Un ras­sem­ble­ment pour le 11 no­vembre

L'Orne Combattante (SN) - - Condé Et Son Pays - ▲In­for­ma­tions au 06 17 09 77 80 ou par mail en pré­ci­sant vos co­or­don­nés : in­fo@zoo­the­ra­piea­zea.fr

Voi­ci le pro­gramme des cé­ré­mo­nies qui com­mé­mo­re­ront l’ar­mis­tice de 1918. 9 h 30 : ras­sem­ble­ment au ci­me­tière ouest. Cé­ré­mo­nie du Sou­ve­nir fran­çais, hom­mage au car­ré mi­li­taire 1914-1918 en pré­sence des jeunes sa­peurs-pom­piers. 10 h : of­fice re­li­gieux en l’église Saint-Martin. 11 h : ras­sem­ble­ment de­vant le mo­nu­ment aux morts, place Saint Martin. Cé­ré­mo­nie, re­mise de dé­co­ra­tions, dé­pôt des gerbes, re­tour en cor­tège vers l’hô­tel de ville puis ré­cep­tion.

Ba­sée à Vi­trai-sousL’Aigle (61), l’As­so­cia­tion de zoo­thé­ra­pie et d’éveil par l’ani­mal (AZEA) a été fon­dée en 2009.

La pré­si­dente, Co­rinne Fro­mo­tot, dé­ve­loppe dans toute la Nor­man­die un tra­vail de soins tout par­ti­cu­lier avec une di­zaine de bé­né­voles et deux sa­la­riées.

« La zoo­thé­ra­pie ou thé­ra­pie as­sis­tée par l’ani­mal est un pro­gramme struc­tu­ré d’in­ter­ven­tions ou de soins qu’un thé­ra­peute pro­digue à son pa­tient, avec l’aide ou en pré­sence d’un ani­mal. »

Le pro­jet consiste à faire se ren­con­trer des per­sonnes de tous âges (de la pe­tite en­fance au troi­sième âge) du­rant des ate­liers as­so­ciant les ani­maux, de ma­nière à dé­ve­lop­per des re­la­tions entre ces gé­né­ra­tions

En pré­sence de Ch­loé Mo­ru, di­rec­trice-ad­jointe de l’Eh­pad, de Ca­the­rine Bon­dis, ani­ma­trice, une ac­ti­vi­té in­ter­gé­né­ra­tion­nelle a donc eu lieu dans la mai­son de re­traite de l’Eh­pad, jeu­di 3 no­vembre, au­près de 40 ré­si­dents.

Dif­fé­rentes es­pèces d’ani­maux (la­pins, co­bayes, chin­chil­las, oc­to­dons, poules, tour­te­relles….) ont été sé­lec­tion­nées, au plus grand ra­vis­se­ment de ces per­sonnes âgées.

« La zoo­thé­ra­pie est une mé­dia­tion ani­ma­lière pour re­prendre le contact comme avec Idyl­lic, un la­bra­dor, qui, de­puis plus d’un an chou­choute les ré­si­dents », sou­ligne Jo­han­nie.

Les per­sonnes âgées ont pu re­con­naître les dif­fé­rents ani­maux pré­sents et iden­ti­fier quelles sont les par­ties de leurs corps et ce qu’ils mangent.

L’as­so­cia­tion Azea tra­vaille dans plu­sieurs dé­par­te­ments : Eure, Les Yve­lines, l’Eure et Loir, l’Orne, le Cal­va­dos.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.