Tous aux ai­guilles pour un Tri­cot Graf­fi­ti

L'Orne Combattante (SN) - - Suisse Normande -

Ven­dre­di der­nier, Clé­men­tine Baïze-Cas­tel avait convié tous les ha­bi­tants de Pont-d’Ouilly à la base de plein air pour leur ex­pli­quer son pro­jet ar­tis­tique de Tri­cot Graf­fi­ti. Le Tri­cot Graf­fi­ti est une forme d’art uti­li­sant le tri­cot, le cro­chet et toutes tech­niques au­tour de la laine et du fil pour ha­biller le mo­bi­lier ur­bain et les arbres.

Une jour­née d’ac­croche

« J’ai eu l’idée de ce pro­jet dans le cadre d’une for­ma­tion BPJEPS loi­sirs tous pu­blics que je suis ac­tuel­le­ment, en al­ter­nance avec Pont-d’Ouilly Loi­sirs et le Cé­mé de Bas­seNor­man­die. Je fais du cro­chet et le tri­cot fleu­rit de plus en plus en France », in­dique Clé­men­tine Baïze-Cas­tel.

De juin à août, elle va ani­mer des ate­liers tri­cots au­tour d’un thé. « Des pho­tos se­ront réa­li­sées du­rant les ate­liers et la jour­née d’ac­croche du 8 août, à la guin­guette. Ce­la per­met­tra de réa­li­ser une ex­po­si­tion de pho­to­gra­phies et de va­lo­ri­ser l’en­semble du pro­jet lors d’une soi­rée convi­viale. »

Des car­tons ont été dé­po­sés chez les com­mer­çants du vil­lage et dé­jà une qua­ran­taine de pe­lotes de laine, du fil de co­ton et un grand nombre d’ai­guilles à tri­co­ter ont été ré­col­tés.

Un échange ju­di­cieux de com­pé­tences

« J’ai­me­rais éga­le­ment réus­sir à créer des temps d’échanges in­ter­gé­né­ra­tion­nels, c’est pour­quoi les en­fants sont les bien­ve­nus. J’ai contac­té le club de l’Ami­tié ain­si que l’ADMR. Ce­la me semble un échange ju­di­cieux de com­pé­tences entre les per­sonnes âgées et les en­fants. Ce pro­jet est éga­le­ment un clin d’oeil à tous les mé­tiers re­la­tifs aux an­ciennes usines de fi­la­tures et à l’his­toire de la ré­gion de Pont-d’Ouilly », pré­cise Clé­men­tine Baïze-Cas­tel.

Le co­mi­té de ju­me­lage de Pont-d’Ouilly a re­çu la dé­lé­ga­tion al­le­mande de Ha­fenl­hor le week-end der­nier.

Di­manche der­nier, les ju­meaux al­le­mands ont été re­çus à la mai­rie pour contre­si­gner la charte de ju­me­lage. Cla­ra De­waëlle-Ca­nouel, vice-pré­si­dente du conseil dé­par­te­men­tal, Éli­sa­beth Jos­seaume, conseillère ré­gio­nale, Mé­la­nie Le­poul­tier et Syl­vie Le­nou­ri­chel, conseillères dé­par­te­men­tales, étaient pré­sentes.

Ma­ry­vonne Gui­bout, maire, a ac­cueilli les Al­le­mands. « L’ami­tié entre nous est dé­jà très forte. La charte si­gnée chez vous pré­co­nise des échanges entre nos deux villes afin de ren­for­cer les liens qui existent dé­jà au ni­veau fran­co-al­le­mand. Nous avons conscience des mis­sions qui nous sont confiées pour réus­sir cette union et trans­mettre ce qu’elle re­pré­sente aux gé­né­ra­tions fu­tures. »

Alain Hu­rel, pré­sident du co­mi­té de ju­me­lage, a spé­ci­fié que la fi­na­li­té du ju­me­lage à Pont-d’Ouilly, « est d’es­sayer de l’ou­vrir aux autres as­so­cia­tions et en par­ti­cu­lier aux jeunes afin de fa­vo­ri­ser d’autres types d’échange entre nos deux com­munes ».

La sur­prise des sa­peurs-pom­piers

Il a évo­qué la pos­si­bi­li­té de mise en re­la­tion des élèves de l’école pri­maire, com­men­çant par des échanges via in­ter­net « avant de mettre sur pied un échange de classe, dans un deuxième temps, éven­tuel­le­ment. La deuxième op­por­tu­ni­té est la sec­tion ani­ma­tion jeunes de Pont-d’Ouilly Loi­sirs avec le re­grou­pe­ment pen­dant les va­cances sco­laires d’été, de jeunes ado­les­cents an­glais, al­le­mands et fran­çais, pen­dant une se­maine ».

Éli­sa­beth Stahl, 2e maire d’Ha­fen­lohr (l’équi­valent de 1re ad­jointe en France), s’est ré­jouie de l’ex­cellent ac­cueil qui leur a été ré­ser­vé et de l’ami­tié entre les deux com­munes.

Jacques Du­mas, pré­sident du co­mi­té de ju­me­lage d’Ha­fen­lohr, s’est dit « un exemple d’ami­tié fran­co-al­le­mande. Je suis de na­tio­na­li­té fran­çaise, né dans le Sud de la France, et les ju­me­lages ont beau­coup joué dans ma vie. Ma­rié à une Al­le­mande, je ré­side de­puis 30 ans dans la com­mune d’Ha­fen­lohr. Nous sommes très heu­reux de notre par­te­na­riat et en­chan­tés de l’ac­cueil des Ouilly­pon­tains. J’ai consta­té que les Nor­mands ont tout fait pour nous re­te­nir ici puis­qu’il n’y a plus de car­bu­rant… »

Les sa­peurs-pom­piers de Pont-d’Ouilly ont ré­ser­vé une sur­prise à leurs ho­mo­logues al­le­mands, en of­frant à leur chef, un casque et une te­nue. Après la contre-si­gna­ture de la charte, Ma­ry­vonne Gui­bout et Éli­sa­beth Stahl ont inau­gu­ré l’ex­po­si­tion ju­me­lage à la mé­dia­thèque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.