Cinq can­di­dates au titre de « Su­per Ma­mie de l’Orne »

Le grand jour est ar­ri­vé. Di­manche 16 oc­tobre, elles se­ront cinq sur la scène du casino à bri­guer le titre de Su­per Ma­mie de l’Orne, dont une ha­bi­tante d’Athis et une autre de Ra­bo­danges. Ma­nue­la Che­va­lier et ses élèves pro­po­se­ront éga­le­ment un ré­ci­tal.

L'Orne Combattante (SN) - - Loisirs - Di­manche 16 oc­tobre, 14 h 30, au casino. En­trée gra­tuite.

Créé en France par Fa­bienne Ol­lier en 1996, le concours rend hom­mage aux ma­mies « nou­velle gé­né­ra­tion », dy­na­miques, dé­bor­dantes de joie de vivre qui ont su trou­ver un équi­libre entre leur vie fa­mi­liale et leurs ac­ti­vi­tés so­cié­tales (bé­né­vo­lat, en­ga­ge­ment hu­ma­ni­taire).

Sous le signe du par­tage et de l’échange, l’élec­tion de Su­per Ma­mie est au­jourd’hui de­ve­nue un ren­dez-vous in­con­tour­nable dans le coeur des pe­tits et des grands. « Il est l’oc­ca­sion, dans nos so­cié­tés par­fois trop su­per­fi­cielles, de re­tour­ner aux vraies va­leurs et de per­mettre à des en­fants et à des pe­tits en­fants de mettre en lu­mière, sur scène, ces femmes ex­tra­or­di­naires, en leur ré­ser­vant des sur­prises et des té­moi­gnages plein d’amour et d’émo­tion » sou­ligne la res­pon­sable.

Trois sé­quences

L’élec­tion de Su­per Ma­mie est un évé­ne­ment convi­vial, mé­dia­tique et po­pu­laire. La com­mu­ni­ca­tion de l’évé­ne­ment s’ar­ti­cule au­tour de trois thèmes : la fête, le show et la so­li­da­ri­té fa­mi­liale.

Pour chaque can­di­date, trois per­sonnes par fa­mille sont en scène : la pré­ten­dante au titre, un de ses en­fants et un de ses pe­tits-en­fants. Trois sé­quences qua­li­fi­ca­tives. Pré­sen­ta­tion : l’en­fant de la can­di­date parle de sa fa­mille et de ses va­leurs et des ac­tions de bé­né­vo­lat ou de so­li­da­ri­té de sa ma­man. Emo­tion : Le pe­tit en­fant rend hom­mage à sa su­per ma­mie. Chal­lenge : la can­di­date s’illustre dans sa pas­sion (chant, danse, pein­ture, sketch, sport).

Com­po­sé de per­son­na­li­tés et du pu­blic, un ju­ry éli­ra la Su­per Ma­mie de l’Orne 2016 qui par­ti­ci­pe­ra à la pré­sé­lec­tion de la fi­nale de la Su­per Ma­mie France 2017.

Les can­di­dates

Le pu­blic est in­vi­té à ve­nir nom­breux sou­te­nir les cinq pré­ten­dantes en lice.

De Lon­lay le Tes­son. 68 ans, 2 en­fants, 7 pe­tits-en­fants, 1 ar­rière pe­tit-fils. Ma­mie 100 000 volts, ma­riée de­puis 50 ans à Ch­ris­tian, Ar­lette fait par­tie de la Croix Rouge de­puis 1964, elle conti­nue ses ac­tions au sein de la Croix Rouge de La Fer­té-Ma­cé. Membre de plu­sieurs as­so­cia­tions, elle fait par­tie de So­li­dar’Mômes. Elle a éga­le­ment créé une as­so­cia­tion pour les ani­maux Un es­poir pour les sans voix. Ses loi­sirs : la gym et l’aqua­gym. Le mes­sage qu’elle sou­haite faire pas­ser : « Quels que soient son rang so­cial, son ni­veau d’études, son his­toire per­son­nelle, je veux mon­trer qu’il n’y a pas d’âge pour s’in­ves­tir, pro­cu­rer de la joie et du bon­heur au­tour de soi ». Pour le chal­lenge, Ar­lette a choi­si de faire une dé­mons­tra­tion d’aqua­relle en 3 mi­nutes.

De Pas­sais-la-Con­cep­tion, 48 ans, 4 en­fants. Cadre com­mer­ciale et conseillère mu­ni­ci­pale de sa com­mune, Do­mi­nique est une jeune ma­mie qui a dé­jà 5 pe­tits-en­fants. Elle est éga­le­ment bé­né­vole au Co­mi­té des Fêtes de Pas­sais. Sa mo­ti­va­tion : « le plai­sir d’être sur scène et de mon­trer la fier­té d’être ma­mie ». Pour le chal­lenge, elle a choi­si de faire un sketch ou jouer de la cla­ri­nette. D’Athis-Val-de-Rouvre, 54 ans, 5 en­fants, 2 pe­tits-en­fants. Auxi­liaire de vie à do­mi­cile de­puis 10 ans, Ma­ry­lène adore son mé­tier au­près des se­niors. Son im­pli­ca­tion en­vers les autres est très forte, elle aime rendre ser­vice aux per­sonnes âgées. Ses loi­sirs : marche, ran­don­née, voyages et lec­ture. Le mes­sage qu’elle sou­haite faire pas­ser : « don­ner et ai­der, que la so­li­da­ri­té et l’amour soient plus pré­sents dans la vie des gens ». Pour le chal­lenge, Ma­ry­lène a choi­si de lire un poème sur le bel âge.

De Ra­bo­danges, 64 ans, 2 en­fants, 3 pe­tits-en­fants. Ven­deuse à la re­traite, Chan­tal est une ma­man, ma­mie com­plice très proche de sa fa­mille. Elle a été très im­pli­quée dans le monde as­so­cia­tif et no­tam­ment au Co­mi­té des fêtes et au Club des mo­tards mais tout a bas­cu­lé quand son ma­ri a eu un AVC. De­puis, Chan­tal est au cô­té de son ma­ri. Pas­sion­née de mu­sique, elle aime aus­si le des­sin, l’aqua­relle, le fu­sain. Ce qui la ca­rac­té­rise le plus c’est l’al­truisme et la gé­né­ro­si­té. Pour le chal­lenge, elle a choi­si le des­sin au fu­sain.

De l’Aigle, 78 ans, 8 en­fants, 14 pe­tits-en­fants, 2 ar­rière pe­tit­sen­fants. An­drée est pleine de vie, et est très op­ti­miste. Ses loi­sirs : la danse, bro­de­rie, le chant. Le mes­sage qu’elle sou­haite faire pas­ser : « Que toutes les ma­mies sont es­sen­tielles dans la vie de cha­cun ». Pour le chal­lenge, An­drée a choi­si le chant !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.