 avril, de 14 h à 19 h, ani­mé par Re­né Du­val et sa chan­teuse. Ball-trap. Ber­nières-le-Pa­try, ball-trap, le sa­me­di 30 avril, de 14 h à 19 et le di­manche 1er mai, de 9 h à 19 h. Grande fosse : chal­lenge lot de viande. Pe­tite fosse : 2 lots par sé­rie. Prix apé­ri­tif. Tripes le di­manche ma­tin 5 €. Con­cert. Le con­cert de prin­temps de l’Or­chestre d’Har­mo­nie de la ville de Vire au­ra lieu sa­me­di 30 avril à 20 h 30 à la salle du Vau­de­ville à Vire. Le pu­blic pour­ra en­tendre le concer­to pour trom­bone de Nicolaï Rism­sky-Kor­sa­kov et divers mor­ceaux va­riés de mu­sique ins­tru­men­tale. En­trée libre. Ani­ma­tion mu­si­cale. Max Le­clerc re­vient di­manche 14 avril,à 15 h à la salle po­ly­va­lente de Cu­ley-le-Pa­try, pour un cock­tail de chan­sons fran­caises hy­per connues (par­ti­tions sur les tables, tout le monde peut chan­ter et re­pondre à la ques­tion sur­prise). 4 €. Thé dan­sant. Les Amis de la danse des Monts d’An­daine (La Sau­va­gère) or­ga­nisent un thé dan­sant, le di­manche 1er mai 2016 à 14 h à la salle des fêtes, ani­mé par l’or­chestre de Sté­phane Mer­cier. Ta­rif : 6 €. Ré­ser­va­tions au 02 33 30 40 37. Thé dan­sant. Le club de l’âge d’or or­ga­nise un thé dan­sant à la salles des fêtes de Ger, à 14 h, le jeu­di 28 avril. Il se­ra ani­mé par Serge Drouin. Prix : 5,5 € avec brioche gra­tuite à l’en­tracte et es­pace ré­ser­vé pour les jours de cartes. Mar­ché de Prin­temps. Fleurs, ar­ti­sans et ter­roir, ex­po­si­tion de voi­tures an­ciennes, ex­po­si­tion de bon­saïs et rail mi­nia­ture sous le mar­ché cou­vert sa­me­di 30 avril, 9 h à 17 h, place du Gé­né­ralLe­clerc. Gra­tuit. Contact : 02 33 37 10 97, ucia.la­fer­te­mace@orange. fr, www.tou­risme-la­fer­te­mace.fr Thé dan­sant. Les Amis de la danse de La Sau­va­gère or­ga­nise un thé dan­sant di­manche 1er mai, 14 h, salle des fêtes, La Sau­va­gère. Ta­rif : 6 €. Contact et ré­ser­va­tion : 02 33 30 40 37. Fête de la sou­ve­rai­ne­té na­tio­nale et des en­fants. Sa­me­di 30 avril à 14 h, dans la salle de la Varenne à Mes­sei, au­ra lieu la Fête de la sou­ve­rai­ne­té na­tio­nale et des en­fants or­ga­ni­sée par l’Ami­cale fran­co-turque de Flers. Pour tout ren­sei­gne­ment, contac­ter le 02 33 64 87 57.

Qu’est-ce que dé­si­rent les per­son­nages de « La Nuit des rois » de William Sha­kes­peare ? « L’idée de l’amour, the spi­rit of love. L’amour pour une image, l’amour pour un être dis­pa­ru, l’amour pour la bou­teille… Ce ne sont que des amours mortes », ré­sume le met­teur en scène, Clé­ment Poi­rée.

« La Nuit des Rois », qui se­ra jouée le mar­di 3 mai au Fo­rum de Flers, ra­conte les amours désac­cor­dées et les âmes ma­lades à force de dé­si­rer l’ab­so­lu.

Or­si­no et Oli­via vivent cloî­trés, comme dans un conte ils sont en­se­ve­lis avec leur suite dans le som­meil et ils frôlent le réel comme des som­nam­bules. Ils vivent dans leur nuit, « La Nuit des rois ». Dans cette nuit, on croise des âmes ma­lades : Or­si­no, ma­lade de dé­sir, un dé­sir im­pa­tient, cruel. Oli­via, qui pré­tend échap­per à la na­ture et à la vie. Mal­vo­lio ma­lade d’or­gueil et d’amour propre. To­bie, noyé dans l’al­cool. Quelle jo­lie ga­le­rie de per­son­nages !

Dé­sir in­can­des­cent

Sou­dain, sur­vient l’ob­jet du dé­sir. Vio­la, qui se dé­guise en homme et se pré­sente à la cour d’Or­si­no sous le nom de Cé­sa­rio. La dou­zième nuit après Noël, sous les traits d’un homme, elle s’at­tire la pas­sion des châ­te­lains et ra­nime le pays de son dé­sir in­can­des­cent.

William Sha­kes­peare fait ex­plo­ser les genres, les fron­tières et les in­ter­dits. Le mo­ment du Car­na­val pose l’ar­ri­vée du faux par le dé­gui­se­ment. Il aide les per­son­nages à cor­rompre le monde tel qu’ils se l’ima­ginent et à tou­cher le réel. Pas de ré­pit pour les ar­tistes ! Au coeur d’une scé­no­gra­phie in­gé­nieuse, neuf co­mé­diens-mu­si­ciens jouent et chantent avec éner­gie cette co­mé­die éter­nelle de l’hu­main.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.