Un patrimoine ré­gio­nal à sau­ve­gar­der

Le ma­noir de la Boisnerie a été édi­fié au XVe et XVIe siècle par la sei­gneu­rie de Sain­teHo­non­rine-la-Char­donne. Il a été aban­don­né après la Ré­vo­lu­tion de 1789.

L'Orne Combattante (SN) - - Athis Et Son Pays -

De­puis l’ac­qui­si­tion du do­maine par Ma­rie-Fran­çoise et Ch­ris­tian Bri­chard il y a une ving­taine, ces der­niers ont en­tre­pris de res­tau­rer le ma­gni­fique ma­noir de la Boisnerie. Un lieu qui a été le siège des sei­gneurs du vil­lage lors de sa construc­tion au XVe et XVIe siècles et qui com­pre­nait le fief de la Pou­pe­lière, si­tué quelques cen­taines de mètres plus loin.

Au­jourd’hui, 80 % des tra­vaux de ma­çon­ne­rie du gros oeuvre sont ache­vés part les pro­prié­taires qui sou­haitent sau­ver ce patrimoine ré­gio­nal char­gé d’his­toire pour le mettre à la vi­site du pu­blic.

Ac­tuel­le­ment, ce sont les jar­dins ex­té­rieurs à la fran­çaise qui sont la prio­ri­té des pro­prié­taires avec un amé­na­ge­ment de 4.000 m2 dans un pre­mier temps pour fi­nir à un hec­tare un peu plus tard.

« Ce­la re­pré­sente un grand in­té­rêt pour l’en­vi­ron­ne­ment et pour la sau­ve­garde de ce ma­noir afin de lui re­don­ner son as­pect d’ori­gine avec sa tour et son four à pain » in­siste Ch­ris­tian Bri­chard.

Dans le cadre des 33es jour­nées du Patrimoine, le ma­noir se­ra ou­vert au pu­blic, sa­me­di 17 et di­manche 18 sep­tembre, de 14 h 30 à 18 h 30, pour une vi­site gui­dée par le pro­prié­taire d’une du­rée de 45 mi­nutes mi­ni­mum. Ta­rif : 2,50 €, gra­tuit pour les étu­diants et les en­fants.

Le prix de la vi­site va ser­vir à fi­nan­cer les tra­vaux de res­tau­ra­tion.

Ch­ris­tian et Ma­rie-Fran­çoise Bri­chard dans le jar­din de­vant le ma­noir en cours de res­tau­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.