La droite flé­rienne s’or­ga­nise pour ses pro­chains ren­dez-vous

L'Orne Combattante (SN) - - Flers Et Son Pays - Thomas Gourlin

En no­vembre, la droite flé­rienne se­ra char­gée de me­ner la pri­maire de la droite et du centre dans le bo­cage. Un ren­dez-vous qui sert aus­si de point de dé­part pour cher­cher à lan­cer une dy­na­mique élec­to­rale.

La droite à Flers se met en ordre de marche.

Lun­di 12 sep­tembre, quelques-uns de ses membres ont or­ga­ni­sé une confé­rence de presse pour an­non­cer que l’as­so­cia­tion Agir en­semble pour le bo­cage al­lait gé­rer la te­nue de la pri­maire de la droite et du centre à Flers et dans les can­tons de Flers.

Au-de­là de cet en­jeu na­tio­nal, les membres de cette as­so­cia­tion cherchent ma­ni­fes­te­ment à construire un socle, une dy­na­mique, pour pré­pa­rer les fu­tures élec­tions lé­gis­la­tives puis mu­ni­ci­pales.

L’ombre de Se­naux

Hor­mis une pré­sence im­por­tante lors de la cam­pagne élec­to­rale des der­nières dé­par­te­men­tales en 2015 ga­gnées par les can­di­dats Di­vers gauche, la droite flé­rienne s’était faite plu­tôt dis­crète de­puis les élec­tions mu­ni­ci­pales de 2014.

Du­rant plu­sieurs mois qui ont sui­vi l’élection de leur ad­ver­saire de gauche Yves Goas­doué, les membres de l’op­po­si­tion n’ont pas beau­coup fait par­ler d’eux, Philippe Se­naux, lea­der de l’op­po­si­tion, ne pre­nant la pa­role que très ra­re­ment ; l’op­po­si­tion n’était pas très au­dible. De­puis son dé­part avec sa dé­mis­sion du conseil municipal, le 23 avril 2015, et son élection comme conseiller dé­par­te­men­tal d’Athis, la droite flé­rienne a re­trou­vé de l’es­pace pour cher­cher à se struc­tu­rer en vue des pro­chaines échéances.

Même si des dis­so­nances im­por­tantes sont ap­pa­rues entre la plu­part des élus de l’op­po­si­tion et Hu­bert Ro­billard (le rem­pla­çant de Philippe Se­naux au conseil municipal de Flers), la droite flé­rienne au sens large veut s’or­ga­ni­ser et s’unir tout en construi­sant un échange avec l’élec­to­rat.

Gar­der un lien

« Nous sommes dans la suite de la dé­marche ini­tiée lors des dé­par­te­men­tales. L’as­so­cia­tion re­groupe une soixan­taine de per­sonnes avec des élus Les Ré­pu­bli­cains et UDI, et se re­met en marche. Nous vou­lons conti­nuer le lien noué au mo­ment des dé­par­te­men­tales, rap­pro­cher les gens et ré­flé­chir aux pro­blé­ma­tiques qui concernent le bas­sin de Flers. Bien en­ten­du, cette as­so­cia­tion vise aus­si les pro­chaines échéances élec­to­rales », confie Jean-Fran­çois Bris­set, pré­sident d’Agir en­semble pour le bo­cage, can­di­dat du centre droit dans le can­ton de Flers 1 en 2015 avant d’ajou­ter : « Nous avions re­mar­qué lors des réunions pu­bliques que les gens sou­hai­taient un chan­ge­ment, un re­nou­vel­le­ment ».

Les membres d’Agir en­semble pour le bo­cage disent vou­loir « ren­con­trer du monde, échan­ger, trou­ver des idées ».

Ils an­noncent d’ailleurs la créa­tion d’un site In­ter­net à cette adresse : www.ae­plb.fr

Con­cer­nant leur re­la­tif si­lence face à la ma­jo­ri­té mu­ni­ci­pale d’Yves Goas­doué et sa fa­çon de gé­rer la ville, les membres de cette droite flé­rienne s’ex­pliquent : « Ils ont été élus. La ma­jo­ri­té ac­tuelle est en train d’ac­com­plir son pro­gramme. Nos élus au sein du conseil municipal ont vo­té en fa­veur de cer­taines me­sures comme les amé­na­ge­ments du cen­tre­ville ou la vidéo pro­tec­tion. Ce­la ne nous em­pêche pas d’émettre des ré­serves tout en res­tant une op­po­si­tion construc­tive », es­time JeanF­ran­çois Bris­set.

« La vidéo pro­tec­tion, c’était dans notre pro­gramme en 2014. Ils ont re­pris notre idée. On ne peut que s’en ré­jouir », glisse Ma­rie Noël Le­bou­leux, se­cré­taire de l’as­so­cia­tion.

Pri­maire en vue

Au sein de l’as­so­cia­tion Agir en­semble pour le bo­cage, des membres vont être char­gés « du bon dé­rou­le­ment de la pri­maire qui est une pri­maire ou­verte ». Les 20 et 27 no­vembre, les sym­pa­thi­sants de droite vont être in­vi­tés à se pro­non­cer pour dé­si­gner leur can­di­dat pour la pré­si­den­tielle 2017. Afin d’ex­pli­quer le fonc­tion­ne­ment, les mo­da­li­tés et les en­jeux de ce scru­tin, l’as­so­cia­tion or­ga­nise une réunion pu­blique le 21 sep­tembre à 20 h 30 à la salle du Pont-Fé­ron à Flers. « Jé­rôme Nu­ry don­ne­ra des ex­pli­ca­tions. Nous n’avons pas en­core toutes les mo­da­li­tés mais elles se­ront dé­taillées ce soir-là », an­nonce Jean-Fran­çois Bris­set avant de pré­ci­ser : « L’Orne va comp­ter 67 bu­reaux de vote. Il y en au­ra 3 à Flers pour Flers et les can­tons de Flers et un à SaintGeorges-des-Gro­seillers ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.