Dix ex­ploi­ta­tions re­pré­sen­tées

L'Orne Combattante (SN) - - Flers Et Son Pays -

Le der­nier comice agri­cole des an­ciens can­tons de Flers Nord et Flers sud s’est dé­rou­lé dans la com­mune de la Ba­zoque sa­me­di 28 mai. Un concours de bêtes de races nor­mande et prim’hol­stein a réuni 40 ani­maux is­sus de 10 fermes.

Le pré­sident du comice cantonal, Pas­cal Ro­hée, or­ga­nise chaque an­née ce concours avec la col­la­bo­ra­tion des élus de chaque com­mune. « La ma­ni­fes­ta­tion a lieu un an sur deux à Flers et dans l’une des com­munes du can­ton ». Le pré­sident re­cherche d’an­née en an­née les fonds et sub­ven­tions pour faire per­du­rer cette tra­di­tion.

À la Ba­zoque, une di­zaine de pe­tits veaux de races nor­mande aux doux noms de « Mûre, Mi­ra­belle, Menthe ou Myr­tille » por­taient des cou­ronnes de fleurs en cré­pon.

Ils étaient ac­com­pa­gnés de jeunes en­fants qui les ont gui­dés et ont po­sé face au pu­blic. « Les veaux pro­viennent des éle­vages qui se pré­sentent au concours, pré­cise le pré­sident. Mais les en­fants ne sont pas du mi­lieu agri­cole. Des in­vi­ta­tions leur ont été don­nées dans leur école. Ce­la nous per­met d’élar­gir notre pu­blic. Les en­fants viennent avec leurs pa­rents, nous sommes heu­reux de pou­voir leur mon­trer notre tra­vail ». Le spec­tacle, conju­gué à une belle mé­téo, a ain­si eu de nom­breux spec­ta­teurs.

Sur un pre­mier ter­rain, Gilbert Sou­tif, mi­cro en main, don­nait ses no­ta­tions aux vaches nor­mandes. Il est juge de cette race de­puis 40 ans, l’an­cien éle­veur, agri­cul­teur classe chaque ani­mal en fonc­tion de la confor­ma­tion (sur 100 points), l’ho­mo­gé­néi­té, l’aplomb ou en­core la puis­sance. « A ce­la s’ajoute une note lai­tière four­nie par le pe­seur. La nor­mande re­trouve de la qua­li­té en fin de vie. Les lai­tières ont entre 5 et 12 ans, mais elles fi­nissent toutes à la bou­che­rie »

Sur un deuxième ter­rain, Emi­lie Bé­chet at­ten­dait son tour pour ju­ger le pro­chain ani­mal : « Moi, de­puis tou­jours ma pas­sion est pour les Prim’hol­stein. Ce sont des choses qui ne s’ex­pliquent pas, on s’at­tache à cer­tains cri­tères ».

La jeune femme n’a que 23 ans, elle est juge de­puis 3 ans : « Mon père était juge. Alors, de­puis toute pe­tite, je l’ai sui­vi dans les concours ré­gio­naux ou na­tio­naux, à force d’y al­ler et d’ob­ser­ver, on fi­nit par com­prendre ! »

Ti­tu­laire d’un BEPA, puis d’un Bac pro et un BTS en pro­duc­tion ani­male, la juge est agri­cul­trice. Il y a un an, elle s’est ins­tal­lée en GAEC sur la ferme avec ses pa­rents à Mé­nil-Gon­douin.

« Lorsque je juge un ani­mal, j’uti­lise tou­jours un vo­ca­bu­laire choi­si, pour faire plai­sir à l’éle­veur qui s’est don­né du mal pour pré­sen­ter sa bête ». La jeune femme af­firme que c’est un plai­sir de se rendre à ce genre de ma­ni­fes­ta­tion, de ren­con­trer de nou­veaux éle­veurs mo­ti­vés.

En 2017, le comice agri­cole se dé­rou­le­ra à Flers, au mo­ment de la Saint-Gilles, avec le comice d’ar­ron­dis­se­ment qui a lieu tous les 8 ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.