Qua­rante ans de suc­cès

À la pré­si­dence du Mille Clubs de­puis 1982, An­dré Vau­tier se sou­vient des mo­ments forts de l’as­so­cia­tion, qui fête ses 40 ans cette an­née.

L'Orne Combattante (SN) - - Loisirs - Lau­ra Bau­dier

Le Mille Clubs de Vas­sy, qui fête cette an­née ses qua­rante ans d’exis­tence (en grande pompe d’ailleurs avec la ve­nue des Fa­tals Pi­cards le 22 oc­tobre pro­chain !), a vu le jour le 27 no­vembre 1976.

Membre du réseau des MJC (Mai­son de la Jeu­nesse et de la Culture) et agréé Édu­ca­tion Po­pu­laire, le Mille Clubs est une as­so­cia­tion au rôle tout à la fois ré­créa­tif, so­cial et cultu­rel.

Si le club comp­tait, l’an­née de sa créa­tion une cen­taine d’adhé­rents, il a su dé­ve­lop­per ses ac­ti­vi­tés et en pro­pose au­jourd’hui des ré­gu­lières (fit­ness, mus­cu­la­tion) ain­si que des sor­ties et ani­ma­tions pour les en­fants et ado­les­cents « à chaque va­cance sco­laire, qu’elles soient grandes ou pe­tites », tient à pré­ci­ser An­dré Vau­tier, qui prend le poste de res­pon­sable du club en 1892, suite à la dé­mis­sion de Pas­cal Ha­mel.

L’as­so­cia­tion compte au­jourd’hui une ving­taine de bé­né­voles ac­tifs et 500 adhé­rents de Val­dal­lière et ses en­vi­ron dont 255 de moins de 18 ans. « Au cours de l’an­née, il y a éga­le­ment des gens qui fré­quentent nos ac­ti­vi­tés sans pour au­tant être adhé­rent », pré­cise le res­pon­sable.

« Ce qui me tient le plus à coeur, c’est que les ac­ti­vi­tés soient ac­ces­sibles au plus grand nombre, c’est pri­mor­dial pour moi », ex­plique An­dré Vau­tier.

D’ac­tifs bé­né­voles

C’est pour­quoi le res­pon­sable a su s’en­tou­rer d’une équipe de bé­né­voles à l’en­ga­ge­ment cer­tain et aux va­leurs si­mi­laires aux siennes : « L’as­so­cia­tion s’est créée avec des bé­né­voles et fonc­tionne avec 95 % de bé­né­voles. Pour moi, le cri­tère nu­mé­ro 1 c’est la convi­via­li­té. Si c’est pour s’em­bê­ter ou se faire en­gueu­ler lors­qu’on donne de son temps ce n’est pas la peine », pré­cise An­dré Vau­tier, éga­le­ment pré­sident de la Fé­dé­ra­tion dé­par­te­men­tale des MJC du Cal­va­dos de­puis 2009.

La so­li­da­ri­té et la par­ti­ci­pa­tion de cha­cun sont d’ailleurs ins­crites dans les sta­tuts de l’as­so­cia­tion qui dis­posent que le Mille Clubs se doit de

« dé­ve­lop­per une forme de loi­sirs ac­tifs pris en charge par l’en­semble de ses membres ».

An­dré Vau­tier se sou­vient que dans les pre­mières an­nées de son exis­tence, le Mille Clubs a pu comp­ter, trois ans du­rant, sur la pré­sence de Jean-Paul Tré­boutte, un ani­ma­teur ré­mu­né­ré par la Di­rec­tion dé­par­te­men­tale de la Jeu­nesse et des Sports : « C’était une per­sonne très com­pé­tence qui a don­né beau­coup de son temps. »

De nom­breux sou­ve­nirs

Si le Mille Clubs a su dé­ve­lop­per de nou­velles ac­ti­vi­tés, cer­taines ont tou­te­fois dis­pa­ru, comme la lutte, le volley-ball, l’ap­pren­tis­sage de la na­ta­tion, le tennis, le judo, le mo­derne jazz, le ping-pong, la pho­to­gra­phie. « Nous avons éga­le­ment fait du Se­cou­risme pen­dant de nom­breuses an­nées avec le Doc­teur La­goutte. »

Des confé­rences-dé­bats sur la san­té, ani­mées par de grands pontes, at­ti­raient les foules : « Il y avait un monde fou ! À cer­taines soi­rées, les gens étaient même de­hors ! », se sou­vient An­dré Vau­tier.

Mu­sique et que cha­cun se mette à chan­ter…

Ne vous fiez pas aux ap­pa­rences ! Ni­ché au creux du Bocage Vi­rois, le pe­tit club vas­séen a réus­si à faire ve­nir de nom­breux ar­tistes, et non des moindres !

Au dé­but des an­nées 1990, les Nor­mands de Mes Sou­liers sont Rouges se rendent au Mille Clubs avant d’y re­ve­nir une se­conde fois, il y a cinq ans pour fê­ter les 35 ans de l’as­so­cia­tion. « Les deux fois, tout était com­plet ! » « La pre­mière fois, c’était une soi­rée chaude dans tous les sens du terme », sou­rit An­dré Vau­tier. « C’était au mois de juin, un so­leil in­croyable ». Des liens d’ami­tié se sont même dé­ve­lop­pés au fil des an­nées entre le res­pon­sable et le groupe « sur­tout avec Ma­nu. »

Pour les 20 ans du Mille Clubs, l’as­so­cia­tion s’est tout bon­ne­ment of­fert la ve­nue de Tri Yann ! Et oui rien que ça ! On ne s’en fait pas au Mille Clubs ! « Je les avais contac­tés deux ans avant. Ils ont dit oui tout de suite », se sou­vient An­dré Vau­tier. Plus de 1 000 per­sonnes étaient ve­nues as­sis­ter à ce concert hors-norme.

Un dé­voue­ment ré­com­pen­sé

Cette an­née, pour les qua­rante ans du Club, ce sont Les Fa­tals Pi­cards qui au­ront les hon­neurs de la soi­rée, le 22 oc­tobre pro­chain.

L’un des autres mo­ments forts du Mille Clubs, pour son pré­sident, res­te­ra la ve­nue de la troupe de théâtre mayen­naise « Le Pain Per­du ». Leur spec­tacle « Pa­roles d’Agri­cul­teurs… Pa­roles d’Agri­cul­trices… » a été pré­sen­té à La Cal­bras­se­rie en 1991. « Plus de 1000 per­sonnes sont ve­nues as­sis­ter au spec­tacle sur les deux soirs de pré­sen­ta­tion. »

Si le Mille Clubs conquiert le coeur du pu­blic c’est tou­te­fois loin d’être un tra­vail de tout re­pos pour l’équipe : « Ca oc­cupe énor­mé­ment de temps et d’éner­gie », sou­ligne An­dré Vau­tier, éga­le­ment à l’ori­gine de l’As­li.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.