Un ral­lye tou­ris­tique pour fi­nan­cer les soins de No­lan

L'Orne Combattante (SN) - - Suisse Normande -

« Faire aux autres ce qu’on vou­drait qu’on fasse pour nous ; c’est une phi­lo­so­phie », in­siste Mar­tine Bance. Elle, c’est la se­cré­taire du club Ki­wa­nis Au­nay-Val­lée d’Odon.

Sa­me­di 24 sep­tembre, l’as­so­cia­tion or­ga­ni­sait son pre­mier grand ral­lye tou­ris­tique Dé­cou­verte de la Suisse nor­mande. Ob­jec­tif du club ser­vice : ve­nir en aide au jeune No­lan. Âgé de 6 ans, le pe­tit gar­çon est at­teint d’une forme de leu­co­dy­stro­phie, la ma­la­die de Ca­na­van.

25 000 € tous les 9 mois

Cette ma­la­die neu­ro­dé­gé­né­ra­tive rend la sub­stance blanche du cer­veau spon­gieuse en rai­son du dé­ve­lop­pe­ment per­tur­bé de la gaine de myé­line. Grâce de cette der­nière, le cer­veau a sa cou­leur blan­châtre.

La di­zaine de com­po­sants joue un rôle très im­por­tant dans le dé­ve­lop­pe­ment du cer­veau. La dé­gé­né­res­cence peut af­fec­ter un seul de ces pro­duits chi­miques, mais c’est tout ce qu’il faut pour dé­truire les fonc­tions cé­ré­brales.

« Les pa­rents de No­lan, qui vivent dans l’Ain, ont créé une as­so­cia­tion En­semble avec No­lan et sont al­lés plu­sieurs fois aux États-Unis pour qu’il bé­né­fi­cie d’un trai­te­ment ex­pé­ri­men­tal qui lui réus­sit bien. Pour le sui­vi, tous les mé­di­ca­ments pres­crits par les mé­de­cins Amé­ri­cains existent en France mais ne sont pas for­cé­ment rem­bour­sés », com­mente Mar­tine Bance, très im­pli­quée dans la vie saint-ré­moise puis­qu’elle s’oc­cupe éga­le­ment de l’an­tenne des Res­tos du coeur.

« Les pa­rents de No­lan ont mis en place une pé­ti­tion afin que les en­fants at­teints de cette ma­la­die soient trai­tés en France. Chaque voyage né­ces­site de réunir 25 000 € tous les 9 mois. Voi­là pour­quoi cette cause nous a in­té­res­sés. »

Pour me­ner à bien cette ac­tion en fa­veur de l’as­so­cia­tion En­semble avec No­lan, Fré­dé­ric Co­que­lin, pré­sident du Ki­wa­nis, s’est en­tou­ré de Philippe Mo­reau, cou­reur léxo­vien de l’ex­trême qui a fé­dé­ré tous les clubs de Basse-Nor­man­die.

35 par­ti­ci­pants

« Nous avons choi­si la Suisse nor­mande parce qu’à part nos membres Belges, nous sommes tous d’ici et que nous nous sommes aper­çus que nous igno­rions plein de choses sur les vil­lages et l’his­toire de notre coin », ra­content les pré­sident et se­cré­taire.

Pas moins de 35 par­ti­ci­pants dans 15 vé­hi­cules étaient au dé­part de ce ral­lye.

« Il y a deux boucles, une au­tour de Thu­ry-Har­court sur 27 km et l’autre au­tour de Clé­cy sur 32 km. Nous avons pro­po­sé 22 ques­tions pour faire dé­cou­vrir les ré­gions sur des lieux et des points de vue et chaque concou­rants de­vaient faire huit pho­tos. Nous avons fait en sorte que les par­ti­ci­pants aillent à la dé­cou­verte de la cave de la Lo­te­rie, à Clé­cy, ain­si qu’à l’émaille­rie har­cour­toise », ex­plique Fé­dé­ric Co­que­lin.

À l’is­sue du pé­riple, les 15 vé­hi­cules sont re­ve­nus au point de dé­part pour la re­mise des lots. Les ga­gnants qui étaient ve­nus de May-sur-Orne et Bou­lon ont rem­por­té un as­pi­ra­teur robotisé. « Ce fut une très belle jour­née très sym­pa. Cer­tains par­ti­ci­pants ont lais­sé leurs co­or­don­nées pour l’an­née pro­chaine ! On peut donc se fé­li­ci­ter de ce suc­cès », concluent ra­vis les or­ga­ni­sa­teurs.

Par­mi les grands pro­jets, la vente de pri­me­vères en dé­but d’an­née pro­chaine et la par­ti­ci­pa­tion à l’achat d’un tri­cycle tri­por­teur de fau­teuil rou­lant en fa­veur de la mai­son d’ac­cueil spé­cia­li­sée d’Au­nay-sur-Odon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.