Ré­ha­bi­li­ta­tion du centre-ville : les ha­bi­tants consul­tés

Pour re­dy­na­mi­ser le centre-ville de Flers, qui connaît des pro­blèmes de va­cance de lo­ge­ments, une étude est lan­cée en vue d’une opé­ra­tion d’amé­lio­ra­tion de l’ha­bi­tat. Les ha­bi­tants se­ront consul­tés. Une réunion pu­blique est pré­vue ven­dre­di 2 dé­cembre.

L'Orne Combattante (SN) - - Flers Et Son Pays - M. M.

Pour lut­ter contre la va­cance et la vé­tus­té des lo­ge­ments en centre-ville de Flers et dans le quar­tier de la gare, une étude va être lan­cée avant une nou­velle opé­ra­tion d’amé­lio­ra­tion de l’ha­bi­tat dite « de re­nou­vel­le­ment ur­bain ».

Cette étude va as­so­cier les ha­bi­tants. Des en­quêtes au­près des mé­nages et des pro­prié­taires de lo­ge­ments va­cants vont être no­tam­ment me­nées par le CDHAT (centre de dé­ve­lop­pe­ment pour l’ha­bi­tat et l’amé­na­ge­ment des ter­ri­toires) pour mieux cer­ner les be­soins des ha­bi­tants et leurs condi­tions de vie.

Une réunion pu­blique est d’ailleurs pré­vue ven­dre­di 2 dé­cembre, à 18 h 30, pour in­for­mer la po­pu­la­tion, ha­bi­tants ou usa­gers du centre-ville.

Ce se­ra l’oc­ca­sion de pré­sen­ter ce qu’est l’OPAH-RU, l’opé­ra­tion pro­gram­mée d’amé­lio­ra­tion de l’ha­bi­tat de re­nou­vel­le­ment ur­bain. Der­rière ce nom un peu bar­bare, il s’agit tout sim­ple­ment d’agir sur l’amé­lio­ra­tion de l’offre en ma­tière d’ha­bi­tat en oc­troyant des aides aux pro­prié­taires qui sou­haitent réa­li­ser des tra­vaux, que ce soit d’iso­la­tion, de re­mise aux normes, d’ac­ces­si­bi­li­té ou pour amé­lio­rer le confort du lo­ge­ment ou faire des tra­vaux d’em­bel­lis­se­ment des fa­çades… A la dif­fé­rence de l’OPAH clas­sique, dont une est en cours sur l’en­semble des 25 com­munes de Flers Ag­glo, l’OPAH-RU s’in­té­resse à un ter­ri­toire plus ci­blé, en l’oc­cur­rence, elle se li­mi­te­ra au centre-ville de Flers et au quar­tier de la gare qui souffrent de pro­blèmes spé­ci­fiques. 2 947 ha­bi­tants et 2 386 lo­ge­ments, dont 491 va­cants, sont concer­nés dans ce pé­ri­mètre.

Connaître les condi­tions de vie

Une phase de diag­nos­tic est in­dis­pen­sable et pour qu’il soit le plus proche pos­sible de la réa­li­té, les ha­bi­tants sont ame­nés à être in­ter­ro­gés pour mieux ap­pré­hen­der leurs condi­tions de vie. Pour les pro­prié­taires de lo­ge­ments va­cants, il s’agi­ra de dé­ter­mi­ner les éven­tuels freins à une po­ten­tielle ré­ha­bi­li­ta­tion. Ce tra­vail doit prendre en compte les co­pro­prié­tés qui re­pré­sentent 65 % de l’ha­bi­tat du centre-ville. Cette en­quête se fe­ra en lien étroit avec les syn­dics.

« On re­pense un quar­tier », ré­sume Mi­chel Du­maine, vi­ce­pré­sident de Flers Ag­glo, qui évoque de pos­sibles dé­mo­li­tions et des re­cons­truc­tions. L’étude s’in­té­res­se­ra aus­si aux équi­pe­ments, aux ac­ti­vi­tés com­mer­ciales ou en­core aux flux de cir­cu­la­tion. « C’est en lien avec le tra­vail ef­fec­tué lors du Fo­rum mon­dial des jeunes ar­chi­tectes », pour­suit l’élu. En ef­fet, en dé­cembre 2015, 25 pro­fes­sion­nels ve­nus du monde en­tier s’étaient pen­chés sur le centre-ville et le quar­tier de la gare en pro­po­sant des pistes de ré­flexion pour son ré­amé­na­ge­ment. Leurs tra­vaux vont être in­té­grés à la ré­flexion.

Cette étude vient aus­si en com­plé­ment du pro­jet mis en place par la Caisse des dé­pôts sur le centre-ville, tou­jours pour sa re­dy­na­mi­sa­tion (lire notre pré­cé­dente édi­tion).

Tout est lié ! « C’est une ré­flexion que l’on mène de­puis 2014 », in­siste Na­tha­lie Mar­tra­gny, en charge de l’ha­bi­tat à Flers Ag­glo. Le même ob­jec­tif est pour­sui­vi par l’en­semble de ces tra­vaux au­quel il faut ajou­ter le ré­amé­na­ge­ment du coeur de ville : « Il faut que la vil­le­centre de l’Ag­glo­mé­ra­tion soit at­trac­tive. Si elle ne l’est pas alors le ter­ri­toire ne peut pas être attractif ».

Pour Vé­ro­nique Zel­mann, res­pon­sable com­mu­ni­ca­tion et coor­di­na­trice au CDHAT, la re­dy­na­mi­sa­tion doit pas­ser par « la re­con­quête du centre-ville ». Mais pour faire re­ve­nir les gens, il faut pro­po­ser « une offre lo­ca­tive at­trac­tive ».

Des aides im­por­tantes pour la ré­no­va­tion

Cette étude de grande am­pleur, fi­nan­cée pour la moi­tié par l’Anah, l’agence na­tio­nale de l’ha­bi­tat, puis par la Caisse des dé­pôts et Flers Ag­glo, va coû­ter plus de 83 500 €. Elle est pré­vue pour du­rer 8 mois et consti­tue­ra une feuille de route pour me­ner les opé­ra­tions de ré­no­va­tion dans le centre-ville.

L’opé­ra­tion pro­gram­mée d’amé­lio­ra­tion de l’ha­bi­tat (OPAH-RU) se­ra en­suite lan­cée. D’une du­rée de 3 à 5 ans, elle per­met­tra d’oc­troyer des aides aux pro­prié­taires sur des ac­tions spé­ci­fiques. « L’aide ap­por­tée n’est pas né­gli­geable puis­qu’elle est en moyenne de 50 %. Sur cer­tains dos­siers, elle peut al­ler jus­qu’à 80 ou 90 % », pré­cise Vé­ro­nique Zel­mann. De plus, le CDHAT ac­com­pagne les pro­prié­taires dans la consti­tu­tion des dos­siers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.