Vends mai­son d’ex­cep­tion

Aux portes de Flers, une mai­son de 300 m2 est en vente. Un bien rare et aty­pique pour le ter­ri­toire.

L'Orne Combattante (SN) - - La Une - T.G.

« Des biens im­mo­bi­liers comme ce­lui-ci, nous n’en avons pas beau­coup. 495 000 € pour le sec­teur, c’est plu­tôt rare ». Ces quelques mots, pro­non­cés par Franck Ame­dée, conseiller im­mo­bi­lier chez Square ha­bi­tat, ré­sument très bien le ca­rac­tère ex­cep­tion­nel de cette grande mai­son mise en vente de­puis le mois de juin 2016.

300 m2 ha­bi­tables

Do­tée d’un parc de 400 000 m2, af­fi­chant 300 m2 ha­bi­tables, cette de­meure im­po­sante a été bâ­tie en 1897. Elle est si­tuée à Saint-Georges-des-Gro­seillers, ce qui pré­sente un avan­tage non né­gli­geable : les im­pôts fon­ciers sont, pour ses pro­prié­taires, net­te­ment moins im­por­tants qu’à Flers avec, en re­vanche, les avan­tages d’une proxi­mi­té avec Flers. Il suf­fit, en ef­fet, d’ef­fec­tuer quelques pas de­puis la grille pour at­teindre la li­mite entre ces deux com­munes.

Un autre avan­tage saute aux yeux dès la lec­ture de l’an­nonce : le bien compte une dé­pen­dance de 50 m2 qui est ac­tuel­le­ment louée. « Elle est louée. Au­tre­ment dit : il y a un ren­de­ment lo­ca­tif », af­firme Franck Amé­dée.

Ha­bi­table tout de suite

Mal­gré son âge et son style par­ti­cu­lier, cette mai­son a bé­né­fi­cié d’une ré­fec­tion au dé­but des an­nées 2000. « L’avan­tage, c’est que la mai­son est ha­bi­table sans tra­vaux. Elle est aux normes. Là aus­si, c’est plu­tôt rare pour ce type de biens où, ha­bi­tuel­le­ment, il faut pré­voir des tra­vaux », note l’agent im­mo­bi­lier.

Le re­vê­te­ment sur la fa­çade est ré­cent et une grande par­tie des me­nui­se­ries est neuve (mais avec l’as­pect de l’an­cien). « La porte d’en­trée a été chan­gée, re­faite à l’iden­tique ré­cem­ment. Ils en ont conser­vé le ca­chet », pointe Franck Ame­dée.

Vi­site

Dès l’en­trée, le vi­si­teur peut voir que les grands vo­lumes sont l’une des ca­rac­té­ris­tiques de cet édi­fice. À gauche, par exemple, la cui­sine a été re­faite dans un style très mo­derne, sobre et fonc­tion­nel. À droite, on dé­couvre un im­po­sant sa­lon avec par­quet et che­mi­née. Dans les étages, qui ont glo­ba­le­ment aus­si bé­né­fi­cié d’une ré­fec­tion, la mai­son com­prend six chambres, trois salles de bain et un point d’eau dans chaque chambre. Un vrai luxe, sur­tout pour une fa­mille nom­breuse !

Avis aux som­me­liers

Au ni­veau des fon­da­tions, fi­gure une cave énorme qui s’étend sur toute la sur­face au sol de la mai­son. Si l’une de ses pièces est oc­cu­pée par le dis­po­si­tif de chauf­fage à gra­nu­lés de bois, cet es­pace laisse la part belle à toutes sortes de pro­jets. Collection de bou­teilles de vin, rangement, ou salle de répétition pour ado­les­cent gui­ta­riste ou bat­teur… Les pos­si­bi­li­tés sont mul­tiples.

Le client à sa me­sure

Une mai­son af­fi­chée avec un prix aus­si im­por­tant fait fi­gure d’ex­cep­tion au­tour de Flers où le mar­ché est plus bas que dans des ré­gions plus ur­baines comme l’Ile-de-France. Pour­tant, un ou deux biens si­mi­laires se vendent chaque an­née tout près de Flers. L’agence a, ain­si, ré­cem­ment trou­vé un ac­qué­reur pour une mai­son du même style à quelques mètres de là. « Ce type de biens, on en vend un ou deux dans une an­née. Il faut trou­ver le client que ça in­té­resse ».

Franck Ame­dée, conseiller im­mo­bi­lier, pré­sen­tant ce bien plu­tôt aty­pique par ses di­men­sions, son prix et son style.

En plus d’un grand sa­lon, le rez-de-chaus­sée compte une pe­tite pièce très agréable fa­çon vé­ran­da.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.