Pau­lo, à Mes­sei, ven­dre­di 11 no­vembre

L'Orne Combattante (SN) - - Loisirs - Prix du billet : 20 €. Ré­ser­va­tions : à l’épi­ce­rie de La Car­neille ; à Mes­sei, au PMU-jour­naux et à l’épi­ce­rie. Mer­cre­di 16 no­vembre, 20 h 30 et jeu­di 17, 19 h 30, Fo­rum de Flers. Ta­rifs : 5 € à 20 €. Ré­ser­va­tions : 02.33.64.21.21.

Vide-gre­niers Ré­ser­va­tion au 06 19 07 91 80.

Le Club Mul­ti Col­lec­tions Lan­dais or­ga­nise le di­manche 20 no­vembre leur 24e Sa­lon Mul­ti­col­lec­tions Bourse d’échanges, au com­plexe spor­tif Emile Hal­bout, de 9 h à 17 h. En­trée gra­tuite. Ex­po­sants : em­pla­ce­ment 5 € la table de 1.20 m. Ins­crip­tion : 02 33 66 68 53 ou 02 33 65 83 95.

Bourse aux jouets et pué­ri­cul­ture de l’as­so­cia­tion des fa­milles. Dé­pôt le ven­dre­di 18 no­vembre au mar­ché cou­vert de 14 h à 19 h. La carte d’adhé­rent, ven­due sur place est de­man­dée pour le dé­pôt (10 € pour l’an­née). Vente le sa­me­di 19 no­vembre de 14 h à 17 h. Re­prise des in­ven­dus le sa­me­di 26 no­vembre de 9 h 30 à 11 h au 40, ave­nue Meunier-de-la-Raillère. Contact : 02 33 30 16 96.

Bourse aux jouets et à la pué­ri­cul­ture or­ga­ni­sée par le co­mi­té des fêtes di­manche 13 no­vembre, 8 h, salle des fêtes, Le bourg. Ta­rif : 2 € la table de 1,20 m et 4 € la table de 4,40 m. Ré­ser­va­tion : 06 43 70 38 40.

Le co­mi­té des fêtes or­ga­nise une vente de jouets et ar­ticles de pué­ri­cul­ture di­manche 13 no­vembre, 9 h 30, salle ci­toyenne (mai­rie), le bourg. Gra­tuit.

Bourse aux jouets et vide mai­son.Dé­pôt des ar­ticles éti­que­tés ven­dre­di 11 no­vembre, 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Carte 2016 de l’as­so­cia­tion Cau­ris ou 0,10 € par ar­ticle dé­po­sé. 10 € se­ront re­te­nus sur les ventes. Sont ac­cep­tés jouets, livres, vais­selle, bi­be­lots, pe­tit mo­bi­lier et élec­tro­mé­na­ger, pué­ri­cul­ture, linge de mai­son. Sa­me­di 12 no­vembre, 9 h à 12 h et 14 h à 18 h, di­manche 13 no­vembre, 10 h à 12 h et 14 h à 17 h, mar­ché cou­vert. Contact : 02 31 69 37 62. di­manche 13 no­vembre.

La Scène na­tio­nale a pro­gram­mé à Flers, la créa­tion Où les coeurs s’éprennent d’après Les Nuits de la Pleine Lune et Le Rayon Vert d’Eric Roh­mer.

Louise vit avec Rémi. Pour pré­ser­ver leur amour et la li­ber­té de cha­cun, elle dé­cide de ré­cu­pé­rer le stu­dio qu’elle louait à une amie. Elle y loge les ven­dre­dis, mal­gré les ré­ti­cences de son com­pa­gnon.

Cour­ti­sée par Oc­tave, elle n’a de cesse de re­pous­ser ses avances. Pour­tant les as­sauts du réel l’éloi­gne­ront de Rémi. Del­phine rêve au grand amour tout en se plai­gnant de sa so­li­tude. Pour l’ai­der dans ce mo­ment

Conjoin­te­ment, les as­so­cia­tions Mes­sei fes­ti­vi­tés et le co­mi­té des fêtes de La Car­neille, ont dé­ci­dé d’or­ga­ni­ser un spec­tacle hu­mo­ris­tique, avec la ve­nue de l’ar­tiste sar­thois Pau­lo, avec son spec­tacle : À tra­vers champs !

la re­pré­sen­ta­tion au­ra lieu, ven­dre­di 11 no­vembre, à 20 h 30, dans la salle de la Va­renne, à Mes­sei.

Dans son spec­tacle, Pau­lo dif­fi­cile, cha­cun la pousse à re­non­cer à ce qu’elle est : une ro­man­tique, qui re­fuse le com­pro­mis et croit à l’amour avec évoque les su­jets de la vie cou­rante et no­tam­ment ceux qui touchent la vie des gens de la terre.

Son one-man-show sonne juste et touche toutes les gé­né­ra­tions. Son style fait pen­ser à ce­lui du Geor­gien Fran­çois Mo­rel.

Son hu­mour per­met au pu­blic de rire beau­coup et de pas­ser un mo­ment agréable.

Amour et so­li­tude

Au coeur d’un dip­tyque joué lors d’une même soi­rée, Tho­mas Quillar­det ré­in­vente les per­son­nages de Roh­mer : Louise dans Les Nuits de la Pleine Lune (1984) et Del­phine dans Le Rayon Vert (1986). L’une cherche à ré­in­ven­ter l’in­dé­pen­dance au sein du couple, l’autre ne veut pas aban­don­ner son idéal de couple. Ti­rés de la série « Co­mé­dies et Pro­verbes », les deux scé­na­rios ma­té­ria­lisent nos sen­ti­ments et in­ter­rogent la place de l’hu­main dans notre uni­vers. Tout ce que nous fai­sons est-il le fruit du ha­sard ou ce­lui de la né­ces­si­té ? Suis-je gui­dé par mon ins­tinct ? A tra­vers les deux fi­gures

Constam­ment re­nou­ve­lés, ses textes taillés dans un hu­mour sub­til, abordent les su­jets d’ac­tua­li­té comme au comp­toir du ca­fé du vil­lage. En gé­né­ral, ses spec­tacles font le plein. fé­mi­nines de Roh­mer, Louise et Del­phine (fortes, sen­sibles et cram­pon­nées à leur idéal : nos co­bayes du sen­ti­ment !), Tho­mas Quillar­det met en scène le corps in­quiet et joyeux, ce­lui qui aime et qui at­tend, tou­jours dans ce mou­ve­ment de ba­lan­cier qui ré­git nos vies. Sau­pou­drant le réel de quelques fan­tai­sies, ajou­tant çà et là de nou­velles scènes à la trame ini­tiale, le met­teur en scène des­sine, dans ce jeu du dé­sir amou­reux et de nos so­li­tudes, les contours de l’âme hu­maine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.