Quand votre com­mune in­ves­tit pour lut­ter contre la vi­tesse

Comment un élu lo­cal peut-il lut­ter contre la vi­tesse ? Cer­taines com­munes tentent d’agir. Exemple à Lan­di­sacq où la route a été ré­tré­cie de 50 cm de chaque cô­té. Un choix as­su­mé qui n’est pas du goût de cer­tains au­to­mo­bi­listes.

L'Orne Combattante (SN) - - Entre Bocage Et Suisse Normande Entre -

C’est un pro­blème ré­cur­rent que toutes les com­munes tra­ver­sées par des grands axes rou­tiers connaissent. La vi­tesse ex­ces­sive sur cer­taines routes donne du fil à re­tordre aux élus qui doivent y faire face.

Mal­gré la baisse des do­ta­tions de l’État et une si­tua­tion fi­nan­cière con­trainte, de nom­breuses mai­ries conti­nuent d’in­ves­tir dans des équi­pe­ments dont elles es­pèrent qu’ils per­met­tront de ré­duire la vi­tesse.

Choix ra­di­cal

À Lan­di­sacq, le maire, Her­vé Le­man­cel, qui vit ac­tuel­le­ment son troi­sième man­dat, a l’ha­bi­tude de voir cette ques­tion re­ve­nir sur la table du conseil mu­ni­ci­pal. Sa com­mune est tra­ver­sée par une route très fré­quen­tée, la D924. Cet axe, qui re­lie Flers à Vire est ef­fec­ti­ve­ment em­prun­té par de nom­breux au­to­mo­bi­listes et poids lourds.

Pour ré­pondre à une de­mande de ses ad­mi­nis­trés, et no­tam­ment de pié­tons, la mai­rie a op­té pour un choix un peu ra­di­cal mais ef­fi­cace. « La route a été ré­duite d’à peine 50 cm de chaque cô­té. On doit rou­ler à 50 km/h ici. Cet équi­pe­ment a coû­té 25 000 € payés par la com­mune et grâce à une sub­ven­tion de Flers Ag­glo à hau­teur d’en­vi­ron 20 % du chan­tier ».

Pous­ser à ra­len­tir

Avec ce ré­tré­cis­se­ment de la route, l’ob­jec­tif d’obli­ger les conduc­teurs à ra­len­tir sur la D924 est par­tiel­le­ment at­teint. Il suf­fit de se pos­ter à cet en­droit pour no­ter que plu­sieurs vé­hi­cules ra­len­tissent. D’autres semblent im­per­méables à tout chan­ge­ment.

Le maire, Her­vé Le­man­cel, en­tend pour­suivre en ce sens : « Ce sont des amé­na­ge­ments faits dans toutes les com- munes concer­nées par ce pro­blème ».

Après ce chan­tier, réa­li­sé il y a près d’un mois, les au­to­mo­bi­listes pour­ront bien­tôt consta­ter le re­tour des deux ra­dars pé­da­go­giques « dé­mon­tés pour les tra­vaux » .

« À 80 km/h de­vant l’école »

Le pro­chain équi­pe­ment qui vien­dra « cas­ser la vi­tesse dans le bourg » pren­dra la forme d’un rond-point, sur la D924, de­vant l’école de la com­mune. « Le gi­ra­toire, il est des­si­né. On es­père pou­voir le faire en 2017. Il se­ra près de l’école et des com­merces. Ça ira avec l’amé­na­ge­ment du par­king. Le pro­jet est vo­té par le conseil mu­ni­ci­pal. Nous n’avons pas en­core lan­cé l’ap­pel d’offres » , an­nonce le maire qui, par une phrase, ex­plique pour­quoi ce choix mo­tive son équipe : « Le gi­ra­toire, il y a long­temps que nous le sou­hai­tons. Par­fois, les voi­tures passent à 80 km/ h de­vant l’école ! » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.