Le « Grand Mé­chant Loup » joueur de blues !

L'Orne Combattante (SN) - - Loisirs - Les jeu­di 13 et ven­dre­di 14 oc­tobre à 10 h 15 et 14 h 15 à la salle Ma­de­leine Louain­tier, 3, square De­lau­nay à Flers. Tout pu­blic, dès 8 ans.

« Her­mann Loup Noir » est un spec­tacle qui s’adresse à tous les pu­blics, dès 8 ans. Ma­nuel Pa­ris y in­ter­prète le rôle d’un Grand Mé­chant Loup aux al­lures de blues­man er­rant des an­nées 30. Un ma­gni­fique hom­mage au blues et à la culture afroa­mé­ri­caine !

Les Jeu­nesses mu­si­cales de France (JM France) ont pour mis­sion de fa­vo­ri­ser l’ac­cès à la mu­sique de tous les en­fants et jeunes. Ils ac­cueillent salle Ma­de­leine Louain­tier à Flers, le spec­tacle « Her­mann Loup Npoir ». En mê­lant sub­ti­le­ment le conte à des stan­dards de blues li­bre­ment adap­tés, Ma­nuel Pa­ris nous em­mène dans un ré­cit poé­tique et ha­bi­té abor­dant le thème de l’ex­clu­sion du point de vue de l’ex­clu, fai­sant ain­si écho à l’his­toire du blues et du peuple afro-amé­ri­cain, mais éga­le­ment à une pro­blé­ma­tique plus uni­ver­selle.

Le Loup et le blues­man

« Her­mann Loup Noir », c’est donc la ren­contre de deux mythes. D’une part, le Grand Mé­chant Loup, ani­mal re­dou­té de tous et qui pour­tant n’existe que pour in­car­ner la sau­va­ge­rie des Hommes. D’autre part, le blues­man er­rant, mar­chant le long des routes, un étui de gui­tare à la main, les bottes cou­vertes de pous­sière et du blues plein la tête. À l’en croire, « Her­mann Loup Noir » n’est qu’un pauvre loup so­li­taire, vic­time de sa ré­pu­ta­tion et confron­té à la du­re­té d’un monde nour­ri aux pré­ju­gés et à la peur de l’autre. Il ré­vèle tout, à coeur ou­vert et sans pin­cette, de son faible pour l’agneau bien tendre à son mé­pris pour les chats et les chiens, sou­mis et choyés des Hommes.

L’éter­nel mé­chant prend la pa­role

On est fas­ci­nés par ce per­son­nage qu’on vou­drait plaindre et qui pour­tant dé­range. Tan­tôt amu­sés par sa ver­sion pour le moins sur­pre­nante d’un conte en­ten­du mille fois, on est en­suite sai­sis à la gorge par l’in­ter­pré­ta­tion dé­chi­rante d’un vieux stan­dard de blues lâ­ché comme on hurle à la lune. Et quand il n’y a plus rien à dire, c’est le « do­bro » lui-même qui prend la pa­role, cette gui­tare toute d’acier tant ap­pré­ciée des blues­men, et qui brille aux yeux du Loup comme une chance de ré­demp­tion.

Ce spec­tacle bous­cule, ques­tionne, et em­mène pe­tits et grands bien au-de­là d’une bête his­toire de gen­tils et de mé­chants. C’est la preuve que l’art du conte n’est ja­mais aus­si vi­vant que lors­qu’on s’en em­pare avec quelque chose à dire. Seul en scène, cet ar­tiste vous éton­ne­ra par la di­ver­si­té de ses ta­lents, et no­tam­ment ce­lui de cap­ti­ver des au­di­toires de tous âges et de tous ho­ri­zons.

Voi­ci l’his­toire d’un éter­nel mé­chant à qui on laisse en­fin la pa­role. Voi­ci l’his­toire de « Her­mann Loup Noir », joueur de blues et voya­geur, plus connu sous le nom du Grand Mé­chant Loup…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.