Des com­mer­çants du mar­ché en co­lère

Les tra­vaux du centre-ville de Flers fi­nis, les com­mer­çants du mar­ché de­vront tous al­ler sur la place Saint-Ger­main. Plu­sieurs re­fusent. Ils lancent une pé­ti­tion.

L'Orne Combattante (SN) - - Flers Et Son Pays - M. M.

Si vous êtes al­lés au mar­ché de Flers, ce mer­cre­di, vous avez sans doute re­mar­qué que des com­mer­çants, no­tam­ment ceux ins­tal­lés le long du mar­ché cou­vert, ar­bo­raient un pan­neau « Je suis en co­lère ».

Ces com­mer­çants s’op­posent au choix de la mu­ni­ci­pa­li­té d’ins­tal­ler le mar­ché place Saint-Ger­main lorsque les tra­vaux d’amé­na­ge­ment du par­vis de l’église se­ront ter­mi­nés, dans le cou­rant du pre­mier se­mestre 2017.

A la tête de la contes­ta­tion : Syl­vain Guillaume, pri­meur et re­pré­sen­tant des com­mer­çants ali­men­taires du mar­ché ex­té­rieur. Il a créé, sa­me­di 10 sep­tembre, une page Fa­ce­book in­ti­tu­lée Le mar­ché de Flers en co­lère, « pour in­for­mer les gens de ce qui se passe et de ce que l’on su­bit avant qu’il ne soit trop tard ».

Une pé­ti­tion lan­cée

Ac­tuel­le­ment, le mar­ché se tient pro­vi­soi­re­ment sur la place Pau­lette-Du­halde, à cô­té du mar­ché cou­vert. Après tra­vaux, le lieu se­ra ren­du aux usa­gers du mar­ché pour qu’ils puissent se ga­rer et les com­mer­çants ne pour­ront plus dé­bal­ler de part et d’autre de la rue qui longe le mar­ché cou­vert, comme ils l’ont tou­jours fait.

Ils re­fusent ! « Nous avons ici l’avan­tage d’être près des com­mer­çants de la halle », sou­ligne Syl­vain Guillaume. Et, se­lon lui, le bâ­ti­ment leur per­met « d’être pro­té­gés du so­leil l’été et il nous sert de cou­pevent l’hi­ver ». Au­tre­ment dit, sur la place Saint-Ger­main, les condi­tions de tra­vail se dé­gra­de­raient et se­raient « moins pro­pices au com­merce ».

Syl­vain Guillaume, même s’il ne conteste pas la né­ces­si­té de faire des tra­vaux d’amé­na­ge­ment à cet en­droit et de créer place Du­halde un par­king ré­ser­vé à la clien­tèle, craint que soient im­po­sés des stands plus pe­tits et que le mar­ché perde de son im­por­tance donc de son at­trac­ti­vi­té. « Là-haut, nous se­rons ser­rés comme des sar­dines ! Il n’y a pas de place pour tout le monde ».

Les com­mer­çants veulent re­trou­ver leur place coûte que coûte, « des places qu’on mérite, qu’on a ga­gnées ».

« Ce n’est pas co­hé­rent, si ce n’est la vo­lon­té de ré­duire à néant le mar­ché », dit sans dé­tour un autre com­mer­çant en co­lère qui as­sure que la mu­ni­ci­pa­li­té leur lais­sait en­tre­voir un re­tour à leurs em­pla­ce­ments.

Syl­vain Guillaume conclut sur la page Fa­ce­book : « Chaque mois, les re­pré­sen­tants des com­mer­çants du mar­ché flé­rien sont convo­qués en mai­rie afin de dis­cu­ter de l’avancement des tra­vaux. Mal­gré leur as­si­dui­té, la mai­rie, tête bais­sée dans les tra­vaux, ne semble pas en­tendre le mé­con­ten­te­ment des com­mer­çants ins­tal­lés de­puis des dé­cen­nies place Pau­lette-Du­halde ».

Les com­mer­çants sont dans l’ex­pec­ta­tive. Syl­vain Guillaume ex­plique même qu’il a dû pro­lon­ger un em­ployé en CDD au lieu de le prendre en CDI et blo­quer ses in­ves­tis­se­ments pour ache­ter du ma­té­riel neuf.

Une pé­ti­tion se­ra lan­cée en di­rec­tion des clients dès le pro­chain mar­ché du centre-ville de Flers, sa­me­di 17 sep­tembre.

Des dé­ci­sions prises « en concer­ta­tion »

« L’idée, c’est que le mar­ché et plus lar­ge­ment le cen­tre­ville re­trouve son at­trac­ti­vi­té com­mer­ciale », rap­pelle Su­bay Sa­hin, ad­joint au maire de Flers en charge du mar­ché, à propos des tra­vaux du coeur de ville.

L’élu ajoute que, dans ce dos­sier, il ne s’agit pas « d’im­po­ser les choses. Nous tra­vaillons dans la trans­pa­rence et la concer­ta­tion. A chaque réunion de com­mis­sion, les com­mer­çants sont in­for­més des chan­ge­ments ».

Pour l’exemple, Su­bay Sa­hin rap­pelle que si, dans un pre­mier temps, la mu­ni­ci­pa­li­té a tra­vaillé sur l’idée que le mar­ché se­rait ins­tal­lé place Pau­lette-Du­halde, il a été fi­na­le­ment dé­ci­dé, sur pro­po­si­tion des com­mer­çants, qu’il se tien­drait place Saint-Ger­main, un es­pace « en plein coeur du centre-ville ».

Quoi qu’il en soit le chan­ge­ment était né­ces­saire pour que le mar­ché pros­père. « S’il n’y en a pas alors ce se­ra un mar­ché mort. C’est pour le bien de tous les com­mer­çants ». Pour l’élu, ce­la doit pas­ser par une ré­or­ga­ni­sa­tion de l’es­pace. « L’ob­jec­tif, c’est que les gens ne viennent pas au mar­ché seule­ment pour y faire leurs courses mais pour qu’ils puissent flâ­ner, se pro­me­ner ». La confi­gu­ra­tion du nou­veau mar­ché place SaintGer­main se­ra donc re­vue et pro­po­se­ra un cir­cuit aux clients jus­qu’à la halle cou­verte « mais cette ré­or­ga­ni­sa­tion ne se fe­ra pas sans concer­ta­tion », pré­vient l’élu.

« Pen­ser col­lec­tif »

Quant à la place, Su­bay Sa­hin as­sure que tous les com­mer­çants au­ront un em­pla­ce­ment place Saint-Ger­main, « en es­sayant de gar­der le même mé­trage ». Mais cette nou­velle or­ga­ni­sa­tion n’est pas fi­gée et des idées sont en ré­flexion no­tam­ment sur l’op­por­tu­ni­té d’uti­li­ser la rue Saint-Ger­main, qui de­vien­dra pié­tonne, ou la fu­ture gare rou­tière juste en des­sous, voire le nou­veau par­king, place Vays­sières. Le dé­bat est ou­vert. Et là en­core, « les dé­ci­sions se­ront prises en­semble », pro­met l’élu.

« Je com­prends que le chan­ge­ment puisse faire peur. C’est leur gagne-pain. Mais dans ce pro­jet, il ne faut pas pen­ser in­di­vi­duel mais col­lec­tif. C’est en­semble qu’on doit le faire si­non on ne réus­si­ra pas », conclu Su­bay Sa­hin.

Les tra­vaux de­vraient dé­bu­ter, de­vant l’église, au dé­but de l’an­née 2017, après la pé­riode des fêtes de fin d’an­née et des soldes.

Syl­vain Guillaume est le re­pré­sen­tant des com­mer­çants ali­men­taires du mar­ché ex­té­rieur de Flers.

La place Pau­lette-Du­halde telle qu’elle se­ra après les tra­vaux. Les com­mer­çants du mar­ché ne pour­ront plus s’y ins­tal­ler (cap­ture d’écran de l’ap­pli­ca­tion Flers 3D - Coeur de ville).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.