ADOU­BÉ PAR BRIAN O’DRIS­COLL

L'Univers du Rugby - - Portraits -

Le 30 no­vembre der­nier, Rob­bie Hen­shaw se frac­tu­rait la main face au Muns­ter. Un casse- tête pour Pat Lam, son coach au Con­nacht, mais éga­le­ment pour Joe Sch­midt, le sé­lec­tion­neur de l’Ir­lande, car Hen­shaw a été pri­vé de com­pé­ti­tion pen­dant six se­maines. Il re­vien­dra juste à temps pour le dé­but du Tour­noi 2016. En l’es­pace d’une an­née ( 2015), le jeune trois- quarts centre a su se mon­trer in­dis­pen­sable au XV du Trèfle. Il avait joué tous les matches du Tour­noi l’an der­nier et ins­crit son pre­mier es­sai face à l’An­gle­terre, à Du­blin. Qu’il soit as­so­cié à Luke Fitz­ge­rald, Dar­ren Cave ou Keith Earls, Hen­shaw, 22 ans, est dé­sor­mais un élé­ment ma­jeur du XV ir­lan­dais. Il avait fê­té sa pre­mière cape face aux Etats- Unis en juin 2013, à Hous­ton, alors qu’il sor­tait de sa pro­vince. Rob­bie avait sui­vi les en­traî­ne­ments de son père To­ny dans les équipes de jeunes. Le gaillard a du to­nus et de la vo­lon­té. Il par­ti­ci­pa à la tour­née d’au­tomne face aux ar­ma­das de l’hé­mi­sphère Sud avant d’être ap­pe­lé par Joe Sch­midt. Il fut le 24e homme de l’équipe qui conquit le Tour­noi 2014. « Je vou­lais qu’il s’im­prègne du jeu et des mé­thodes de Brian O’Dris­coll » , ra­conte le sé­lec­tion­neur ir­lan­dais. Le maître jouait son der­nier VI Na­tions et c’est en l’ob­ser­vant que Rob­bie a com­pris com­ment il de­vait tra­vailler et pré­pa­rer ses matches. « BOD » ne semble pas avoir été dé­çu par le ga­min. « Rob­bie a un ta­lent in­croyable ! Il a une grande ca­pa­ci­té d’écoute, ce­la lui per­met d’ap­pli­quer ce qu’il a ap­pris très ra­pi­de­ment. C’est quel­qu’un de très per­for­mant. » Un ta­lent qui éclate par­tout après la Coupe du monde. En juin pro­chain, Hen­shaw quit­te­ra le Con­nacht pour évo­luer dans un grand club. Une équipe à la hau­teur de ses am­bi­tions et de son ta­lent. On parle de lui en France mais le Leins­ter et le Muns­ter es­pèrent le re­te­nir en Ir­lande. La dé­ci­sion se­ra prise en fa­mille car To­ny est dé­sor­mais son ma­na­ger. Rob­bie n’a qu’une cer­ti­tude. Il brille­ra de mille feux. Comme Brian O’Dris­coll le lui a mon­tré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.