Ch­ris­tophe An­dré, un « fê­lé » de l’ex­trême

L'Orne Combattante (SN) - - Condé Et Son Pays -

Ch­ris­tophe An­dré, un sym­pa­thique gaillard de 42 ans, exerce la pro­fes­sion de res­pon­sable de pro­duc­tion chez Va­leo à Caen. Il avait ré­pon­du à l’in­vi­ta­tion de Cap Con­dé, sa­me­di.

De­puis l’âge de 12 ans, Ch­ris­tophe court.

10 km au dé­but, puis pro­gres­si­ve­ment 30, 40, 60, 80, 160 et 270 au raid de l’ar­change au mont Saint-Mi­chel. Cette an­née, du 3 au 8 sep­tembre, il a pris part au 4K al­pine en­dure trail valle d’Aos­ta, une course de 350 km par­cou­rue dans la val­lée d’Aoste en Ita­lie.

Sur les 750 par­ti­ci­pants, 300 ont ter­mi­né la course et Ch­ris­tophe a fi­ni à la 89e place en un peu plus de 126 heures. Quand on lui de­mande ce qui le mo­tive, il ré­pond : « J’ai tou­jours ai­mé cou­rir, c’est le dé­fi et la beau­té des pay­sages qui me donnent l’en­vie de cou­rir. C’est une pas­sion avant tout ».

Pour la 4K, il n’a dor­mi que deux heures par nuit et a pas­sé deux autres heures à s’ali­men­ter, se dou­cher et re­ce­voir des soins.

Il confie : « Quand j’ai connu des mo­ments de fa­tigue, j’ai été sou­te­nu par les autres, par­ti­ci­pants et amis du club. J’ai dû four­nir beau­coup d’ef­forts pour pas­ser au-des­sus de 2 500 mètres d’al­ti­tude. »

Un vé­ri­table ex­ploit pour ce cou­reur à pied que ses ca­ma­rades le sur­nomment avec gen­tillesse le « fê­lé ».

Lors de la 4K, un autre cou­reur de Cap Con­dé a par­ti­ci­pé à l’épreuve. Vincent Le­ray a fi­ni à la 40e place en un peu plus de 118 heures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.