Des for­ma­tions gra­tuites pour les proches, à Flers

L’as­so­cia­tion France Alz­hei­mer de l’Orne pro­pose un cycle de for­ma­tions gra­tuit, à Flers, pour les ai­dants fa­mi­liaux, du 17 mai au 5 juillet.

L'Orne Combattante (SN) - - Entre Bocage Et Suisse Normande Entre - T.G. Pour pou­voir par­ti­ci­per aux for­ma­tions, une ins­crip­tion est in­dis­pen­sable au­près du Clic du Bo­cage au 02 33 37 15 95.

Le res­ca­pé d’Au­sch­witz, Si­mon Igel, dis­pa­ru le 7 fé­vrier 2015, conti­nue de re­ce­voir les hom­mages d’éta­blis­se­ments sco­laires où il était ve­nu ra­con­ter l’en­fer des camps na­zis.

Dé­cé­dé à l’hô­pi­tal de Flers, à 88 ans, Si­mon Igel vi­vait de­puis les an­nées 70 à Cha­nu et té­moi­gnait de l’hor­reur de la Shoah dans de nom­breux éta­blis­se­ments sco­laires de Normandie.

Le 23 jan­vier 2015, le ly­cée Charles-Fran­çois-Le­brun de Cou­tances bap­ti­sait une an­cienne cha­pelle dé­sa­cra­li­sée du nom de Si­mon Igel.

De­puis, un autre éta­blis­se­ment sco­laire, le ly­cée Sal­va­dor-Al­lende d’Hé­rou­ville-SaintC­lair a dé­ci­dé de lui rendre un hom­mage si­mi­laire en don­nant son nom à une salle. Elle se­ra inau­gu­rée of­fi­ciel­le­ment le jeu­di 12 mai à 16 h.

Ori­gi­naire de Pologne, Si­mon Igel a vé­cu l’en­fer au seul mo­tif qu’il était juif. Il a été ar­rê­té par la Ges­ta­po le jour de ses 16 ans. Même s’il a su­bi le ra­cisme dans sa forme la plus in­dus­trielle, Si­mon Igel était digne et cher­chait à té­moi­gner sans haine. Sur le car­ton d’in­vi­ta­tion de cette cé­ré­mo­nie du 12 mai pro­chain, le ly­cée Al­lende a re­pris une citation de Si­mon Igel qui di­sait : « Par­ler, té­moi­gner, dire la vé­ri­té. Trans­for­mer une haine ac­cu­mu­lée en un com­bat po­si­tif pour des va­leurs hu­ma­nistes de to­lé­rance et de res­pect » .

Les proches de per­sonnes at­teintes de la ma­la­die d’Alz­hei­mer peuvent être dé­mu­nis face à la ma­la­die.

Pour mieux faire face à la si­tua­tion, l’as­so­cia­tion France Alz­hei­mer de l’Orne, ba­sée Alen­çon, en par­te­na­riat avec le Clic du bo­cage et l’Una du bo­cage or­nais, pro­pose des séances de for­ma­tion gra­tuites sur cinq après-mi­di, du 17 mai au 5 juillet, à Flers.

Elles se dé­rou­le­ront un mar­di sur deux, de 14 heures à 16 h 30, dans une salle de réunion à l’Una, 10, rue de la Fon­taine, à Flers.

Ces réunions se­ront ani­mées par une psy­cho­logue, Sé­ve­rine Bu­hot, et un bé­né­vole or­nais de l’as­so­cia­tion France Alz­hei­mer. Au-de­là, des in­for­ma­tions utiles qui se­ront échan­gées, ce se­ra l’oc­ca­sion, pour les ai­dants fa­mi­liaux, de par­ta­ger un mo­ment con­vi­vial et de « souf­fler » pen­dant quelques heures.

Le 17 mai, le thème se­ra connaître la ma­la­die d’Alz­hei­mer, le 31 mai, s’in­for­mer sur les aides pos­sibles, le 14 juin, ac­com­pa­gner au quo­ti­dien, le 28 juin, com­mu­ni­quer et com­prendre et le 5 juillet, être l’ai­dant fa­mi­lial.

Trois ai­dants sont dé­jà ins­crits au cycle de for­ma­tions. L’as­so­cia­tion a be­soin de consti­tuer un groupe d’au moins huit per­sonnes pour que les for­ma­tions puissent com­men­cer.

Le nombre de places est li­mi­té à une quin­zaine d’ai­dants.

A no­ter que des dis­po­si­tifs peuvent être mis en place con­cer­nant la prise en charge des proches du­rant le temps de for­ma­tion. Pour ce­la, il faut se ren­sei­gner au­près de l’Una du bo­cage or­nais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.