Des cor­res­pon­dants de guerre té­moignent à Flo­ra-Tristan

L'Orne Combattante (SN) - - La Ferté Et Son Pays -

Pa­roisse Saint Jean-Bap­tiste : 18 h, La Fer­té-Ma­cé, Ba­gnoles Sa­crécoeur.

: 10 h 30, La Fer­té-Ma­cé, Ba­gnoles Ste Ma­de­leine, Cou­terne, Rânes (ADAP), Saint-Mau­ri­ce­du-Dé­sert, Saint-Georges-d’An­ne­becq. 11 h 30, St-Mi­chel-desAn­daines (rite Tri­den­tin). 17 h, St Or­taire. Mai­rie. Per­ma­nence de l’ad­joint jus­qu’au 16 oc­tobre : Mme Claude Royer. Du 17 au 23 : Yvon Fré­mont. Contact de l’ad­joint de per­ma­nence : 06.76.85.73.80. Ou­ver­ture du ser­vice po­pu­la­tion, ci­toyen­ne­té et ur­ba­nisme : du lun­di au ven­dre­di, 9 h-12 h 30 / 14 h-17 h, 02.33.14.00.40. Ob­jet trou­vé. Une carte na­tio­nale d’iden­ti­té (CNI), une carte pa­ra­dis­ki - La Plagne. Ani­maux trou­vés. Un chien mâle Re­trie­ver La­bra­dor sable, un pe­tit chien mâle ; noir avec des tâches blanches sur le mu­seau et le poi­trail ; un chien mâle, noir et gris de taille moyenne.

A l’oc­ca­sion du PrixBayeux Cal­va­dos, une qua­ran­taine d’élèves du ly­cée Flo­ra-Tristan ont été confron­tés jeu­di 6 oc­tobre, à la réa­li­té de la guerre en Af­gha­nis­tan.

Evé­ne­ment an­nuel des­ti­né à rendre hom­mage aux jour­na­listes qui exercent leur mé­tier dans des condi­tions pé­rilleuses pour per­mettre d’ac­cé­der à une in­for­ma­tion libre, le Prix BayeuxCal­va­dos des cor­res­pon­dants de Guerre est or­ga­ni­sé de­puis 1994 par la ville de Bayeux, as­so­ciée au Con­seil dé­par­te­men­tal du Cal­va­dos.

Le ly­cée Flo­ra-Tristan s’est im­pli­qué dans cet évé­ne­ment, dans le cadre du cur­sus de cer­tains élèves en édu­ca­tion aux mé­dias et à l’In­for­ma­tion. Avec eux, Fré­dé­ric Mar­tin, pro­fes­seur de lettre et d’His­toire et Jean-Mi­chel Vi­vier, do­cu­men­ta­liste, étaient pré­sents pour en­tendre le té­moi­gnage de deux jour­na­listes cor­res­pon­dants de guerre : Ca­pu­cine Gra­nier De­ferre et Pierre Ter­di­man, qui ont ra­con­té leur vé­cu sur le ter­rain en s’ai­dant d’une pho­to évo­ca­trice de la dou­lou­reuse réa­li­té de la guerre « mo­derne ». L’image d’une femme conso­lant sa fille sur la tombe de son pa­pa, tué lors du ter­rible bom­bar­de­ment me­né par les Amé­ri­cains le 3 oc­tobre 2015 sur l’hô­pi­tal de Kun­duz, au nord de l’Af­gha­nis­tan. Cette image forte a ser­vi de sup­port à 7 ques­tions qui ont don­né l’oc­ca­sion d’un échange in­tense entre les deux cor­res­pon­dants et les élèves.

Té­moi­gnage vi­suel

Les deux cor­res­pon­dants ont té­moi­gné de leur vé­cu sur dif­fé­rents théâtres d’opé­ra­tions, de l’Ukraine au Centre-Afrique, en pas­sant par l’Af­gha­nis­tan ou en­core l’Irak, en sen­si­bi­li­sant leurs au­di­teurs sur le « com­ment ça se pas­se­rait si ce­la ar­ri­vait en France au­jourd’hui ? Ces réa­li­tés sur le ter­rain nous ont mon­tré que la di­gni­té hu­maine prend tou­jours le pas sur la vio­lence et que l’Homme a été créé pour vivre et sait trou­ver d’in­croyables res­sources lorsque sa vie ou celle de sa fa­mille est mise en dan­ger ».

Après des ques­tions fon­da­men­tales sur leur confron­ta­tion quo­ti­dienne avec la peur, la mort, la sur­vie, les me­naces, risques d’en­lè­ve­ment, le « filtre » émo­tion­nel avec la fa­mille res­tée en France, les deux in­ter­ve­nants et les ly­céens ont af­fi­ché la pho­to du dé­bat en for­mat géant sur le mur d’un des lo­caux de l’éta­blis­se­ment, té­moi­gnage vi­suel poi­gnant de la réa­li­té de la guerre à cer­tains en­droits du monde et du pri­vi­lège que notre pays a de ne pas vivre cette si­tua­tion de­puis la plus longue pé­riode de son His­toire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.