Jé­rôme Nu­ry : ses pre­miers pas à l’As­sem­blée na­tio­nale

Mer­cre­di 21 juin, Jé­rôme Nu­ry a fait son en­trée à l’As­sem­blée na­tio­nale. Nous avons sui­vi le nou­veau dé­pu­té de Flers-Ar­gen­tan.

L'Orne Combattante (SN) - - Bocage Et Suisse Normande Entre - Lu­do­vic Le­moine

Emu ? Im­pres­sion­né ? « Hon­nê­te­ment, non. C’est di­manche soir où j’ai res­sen­ti beau­coup d’émo­tions. » Mer­cre­di 21 juin, trois jours après avoir re­trou­vé ses sym­pa­thi­sants, ses ad­mi­nis­trés dans l’an­cienne mai­rie de Tin­che­bray pour fê­ter sa vic­toire, Jé­rôme Nu­ry, le nou­veau dé­pu­té de la 3e cir­cons­crip­tion de l’Orne a ef­fec­tué ses pre­miers pas à l’As­sem­blée na­tio­nale.

Pas tout à fait une pre­mière pour ce­lui qui fut du­rant 20 ans l’at­ta­ché parlementaire de Syl­via Bas­sot. « C’est un lieu que je connais bien ». D’ailleurs, lorsque les as­ses­seurs ou ses col­lègues dé­pu­tés l’in­ter­rogent sur sa cir­cons­crip­tion, le nom de l’an­cienne dé­pu­tée ré­sonne et pro­voque un sou­rire sur le vi­sage des in­ter­lo­cu­teurs. « Ah, Syl­via ! »

Jé­rôme Nu­ry n’est pas im­pres­sion­né. Un long par­cours ad­mi­nis­tra­tif l’at­tend au Pa­lais Bour­bon. Il a fal­lu d’abord ré­cu­pé­rer le badge et la mal­lette de dé­pu­té. (À l’in­té­rieur, le rè­gle­ment de l’As­sem­blée, la co­carde, l’in­signe et l’écharpe tri­co­lore)

Le nou­vel élu sait où il va. Alors qu’une nuée de jour­na­listes se ruent au­tour de Ma­rine Le Pen et des sept autres dé­pu­tés FN qui font leur en­trée au Pa­lais Bour­bon, Jé­rôme Nu­ry en­tame son par­cours.

Il faut se rendre dans les dif­fé­rents bu­reaux pour s’en­re­gis­trer au­près de cha­cun des ser­vices. Il a fal­lu éga­le­ment pas­ser par le ma­quillage avant de se rendre dans l’hé­mi­cycle pour la pho­to of­fi­cielle. À l’en­trée, le se­cré­taire d’Etat en charge du nu­mé­rique, Mou­nir Ma­j­hou­bi sa­lue Jé­rôme Nu­ry qui at­tend pa­tiem­ment son tour. Il en pro­fite pour prendre la pause au Per­choir de l’As­sem­blée. C’est à son tour d’être pho­to­gra­phié au mi­lieu des stra­pon­tins rouges. « Je suis en jean, ça va al­ler ? » in­ter­roge l’élu de Tin­che­bray. À peine les cli­chés réa­li­sés et un pe­tit pas­sage par l’im­pres­sion­nante bi­blio­thèque, il faut fon­cer dans les lo­caux du groupe de la droite pour choi­sir son pré­sident. Alors qu’une par­tie des élus Les Républicains a dé­ci­dé de vo­ter sa confiance au gou­ver­ne­ment et de bâ­tir un groupe Les Républicains cons­truc­tifs, la ligne po­li­tique du par­ti se joue dans les sous­sols de l’As­sem­blée. « Je se­rai un dé­pu­té cons­truc­tif au sein du groupe les Républicains » ex­plique Jé­rôme Nu­ry aux mé­dias qui tendent leur mi­cro dans la salle des quatre co­lonnes. « Je vo­te­rai les lois qui vont dans le bon sens et m’op­po­se­rai à d’autres ».

Der­nier dé­tour dans les cou­loirs pour ren­con­trer le nou­veau pré­sident du groupe Les Républicains, Ch­ris­tian Ja­cob « pour ajus­ter la dé­cla­ra­tion de groupe » et il faut re­prendre le train vers la Normandie. Sur le tra­jet, il est d’abord fé­li­ci­té, puis in­ter­pel­lé par des ha­bi­tants de la cir­cons­crip­tion sur de grandes thé­ma­tiques comme la dé­mo­gra­phie mé­di­cale. Il y a beau­coup de tra­vail pour l’ex-maire de Tin­che­bray.

« Je suis en jean, ça va al­ler ? »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.