LYON

« ON A CLAI­RE­MENT FRAN­CHI UN PA­LIER. LYON EST UNE VILLE AGRÉABLE ET LE CLUB EST PLUS AT­TRAC­TIF AU­JOURD’HUI. MAIS IL Y A EN­CORE DU TRA­VAIL »

L'Univers du Rugby - - NEWS -

His­to­rique. C’est ain­si que l’on peut qua­li­fier la sai­son 2016- 17 du LOU qui a conser­vé sa place en Top 14 après des re­des­centes di­rectes en 2012 et 2015. In­ter­ro­gé sur les per­for­mances de son équipe, Pierre Mignoni ne s’em­balle pas. Il se pro­jette dé­jà sur ce qui l’at­tend pour ce nou­vel exer­cice. « Le bi­lan 2017 est sa­tis­fai­sant, concède quand même le ma­na­ger rho­da­nien. Pour un club comme Lyon, c’est his­to­rique de res­ter à ce ni­veau. Main­te­nant, on a dé­jà bas­cu­lé sur la sai­son qui ar­rive avec un ré­équi­li­brage de l’ef­fec­tif par rap­port à nos manques. » Des propos qui n’ont pas vo­ca­tion à re­mettre en cause le tra­vail ef­fec­tué par le groupe l’an pas­sé. « Je n’ai rien à re­pro­cher aux joueurs, confirme Pierre Mignoni. Il nous a cer­tai­ne­ment man­qué un peu de pro­fon­deur de banc. Et même un peu de tout, au fi­nal… Mais nous étions à la lutte pour ter­mi­ner dans le Top 6 et je crois qu’il faut gar­der beau­coup d’hu­mi­li­té car c’est un cham­pion­nat très dur, très ser­ré. » Dixième du clas­se­ment à l’ar­ri­vée, Lyon a long­temps cru à un jo­li coup : se qua­li­fier pour les phases fi­nales. Les ré­sul­tats étaient dûs, en grande par­tie, à la co­hé­sion du groupe et à l’ap­port de joueurs d’ex­pé­rience : Fré­dé­ric Mi­cha­lak, meilleur réa­li­sa­teur du club avec 150 points, Thi­baut Pri­vat, Ju­lien Bon­naire, Ti’i Pau­lo ou en­core le troi­sième ligne an­glais Carl Fearns, meilleur mar­queur de l’équipe avec ses 8 es­sais. Cer­tains de ces cadres ont fait leurs adieux au club ou rac­cro­ché leurs cram­pons, à l’image de Pri­vat et Bon­naire qui au­ront ren­du de fiers ser­vices au LOU. « Des gar­çons comme Bon­naire et Pri­vat ont été très im­por­tants dans nos per­for­mances et pour écrire le dé­but de l’aven­ture en Top 14, pour­suit

Pierre Mignoni. C’était la fin de leur his­toire per­son­nelle. Ils ont été exem­plaires. »

Un re­cru­te­ment de pre­mier plan

Pour pal­lier ces dé­parts, aux­quels s’ajoutent ceux de Na­la­ga, Du­rand et Pot­gie­ter, le club s’est at­ta­ché les ser­vices de nom­breux élé­ments de qua­li­té. Le re­cru­te­ment 2017 sa­tis­fait plei­ne­ment le ma­na­ger du LOU. « Nous avons es­sayé de rem­pla­cer ces joueurs par des gar­çons plus jeunes » , pré­cise Pierre Mignoni. L’an­cien Ber­jal­lien Théo­phile Cotte ( 24 ans) dé­barque ain­si en troi­sième ligne en com­pa­gnie de la ré­vé­la­tion tou­lon­naise Liam Gill. Un Aus­tra­lien que l’an­cien de­mi de mê­lée cler­mon­tois qua­li­fie de « joueur de classe mon­diale » . Il se fé­li­cite par ailleurs de la pro­lon­ga­tion de Carl Fearns, l’une des fi­gures im­por­tantes du groupe. En deuxième ligne, trois Sud- Afri­cains - Oos­thui­zen, Roodt et Van der Merwe - re­joignent la ca­pi­tale des Gaules « pour ap­por­ter davantage de den­si­té » . L’os­sa­ture - on parle bien sûr des joueurs les plus uti­li­sés - a été conser­vée, pour l’es­sen­tiel, et les jeunes ta­lents comme Lam­bey, Couilloud et Re­gard ont choi­si de pour­suivre l’aven­ture dans le Rhône. Le club est éga­le­ment « al­lé cher­cher des JIFF » , comme l’in­dique Pierre Mignoni. Vir­gile La­combe, Alexis Pa­lis­son, Jean- Mar­cel­lin But­tin, Lio­nel Beauxis et Clé­ment Ric font par­tie des rug­by­men ve­nus se re­lan­cer ou re­le­ver un der­nier chal­lenge à Lyon. « On conti­nue de bâ­tir une vé­ri­table équipe, in­siste le ma­na­ger du LOU. Ce­la ne se fait pas en une seule an­née. L’an der­nier, il était dif­fi­cile, no­tam­ment, de faire ve­nir de jeunes joueurs. C’est plus fa­cile au­jourd’hui car on a mon­tré qu’on pos­sé­dait un vrai col­lec­tif. » De fait, le club jouit à l’heure ac­tuelle d’une image plus fa­vo­rable, em­bel­lie par l’ins­tal­la­tion au Mat­mut Sta­dium de Ger­land. « On a clai­re­ment fran­chi un pa­lier, se fé­li­cite Pierre Mignoni. Lyon est une ville agréable et le club est de­ve­nu plus at­trac­tif. Mais il y a en­core du tra­vail ! » Le tra­vail, voi­là quelque chose qui ne fait pas peur au ma­na­ger rho­da­nien, vé­ri­table sta­kha­no­viste du sport. Grand amou­reux du rug­by, Pierre Mignoni n’a pas vrai­ment cou­pé pen­dant l’in­ter­sai­son : il a été ap­pe­lé à di­ri­ger les Bar­ba­rians lors de leur tour­née en Afrique du Sud. Même à des mil­liers de ki­lo­mètres, l’an­cien in­ter­na­tio­nal je­tait un oeil avi­sé sur les opé­ra­tions. Il est res­té à l’af­fût, at­ten­tif à tout, étu­diant chaque dé­tail. Tout ce qui était sus­cep­tible d’ap­por­ter une amé­lio­ra­tion à son groupe. Il a par ailleurs ren­du vi­site aux Sharks de Dur­ban. « Il est tou­jours in­té­res­sant de voir le fonc­tion­ne­ment d’un club si­mi­laire au sien en termes de struc­tures. L’idée n’est pas de co­pier, as­sure Pierre Mignoni, mais de se ser­vir d’autres ins­pi­ra­tions pour construire notre iden­ti­té, ce que l’on s’at­tache à faire de­puis plus de deux ans main­te­nant. » Pour af­fir­mer un peu plus la sienne et s’ins­tal­ler dé­fi­ni­ti­ve­ment dans le pay­sage du rug­by hexa­go­nal, le LOU doit mon­trer les crocs. Et res­ter à tout prix en Top 14 à l’is­sue de la sai­son 2017- 18. Une mis­sion que le ma­na­ger lyon­nais garde en tête 24 heures sur 27, 7 jours sur 7, et qu’il sait dé­li­cate dans un cham­pion­nat de plus en plus dis­pu­té. « L’ob­jec­tif est de confir­mer. D’es­sayer de faire mieux, de pro­gres­ser en­core. On sait qu’entre la 12e et la 6e place, il n’y a pas beau­coup d’écart. Ça a été dif­fi­cile l’an der­nier, ça le se­ra en­core cette an­née… » Mais le LOU a po­sé sa patte sur le Top 14 et il es­père lais­ser une em­preinte plus pro­fonde.

De­lon ARMITAGE

Fon­dé en : 1896 • Sta­tut : SASP • Cou­leurs : Noir et rouge • Siège : Mat­mut Sta­dium, 8 rue Ora­dour- sur- Glane, 69200 Vé­nis­sieux. Tél. : 04 37 65 02 95 • Site In­ter­net : www. lou­rug­by. fr • Bou­tiques : Gones Store, 60 ave­nue To­ny Gar­nier, 69007 Lyon - Bou­tique Mat­mut Sta­dium, 353 ave­nue Jean Jau­rès, 69007 Lyon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.