PAU

L'Univers du Rugby - - Sommaire -

Fon­dé en : 1902 Sta­tut : SASP Cou­leurs : Vert et blanc Siège : Stade du Ha­meau, Bou­le­vard de l’avia­tion, CS 67544, 64075 Pau Ce­dex. Tél. : 05 59 11 64 64 Site In­ter­net : www. sec­tion- pa­loise. com Jour­nal du club : Hon­ha Sec­tion

Bou­tique : Bou­tique of­fi­cielle, Stade du Ha­meau, Bou­le­vard de l’avia­tion, CS 67544, 64075 Pau Ce­dex. On­zième en 2016, 9e en 2017 et 8e la sai­son pas­sée, la Sec­tion Pa­loise confirme ses am­bi­tions d’an­née en an­née, de­puis sa mon­tée en Top 14 en 2015. Le re­cru­te­ment de joueurs d’ex­pé­rience et de qua­li­té a per­mis au groupe de ga­gner en confiance et à l’équipe de s’ins­tal­ler dans l’élite du rug­by fran­çais. L’ob­jec­tif af­fi­ché par Si­mon Man­nix, le ma­na­ger spor­tif, pour ce nou­vel exer­cice est de pour­suivre dans cette voie. En ter­mi­nant à trois points des Cas­trais, 6es et fu­turs cham­pions, les Pa­lois ont frô­lé la qua­li­fi­ca­tion en bar­rages. Un clas­se­ment dû en grande par­tie à leur so­li­di­té au Stade du Ha­meau et à quelques vic­toires mar­quantes à l’ex­té­rieur. « On fi­nit avec neuf points de plus que l’an­née der­nière et une dé­faite à do­mi­cile de moins. On a un groupe per­for­mant à l’ex­té­rieur, on pro­duit un bon rug­by, les choses pro­gressent ! » , es­time le ma­na­ger spor­tif. En s’ap­puyant sur l’une des meilleures dé­fenses du cham­pion­nat, la Sec­tion n’a pas hé­si­té à pro­duire du jeu par mo­ments. Mal­heu­reu­se­ment pour elle, la pres­sion a sem­blé rat­tra­per les joueurs dans la der­nière ligne droite avec trois dé­faites consé­cu­tives qui ont plom­bé la si­tua­tion des Verts et Blancs. La non- qua­li­fi­ca­tion a été vé­cue comme une dé­cep­tion, au même titre que la dé­faite en de­mi- fi­nales de Chal­lenge Cup à Car­diff. A l’is­sue de la vic­toire sur Tou­lon lors de la der­nière jour­née du cham­pion­nat 2017- 18, Si­mon Man­nix te­nait quand même à mettre en avant l’état d’es­prit de ses troupes. Il a no­tam­ment ren­du hom­mage à deux an­ciens, Ju­lien Pierre et Con­rad Smith, par­tis à la re­traite. « Ma fier­té, c’est d’avoir at­ti­ré Con­rad à Pau alors qu’on était en­core en Pro D2. Je sa­vais qu’il al­lait être bon mais je ne sa­vais pas qu’il al­lait avoir cette in­fluence sur l’image du club, a ex­pli­qué le Néo- Zé­lan­dais. Je vais dire la même chose sur Ju­lien Pierre. C’est vrai­ment un bon mec. Tous

« LA SEC­TION, C’EST UN GROUPE QUI PREND FORME » SI­MON MAN­NIX, MA­NA­GER SPOR­TIF

les deux, je ne les ai pas coa­chés, je les ai ob­ser­vés. Ce sont de grands mes­sieurs. » Mais la réus­site du club a aus­si été ren­due pos­sible par l’éclo­sion de jeunes joueurs comme Quen­tin Les­piaucq, Bap­tiste Pe­sen­ti et Bas­tien Pou­railly et par la pro­gres­sion de Ma­lik Hamadache, qui a fait les ef­forts né­ces­saires pour in­té­grer le groupe France. « Il y a plein de choses à re­voir, plein de le­çons à re­te­nir pour moi et pour le staff, comme pour les jeunes joueurs, as­su­rait l’exi­geant Si­mon Man­nix. Mais la Sec­tion, c’est un groupe qui prend vrai­ment forme. »

Pau, un cadre confor­table

Aus­si, le club a dé­ci­dé de ne pro­cé­der qu’à quelques re­touches au sein de l’ef­fec­tif. Plu­sieurs an­ciens ont pris leur re­traite. On pense à Tho­mas Bian­chin, Syl­vain Char­let, Jé­ré­my Hu­rou, Ju­lien Pierre et Con­rad Smith. Ju­lien To­mas a lui aus­si quit­té le club. Et cô­té ren­forts ? Le staff a pri­vi­lé­gié un re­cru­te­ment ci­blé pour com­plé­ter un groupe qui a dé­jà mon­tré de belles choses. De­vant, Ju­lien De­lan­noy, Dan Ma­la­fosse et An­toine Er­ba­ni viennent ren­for­cer un pa­quet qui se­ra tou­jours em­me­né par les cadres que sont Stef­fon Ar­mi­tage, Ben Mo­wen et Tho­mas Do­min­go. Pour le troi­sième ligne for­mé à Agen, l’idée était de pro­gres­ser tout en conti­nuant d’évo­luer dans un cadre confor­table. « A Pau, je sais que je vais re­trou­ver l’es­prit fa­mi­lial qui existe à Agen. Je vais m’épa­nouir dans un club en pleine évo­lu­tion et j’en suis très heu­reux. C’est une étape im­por­tante pour moi et as­su­ré­ment un beau chal­lenge » , confiait An­toine Er­ba­ni. Dans les lignes ar­rières, le de­mi de mê­lée Ju­lien Blanc vien­dra concur­ren­cer Thi­bault Dau­ba­gna alors que le jeune Ati­la Sep­tar et l’Aus­tra­lien Jesse Mogg ap­por­te­ront den­si­té phy­sique et vi­tesse à un groupe qui ne manque pas d’élé­ments de qua­li­té. Wa­ti­so­ni Vo­tu, Char­ly Ma­lié, Jale Va­tu­bua, Ben­son Stan­ley et Tom Tay­lor sont tou­jours là. Et le All Black Co­lin Slade, bles­sé en fin de sai­son der­nière, au­ra à coeur de mon­trer ses ta­lents dans la conduite du jeu. Tout ce pe­tit monde se­ra dé­sor­mais sous les ordres de Con­rad Smith qui a chan­gé de vie et qui s’oc­cu­pe­ra des trois- quarts verts et blancs. Un re­cru­te­ment 2018 am­bi­tieux, donc, à l’image d’un club qui se donne les moyens de réus­sir. Il dis­pose dé­sor­mais d’un stade de plus de 18 000 places qui ar­rive un an après l’inau­gu­ra­tion d’un nou­veau centre d’en­traî­ne­ment. La Sec­tion Pa­loise a fait les in­ves­tis­se­ments né­ces­saires. Elle veut éga­le­ment s’ap­puyer sur un centre de for­ma­tion de qua­li­té. L’équipe Es­poirs a at­teint la fi­nale du der­nier cham­pion­nat. Voi­là un ré­ser­voir de jeunes sur le­quel l’équipe béar­naise va pou­voir comp­ter pour les pro­chaines an­nées. Pour au­tant, les grosses écu­ries se sont elles aus­si ren­for­cées à l’in­ter­sai­son et il semble dif­fi­cile de voir Pau jouer les phases fi­nales, même si c’est l’ob­jec­tif af­fi­ché à court terme. « Le club est en bonne po­si­tion pour avan­cer. A nous de re­ve­nir avec plus de mo­ti­va­tion en­core, an­non­çait Si­mon Man­nix. On a dé­jà mon­tré notre ca­pa­ci­té à exis­ter en Top 14 et à être dans le Top 6. Je suis tel­le­ment ex­ci­té par l’ave­nir ! » Le tra­vail ac­com­pli de­puis plu­sieurs an­nées est en train de payer. La Sec­tion Pa­loise a rai­son de mi­ser sur la sta­bi­li­té. Comme pour un bon maul, il faut bien se struc­tu­rer pour pou­voir avan­cer !

Ma­lik HAMADACHE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.