L’en­fant du pays couche sur pa­pier ses sou­ve­nirs

À 69 ans, Ma­ry­vonne Guet­tier-Le­ne­veu réa­lise un rêve de pe­tite fille. Ces écrits viennent d’être pu­bliés aux édi­tions Beau­de­laire. Dans elle narre sans dé­tour et avec beau­coup de sin­cé­ri­té sa vie d’en­fant dans le Clé­cy des an­nées 50-60.

L'Orne Combattante (SN) - - Suisse Normande - Au­drey Che­val­lier

« Ce livre, je l’avais dans la tête. » Au­jourd’hui, Ma­ry­vonne Guet­tier-Le­ne­veu l’a dans les mains.

Aus­si loin qu’elle se sou­vienne, la Clé­cyenne a tou­jours ai­mé écrire. « Toute pe­tite, je ré­di­geais des poèmes. On vi­vait à six plus ma grand-mère dans cette mai­son. Comme je n’avais pas ma chambre à moi, pas d’en­droits où les ca­cher, je les en­ter­rais dans le jar­din en al­lant à l’école. En jar­di­nant, mon pa­pa en a re­trou­vé. »

« L’écri­ture m’a sau­vée »

En gran­dis­sant, Ma­ry­vonne Guet­tier-Le­ne­veu dé­laisse sa plume au pro­fit de son ma­ri, An­dré, de ses deux filles, Lau­rence et Fa­bienne, et de son tra­vail. D’abord comp­table, elle ter­mi­ne­ra sa car­rière à l’Urs­saf au ser­vice du re­cou­vre­ment.

« Je me don­nais à fond dans mon bou­lot ; je m’oc­cu­pais de mes deux filles… Et puis, une di­zaine d’an­nées avant la re­traite, je me suis re­mise à écrire pour des rai­sons per­son­nelles », dé­voile-t-elle dou­ce­ment. « Ça m’a sau­vée. L’écri­ture, ça vide la tête. »

Le Clé­cy des an­nées 60

Pe­tit à pe­tit, mot après mot, l’en­fant du pays au­jourd’hui âgée de 69 ans couche sur pa­pier ses sou­ve­nirs. « Tout était là-de­dans, dans des pe­tits ca­siers, bien ran­gé », note-t-elle en poin­tant sa tête du doigt. En un mois, Les Flon­flons du bal voient le jour… et Ma­ryLaur Fa­biAnd naît. « Ma­ry­vonne, c’est moi ; Lau­rence, ma fille aî­née ; Fa­bienne, ma fille ca­dette, et An­dré, mon ma­ri. »

Au fil des 254 pages noir­cies, l’au­teur narre sans dé­tour ses sou­ve­nirs d’en­fance dans un Clé­cy des an­nées 1950-1960. « C’est fa­cile à lire ; ce sont des mo­ments fa­mi­liaux. J’avais des contes pour en­fants, des poèmes, je les ai mis aus­si. C’est une as­siette gour­mande », s’amuse-t-elle.

Aî­née d’une fra­trie de six en­fants, l’au­teur laisse le lec­teur entrer dans son in­ti­mi­té, par­tage les ins­tants de ten­dresse, les bê­tises d’en­fants es­piègles jus­qu’aux mo­ments dif­fi­ciles, par­fois. Des mots qui ré­son­ne­ront dans la tête de beau­coup, tels les flon­fons du bal…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.