Des vic­times âgées, un gé­rant écroué

L'Yonne Républicaine (Sénonais) - - Yonne Justice - Faits Divers - Vé­ro­nique Sel­lès ve­ro­nique.selles@cen­tre­france.com

Le gé­rant d’une an­cienne so­cié­té spé­cia­li­sée dans l’amé­lio­ra­tion de l’ha­bi­tat a été pla­cé en dé­ten­tion. Il lui est re­pro­ché d’avoir es­cro­qué des per­sonnes âgées.

Mer­cre­di, le gé­rant de Rev’ha­bi­tat, l’an­cienne so­cié­té spé­cia­li­sée dans l’amé­lio­ra­tion de l’ha­bi­tat de Champs­sur­Yonne (dont la li­qui­da­tion ju­di­ciaire a été pro­non­cée en jan­vier 2018), a été pla­cé en dé­ten­tion dans le cadre d’une af­faire d’es­cro­que­rie ag­gra­vée sur per­sonnes vul­né­rables.

Il lui est re­pro­ché d’avoir es­cro­qué entre 2013 et 2016 un bon nombre de par­ti­cu­liers, dé­mar­chés par les té­lé­opé­ra­trices et les com­mer­ciaux de l’en­ tre­prise, créée en 2013 et spé­cia­li­sée no­tam­ment dans le trai­te­ment des bois de char­pente, l’iso­la­tion des combles, le dé­mous­sage de toi­tures, le ra­va­le­ment de fa­çades, l’iso­la­tion in­té­rieure et ex­ té­rieure… Dans le même temps, trois an­ciens sa­la­riés de l’en­tre­prise spé­cia­li­sée ont été pla­cés sous contrôle ju­di­ciaire.

« Une tren­taine de plaintes ont été dé­po­sées, a pré­ci­sé So­phie Mac­quart­ Mou­lin, le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique d’Auxerre. Mais le po­ten­tiel de per­sonnes es­cro­quées est bien plus im­por­tant : 180 clients ont été en­ten­dus par les en­quê­teurs de la po­lice ju­di­ciaire d’Auxerre et le GIR (Groupe d’in­ter­ven­tion ré­gio­nal) de Bour­gogne Fran­cheCom­té. Beau­coup de vic­times n’ont pas sou­hai­té por­ter plainte. Sous des mo­tifs fal­la­cieux comme l’obli­ga­tion de se mettre en confor­mi­té par rap­port à des normes en­vi­ron­ne­men­tales, les com­mer­ciaux ob­te­naient la si­gna­ture des per­sonnes, toutes d’un âge avan­cé, mal­gré les prix exor­bi­tants des contrats, lar­ge­ment au­des­sus des prix du mar­ché, pour un ré­sul­tat de piètre qua­li­té. »

Le gé­rant ain­si que les trois autres sa­la­riés ont contes­té les faits qui leur sont re­pro­chés, a pré­ci­sé So­phie Mac­quart­Mou­lin.

Le mon­tant du pré­ju­dice n’a pas en­core éta­bli, mais il pour­rait avoi­si­ner les 300.000 €.

Les mis en cause contestent les faits

PHO­TO D’IL­LUS­TRA­TION F. S.

EN­QUÊ­TEURS. L’en­quête a été confiée à la po­lice ju­di­ciaire en oc­tobre 2016 suite à une plainte d’un client de Rev’ha­bi­tat ain­si qu’au GIR (Groupe d’in­ter­ven­tion ré­gio­nal) Bour­gogne Franche-Com­té, re­grou­pant no­tam­ment gen­darmes et po­li­ciers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.