Un an­ni­ver­saire fê­té en com­pa­gnie des Fa­tals Pi­cards !

À l’oc­ca­sion de ses qua­rante ans, le Mille Clubs de Vas­sy a dé­ci­dé de fê­ter son an­ni­ver­saire en grande pompe, en re­ce­vant, le 22 oc­tobre pro­chain, Les Fa­tals Pi­cards !

L'Orne Combattante (SN) - - Loisirs - Lau­ra Bau­dier

Des textes dé­ca­lés voire par­fois dé­jan­tés mais non moins tra­vaillés, truf­fés de jeux de mots, de la chan­son fran­çaise so fren­chy, une éner­gie à re­vendre, une pro­pen­sion à rire de tout et sur­tout du bon Rock fes­tif et ef­fi­cace comme on l’aime !

Sa­me­di 22 oc­tobre, pré­pa­rez­vous à une soi­rée pour le moins éner­gique avec le concert des Fa­tals Pi­cards ! Voi­là main­te­nant 15 ans que le groupe sillonne les routes de France et de Na­varre, avec le se­cond de­gré comme grille de lec­ture du monde et l’hu­mour noir comme éten­dard.

Avec leurs titres de­ve­nus in­con­tour­nables comme « Mon père était tel­le­ment de gauche », « Ber­nard La­villiers », ou en­core « La sé­cu­ri­té de l’em­ploi », le ton est don­né !

Le groupe s’est fait connaître d’un plus large pu­blic que l’ori­gi­nel, en 2007, avec leur pas­sage à l’Eu­ro­vi­sion et leur chan­son « L’amour à la fran­çaise », chan­tée en… Fran­glais !

Mais at­ten­tion, si l’hu­mour cin­glant et la pa­ro­die sont de­ve­nus les leit­mo­tiv du groupe, c’est aus­si, et même sur­tout, pour dé­non­cer les tra­vers et in­co­hé­rence de notre chère so­cié­té. De l’ho­mo­pho­bie aux vio­lences faites aux femmes en pas­sant par le chô­mage ou l’im­mi­gra­tion : la sa­tire sait se faire acerbe et mor­dante.

Par sa sin­gu­la­ri­té, le qua­tuor a su trou­ver la re­cette pour s’im­po­ser sur la scène mu­si­cale fran­çaise, ti­rant alors son épingle du jeu des autres groupes ou chan­teurs qui se sont es­sayés au jeu de l’hu­mour et de la pa­ro­die car, qu’on se le dise, tout le monde ne se risque pas à ce style bien par­ti­cu­lier. Faire rire sur des su­jets graves n’est pas chose ai­sée !

Et le pu­blic ne s’y trompe pas, trou­vant dans le groupe un im­pa­rable re­mède à la mo­ro­si­té du quo­ti­dien : de­puis 15 ans, le groupe ne cesse de le sur­prendre par ses gui­tares sur­vol­tées, ses textes mé­lan­geant hu­mour en­ga­gé et textes dé­ca­lés.

Le 22 oc­tobre pro­chain, le groupe pré­sen­te­ra son hui­tième al­bum, Fa­tals Pi­cards Coun­try Club, dont la sor­tie est pré­vue pour le 14 oc­tobre.

Qui se­ra la pre­mière par­tie ?

Si en juin der­nier, la pre­mière par­tie du cé­lèbre groupe res­tait en­core une sur­prise, au­jourd’hui c’est une chose sûre : c’est le groupe Anoxie, ori­gi­naire du Bo­cage, qui fe­ra la pre­mière par­tie des Fa­tals Pi­cards.

Ob­jec­tif salle comble !

Le concert, qui au­ra lieu le sa­me­di 22 oc­tobre à 20 h à la salle Pierre Geof­froy de Vas­sy, pou­vant ac­cueillir 900 per­sonnes, est spon­so­ri­sé par « 95 % des com­mer­çants de Vas­sy », ex­plique An­dré Vau­tier, res­pon­sable du Mille Clubs de­puis 1982, qui es­père bien faire salle comble !

Le Mille Clubs pro­pose des ac­ti­vi­tés ré­gu­lières (fit­ness, mus­cu­la­tion) ain­si que des sor­ties et ani­ma­tions pour les en­fants et ado­les­cents.

Entre la mise en route des ac­ti­vi­tés de cette an­née et la pré­pa­ra­tion du fa­meux concert, au­tant dire qu’An­dré Vau­tier et son équipe ne chôment pas ! Si l’as­so­cia­tion compte une ving­taine de bé­né­voles ac­tifs, et en­vi­ron 500 adhé­rents de Val­dal­lière et ses en­vi­ron, ils se­ront une tren­taine le jour J.

Comment et où ache­ter ses places ?

Les billets sont en vente sur in­ter­net sur le site Ti­cket­mas­ter au prix de 21,80 € ain­si que dans tous les ma­ga­sins Au­chan, Co­ra, E. Le­clerc et Cul­tu­ra de France. Les billets sont éga­le­ment dis­po­nibles, au prix de 20 €, à l’épi­ce­rie Du Ver­ger au Po­ta­ger, 19, place du Co­lo­nel Can­dau à Vas­sy ain­si qu’aux Es­paces Cultu­rels ELe­clerc de Vire et de Flers.

At­ten­tion, le nombre de places est li­mi­té.

S’il reste en­core des places le jour J, les billets se­ront en vente di­rec­te­ment à la salle Pierre Geof­froy au prix de 25 € : « On en­cou­rage les gens à ré­ser­ver le plus vite pos­sible », sou­ligne An­dré Vau­tier.

Pleins feux sur le concert

Ne vous éton­nez pas à aper­ce­voir des af­fiches du concert, réa­li­sées par les soins de l’as­so­cia­tion, un peu par­tout dans le Bo­cage ni à croi­ser les bé­né­voles du Mille Clubs s’at­te­ler à la dis­tri­bu­tion de flyers afin « que les lo­caux viennent », pré­cise An­dré Vau­tier. « Nous al­lons dé­po­ser des af­fiches et dis­tri­buer des flyers sur Vas­sy, Vire, Flers et Con­dé-sur-Noi­reau. Nous al­lons éga­le­ment al­ler à la ren­contre des jeunes dans les dis­co­thèques car c’est un pu­blic qui aime faire la fête », ajoute-t-il.

L’évé­ne­ment se­ra éga­le­ment an­non­cé dans le ma­ga­zine édi­té par le dé­par­te­ment du Cal­va­dos et qui est dis­tri­bué à quelque 350 000 foyers.

Le jour J

Le Jour J, les portes du site ou­vri­ront dès 18 h afin que les spec­ta­teurs puissent se res­tau­rer s’ils le sou­haitent. La res­tau­ra­tion est as­su­rée par l’as­so­cia­tion.

Les portes de la salle de concert ou­vri­ront, quant à elles, à 19 h.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.