Deux ren­dez-vous au­tour du sport et la culture à Caen

L'Orne Combattante (SN) - - Loisirs - Le di­manche 27 no­vembre à 16 h, concert de JeanC­laude Bo­rel­ly en l’église de Saint-Martin à Con­dé-surNoi­reau. Pra­tique. Sa­me­di 12 no­vembre, à 18 h. Du­rée du spec­tacle : 75 min. Prix : 12 €. À la salle Jean-Fé­ron, rue du Dr Brod­homme, à Pu­tanges-Le-Lac.

Jean-Claude Bo­rel­ly, le trom­pet­tiste in­ter­na­tio­nal aux 22 disques d’or, don­ne­ra un concert en l’église Saint-Martin de Con­dé-sur-Noi­reau, le 27 no­vembre pro­chain.

Le cé­lèbre trom­pet­tiste Jean-Claude Bo­rel­ly se pro­duit, de­puis 10 ans, dans les églises, les ca­thé­drales et les ab­bayes. Il pour­suit ac­tuel­le­ment sa tour­née en France où il ren­contre un énorme suc­cès. Pour pré­sen­ter son der­nier al­bum, ne man­quez pas sa pro­chaine étape. Il dé­mon­tre­ra son ta­lent en l’église Saint-Martin à Con­dé­sur-Noi­reau, le 27 no­vembre pro­chain. Jean-Claude Bo­rel­ly et son ac­com­pa­gna­teur (cla­vier­chan­teur) in­ter­pré­te­ront des airs clas­siques, du gos­pel, mais aus­si du jazz, l’Ave Ma­ria de Gou­nod, des ex­traits de l’Ada­gio d’Al­bi­no­ni, du Con­cer­to de la Mer, l’in­con­tour­nable Il Si­len­zio, des mu­siques de films, des com­po­si­tions de Pierre Ba­che­let, Bar­ba­ra Strei­sand, Edith Piaf. Sans ou­blier le cé­lèbre Do­lannes Mé­lo­die…

Re­nom­mée in­ter­na­tio­nale

Ce pro­gramme, in­ti­tu­lé « D’or de Rêve et de Lu­mière » est un vé­ri­table spec­tacle où la mise en lu­mière, sobre et ar­tis­tique, ac­com­pagne à la per­fec­tion le jeu ins­tru­men­tal de l’ar­tiste au gré de ses mou­ve­ments et de ses dé­pla­ce­ments qui n’ont de cesse de faire vi­brer la sen­si­bi­li­té de l’as­sis­tance, grâce aux so­no­ri­tés in­éga­lées de sa trom­pette et au rayon­ne­ment spi­ri­tuel des lieux où il se pro­duit.

C’est à l’âge de 7 ans que Jean-Claude Bo­rel­ly se dé­couvre une pas­sion pour la trom­pette, en re­gar­dant Louis Arm­strong à la té­lé­vi­sion. Il ren­contre un trom­pet­tiste de l’opé­ra de Pa­ris qui l’ini­tie à l’ins­tru­ment et l’ac­com­pagne pen­dant toutes ses études au con­ser­va­toire et à l’école nor­male de mu­sique.

En 1972, il de­vient mu­si­cien pro­fes­sion­nel et se pro­duit dans de nom­breuses re­vues et ca­ba­rets pa­ri­siens. En 1975, il ren­contre le com­po­si­teur Paul de Sen­ne­ville, puis son titre « Do­lannes me­lo­dy » (ex­trait de la mu­sique du film « Un lin­ceul n’a pas de poches » se hisse à la 1re place des Hits Pa­rades pen­dant quatre mois dans plu­sieurs pays d’Eu­rope, avec 5 mil­lions d’al­bums ven­dus dans le monde). En 1976, deuxième grand suc­cès in­ter­na­tio­nal avec le Con­cer­to de la Mer. Il en­chaîne alors des tour­nées à tra­vers le monde (Al­le­magne, Amé­rique du Sud, Mexique, Ja­pon, etc.) Dans les an­nées 90, il re­çoit deux nou­veaux disques d’or avec la com­pi­la­tion de ses plus grands suc­cès. Après un pé­riple aux Etats-Unis, au dé­but des an­nées 2000, il re­vient en France pour une longue tour­née.

Jean Claude Bo­rel­ly, c’est 39 ans de car­rière, 19 al­bums en­re­gis­trés, plus de 15 mil­lions de disques ven­dus dans 23 pays, 22 disques d’or. Et plus de 2 500 con­certs dans le monde en­tier !

La Com­pa­gnie des Mu­siques à Ouïr vi­site le ré­per­toire po­pu­laire, tou­jours re­ve­nant au jazz, par des dé­tours plein d’hu­mour, de fan­tai­sie et de vir­tuo­si­té.

Ils se connaissent de­puis plus de 15 an­nées. Pre­mière ren­contre au­tour d’un tas de gra­vier au temps de Ba­da­boum. Puis des cas­cades à pro­fu­sion sur les routes de Na­varre, un grand tour au­tour du bon ton­ton Georges

L’idée des ren­contres « Écrire le sport » à Caen, c’est de confron­ter la culture, no­tam­ment ar­tis­tique, avec la pra­tique du sport.

En réunis­sant des écri­vains, des ci­néastes, des jour­na­listes, des édi­teurs, des ac­teurs du monde cultu­rel, mais aus­si (évi­dem­ment) des sportifs, « Écrire le sport » tend à faire dis­cu­ter des mondes qui ne sont pas aus­si dif­fé­rents.

Pour leur 4e édi­tion, les ren­contres « Écrire le sport » in­ves­tissent le champ de la pop culture.

Après un pre­mier ren­dez­vous mer­cre­di 9 no­vembre, deux autres sont au pro­gramme.

Le mar­di 15 no­vembre, la bi­blio­thèque Science--STAPS du Cam­pus 2 ac­cueille Kris, le scé­na­riste de la bande-des­si­née Un maillot pour l’Al­gé­rie, ré­cit his­to­rique nar­rant les aven­tures de la pre­mière équipe de football du FLN, dont cer­tains de ses membres sont alors des joueurs pro­fes­sion­nels de Pre­mière Di­vi­sion, et même de l’équipe de France de football.

« Sans po­lé­mique, le tra­vail des au­teurs tend à faire res­sor­tir le ca­rac­tère ex­tra­or­di­naire du choix alors for­mu­lé par les foot­bal­leurs et leur en­ga­ge­ment po­li­tique sans faille », ex­plique pré­sente Ju­lien Le­galle, pré­sident de l’as­so­cia­tion et ha­bi­tant Saint-De­nis-deMé­ré. et, en ce mo­ment, des aven­tures avec Bri­gitte Fon­taine. C’est vous dire s’ils se connaissent et s’ils aiment jouer en­semble…

Loïc Lan­toine

Long­temps pa­ro­lier avant que de pas­ser à la scène, Loïc Lan­toine s’est im­po­sé ces der­nières an­nées par­mi les grands Kris vien­dra aus­si pré­sen­ter l’ex­po­si­tion « Un maillot pour l’Al­gé­rie », réa­li­sée en pa­ral­lèle de la bande-des­si­née.

L’ex­po­si­tion se­ra pré­sente dans les lo­caux de la bi­blio­thèque Sciences-STAPS du 3 no­vembre au 2 dé­cembre.

Une table ronde

Le mer­cre­di 16 no­vembre, « Écrire le sport » or­ga­ni­se­ra sa au­teurs-in­ter­prètes de la chan­son fran­çaise.

Amou­reux de poé­sie, sa voix ro­cailleuse et la qua­li­té de ses textes pro­voquent un truc qui se nomme sou­vent fris­son.

On pense à Al­lain Le­prest, à Léo Fer­ré ou en­core à Ch­ris­tian Oli­vier des Têtes Raides, les­quels ont contri­bué à lan­cer Loïc An­toine tra­di­tion­nelle table ronde réunis­sant des écri­vains, des jour­na­listes et des ac­teurs de la culture et du sport.

« Nous ac­cueille­rons dans les lo­caux de bi­blio­thèque Sciences--STAPS, Ber­nard Cham­baz, au­teur d’un ré­cit très re­mar­qué en cette ren­trée lit­té­raire sur la vie d’Ayr­ton Sen­na (À tom­beau ou­vert). Il se­ra ac­com­pa­gné de Maxime Mia­nat et d’Ed­dy Fleck pour Le bi­do­ne­ro, dic­tion­naire en sor­tant sur leur la­bel (Mon Slip) son pre­mier al­bum, Ba­ba­boum. dé­ca­lé et dé­lu­ré de mots in­usi­tés de la culture foot­bal­lis­tique. En­fin, nous ac­cueille­rons Maxime Mar­chon, ré­dac­teur en chef de So Foot et de The Run­ning he­roes so­cie­ty pour ne par­ler du po­si­tion­ne­ment et de l’his­toire de ces pu­bli­ca­tions. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.