TOU­LOUSE

Fon­dé en : 1907 Sta­tut : SASP Cou­leurs : Rouge et noir Siège : Stade Er­nest Wal­lon, 114 rue des Troènes, 31200 Tou­louse Ce­dex 2. Tél. : 05 34 42 94 29. Fax : 05 34 42 24 23 Site In­ter­net : www. sta­de­tou­lou­sain. fr Bou­tiques : Bou­tique du Stade Er­nest- Wal

L'Univers du Rugby - - NEWS -

C’est un vé­ri­table crève- coeur qu’ont vé­cu les sup­por­ters tou­lou­sains la sai­son der­nière. Une 12e place, loin des stan­dards du club, a pri­vé le Stade Tou­lou­sain des phases fi­nales pour la pre­mière fois de­puis plus de qua­rante ans ! Sur le ter­rain, cer­tains joueurs ont sem­blé peu concer­nés par les ré­sul­tats d’un mo­nu­ment du rug­by fran­çais, quand d’autres pa­rais­saient trop tendres ou en bout de course. En cou­lisses, la suc­ces­sion de Jean- Re­né Bous­ca­tel, à la tête du club de­puis plus de vingt- cinq ans, ai­gui­sait les ap­pé­tits. Elle a lais­sé ap­pa­raître de nom­breuses ( et vives) ten­sions. Une si­tua­tion dé­li­cate qui n’a pas pla­cé l’équipe dans les meilleures condi­tions.

S’ap­puyer sur la culture du club

Lors de sa pré­sen­ta­tion of­fi­cielle, le nou­veau pré­sident, Di­dier La­croix, n’a pas ca­ché les dif­fi­cul­tés du club rouge et noir. « Ces der­niers mois, le cli­mat n’a pas per­mis de tra­vailler dans la sé­ré­ni­té. Je sou­haite créer un cou­rant suf­fi­sant pour em­bar­quer tout le monde, car mon rôle est de fédérer un maxi­mum d’éner­gies au­tour du Stade Tou­lou­sain » , af­fir­mait l’an­cien troi­sième ligne. Son ar­ri­vée à la tête du club a fait bou­ger les lignes. Fa­bien Pe­lous, dont les pré­ro­ga­tives en tant que di­rec­teur spor­tif n’étaient pas très claires, prend la res­pon­sa­bi­li­té d’un pro­jet plus large consa­cré à la for­ma­tion. Un rôle dé­fi­ni avec Di­dier La­croix, dans le­quel il se­ra « plus à l’aise » se­lon ses propres termes. Pour le pré­sident, la for­ma­tion est au­jourd’hui une prio­ri­té. La for­ma­tion de Haute- Ga­ronne compte s’ap­puyer sur plu­sieurs an­ciens afin d’être per­for­mante dans ce do­maine. Emile Nta­mack re­vient ain­si au che­vet des Rouges et Noirs en tant que ma­na­ger gé­né­ral de la for­ma­tion. « Les an­ciens peuvent et doivent in­car­ner ce qu’on a en­vie de faire, no­tam­ment au ni­veau de la for­ma­tion, sou­ligne Di­dier La­croix. Emile au­ra la mis­sion de dé­cli­ner la stra­té­gie, sur un plan tech­nique, dans cha­cune des ca­té­go­ries d’âge. Ce sys­tème vise à mettre en place une am­bi­tion com­mune, au sein du Stade Tou­lou­sain, pour l’en­semble de ses équipes. » Autre sym­bole de cette vo­lon­té, le re­tour de Jé­rôme Ca­zal­bou en tant que vice- pré­sident du centre de for­ma­tion, qui de­meure l’un des meilleurs en France. Au ni­veau du staff, Ugo Mo­la reste ma­na­ger mais il se­ra aus­si en charge des ar­rières, Jean- Bap­tiste Elis­salde n’ayant pas trou­vé d’ac­cord pour pro­lon­ger l’aven­ture. William Ser­vat, Jean Bouil­hou et Pierre- Hen­ry Bron­can gardent leur place. A son re­tour d’Afrique du Sud, Clé­ment Poi­tre­naud pas­se­ra ses di­plômes d’en­traî­neur. « Il se­ra mis à la dis­po­si­tion d’Emile Nta­mack et d’Ugo Mo­la » pour des ate­liers de tech­nique in­di­vi­duelle. La ligne est claire. Le club veut re­par­tir de l’avant sans rien ou­blier de son pas­sé glo­rieux. S’ap­puyer sur des

« LE MO­DÈLE DU STADE TOU­LOU­SAIN PEUT EN­CORE ÊTRE PER­FOR­MANT AUX NI­VEAUX FI­NAN­CIER ET SPOR­TIF » DI­DIER LA­CROIX

an­ciens, ga­rants de la culture rouge et noire, telle est la po­li­tique du Stade Tou­lou­sain 2017- 18. Un club qui n’a pas hé­si­té, mal­gré tout, à faire des chan­ge­ments pour re­trou­ver les som­mets. Dans cette dy­na­mique, l’ar­ri­vée d’Alexandre Mar­co comme pré­pa­ra­teur phy­sique doit per­mettre d’avoir un oeil neuf sur l’état des troupes. « Il a une ré­pu­ta­tion de ri­gueur et a rem­por­té un cer­tain nombre de titres avec le Stade Fran­çais » , sou­ligne Di­dier La­croix. Le Stade Tou­lou­sain reste l’un des rares clubs du Top 14 qui ne sont pas sou­te­nus par un mé­cène ou un grand groupe. Les Rouges et Noirs comptent d’abord s’ap­puyer sur une marque qui fait tou­jours rê­ver pour conser­ver leur mo­dèle fi­nan­cier. La so­cié­té In­front Sports & Mé­dias, spé­cia­li­sée dans le mar­ke­ting spor­tif, re­prend la ré­gie du club. Elle a ap­por­té 3,5 mil­lions d’eu­ros dans le cadre d’un ac­cord de ges­tion de par­te­na­riat sur dix ans. Ces ren­trées fi­nan­cières ont per­mis au staff d’avan­cer plus se­rei­ne­ment. « Le mo­dèle du Stade Tou­lou­sain peut en­core être per­for­mant aux ni­veaux fi­nan­cier et spor­tif » , in­siste le nou­veau pré­sident. Le cham­pion de France 2012 conti­nue d’at­ti­rer des noms, mal­gré les an­nées dif­fi­ciles. Les Rouges et Noirs en­re­gistrent ain­si l’ar­ri­vée de plu­sieurs élé­ments in­té­res­sants. En pre­mière ligne, le All Black Char­lie Fau­mui­na et l’an­cien Bri­viste Lu­cas Poin­tud ( 1 sé­lec­tion) dé­barquent pour ap­por­ter leur ex­pé­rience. Utile dans un groupe qui a no­tam­ment per­du Cen­sus Johnston, Va­sil Ka­ko­vin et Gur­thrö Steen­kamp. Le mé­con­nu Sud- Afri­cain Da­niel Mie­nie s’est en­ga­gé comme jo­ker mé­di­cal de Cy­ril Baille. Le pack en­re­gistre un seul autre ren­fort, la si­gna­ture du Bor­de­lais Louis- Be­noît Ma­daule en troi­sième ligne. Le re­cru­te­ment 2017 peut sem­bler lé­ger alors que le Stade Tou­lou­sain a per­du de nom­breux cadres - im­por­tants - à l’in­ter­sai­son. On pense à Thier­ry Du­sau­toir, Pa­to Al­ba­cete, Ya­cou­ba Ca­ma­ra, Gré­go­ry Lam­bo­ley ou en­core Ed­win Ma­ka, li­bé­ré dé­but juillet. « L’ef­fec­tif est as­sez riche. On ne fe­ra pas du nombre pour faire du nombre » , a ex­pli­qué Di­dier La­croix. Comme sou­li­gné plus haut, le club a choi­si de faire confiance à sa for­ma­tion et il ac­cor­de­ra donc davantage de place à Ne­ti, Mau­va­ka, Mar­chand, Ve­rhae­ghe, Cros et Se­le­va­sio To­lo­fua. Der­rière, outre la si­gna­ture du néo- in­ter­na­tio­nal fran­çais An­toine Du­pont, qui re­joint l’équipe dont il rê­vait ga­min, le Stade a at­ti­ré l’ou­vreur Zack Holmes. Les qua­li­tés de bu­teur du Néo- Zé­lan­dais fe­ront cer­tai­ne­ment du bien aux Rouges et Noirs, en souf­france dans ce sec­teur. L’an­cien Ro­che­lais ar­rive plein d’am­bi­tion : « Pour moi, jouer ici pour­rait être le point culmi­nant de ma car­rière. J’ai en­core six ou sept an­nées à li­vrer au plus haut ni­veau et je suis sans doute, ac­tuel­le­ment, proche de la meilleure par­tie de ma car­rière. » Avec le re­tour de l’ar­rière Tho­mas Ra­mos, le Stade Tou­lou­sain dis­po­se­ra d’un autre bu­teur fiable. Un joueur qui vou­dra cer­tai­ne­ment dé­mon­trer qu’il a les qua­li­tés pour briller en Top 14. Le Sud- Afri­cain Ches­lin Kolbe, ca­pable d’évo­luer à l’aile et à l’ar­rière, dé­barque des Stor­mers. Avec son pe­tit ga­ba­rit, il mise davantage sur sa vi­tesse et ses ap­puis pour battre les dé­fenses. Ce pour­rait être l’une des at­trac­tions de l’at­taque tou­lou­saine si son adap­ta­tion se passe bien. Il s’agit de re­nouer avec ce jeu de mains qui a fait la ré­pu­ta­tion du Stade Tou­lou­sain. Et de col­ler un peu plus en­core à la culture du club.

Yoann HUGET

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.