Vues de femmes sur la so­cié­té

L'Yonne Républicaine (Sénonais) - - Yonne Actualités -

La Grande loge fé­mi­nine de France, or­ga­ni­sa­tion ma­çon­nique, compte aus­si des membres à Auxerre, où une confé­rence se­ra don­née cet après-mi­di.

Outre le par­cours ini­tia­tique, ca­rac­té­ris­tique des or­ga­ni­sa­tions franc­ma­çonnes, la Grande loge fé­mi­nine de France porte un re­gard ac­cru sur la so­cié­té. Et no­tam­ment sur la place des femmes dans la so­cié­té.

« Ac­tuel­le­ment, nous sommes ex­trê­me­ment vi­gi­lantes sur la laï­ci­té, car elle est pro­tec­trice pour les droits des femmes », IN­TER­VE­NANTE. ex­plique Marie­Claude Ker­vel­la­Boux, grande maî­tresse de l’obé­dience. Des droits dont la pé­ren­ni­té fait par­fois l’ob­jet de doutes. « Rien n’est ja­mais ac­quis, il suf­fit de pas grand­chose pour qu’ils soient re­mis en cause », dé­plore­t­elle, ci­tant, à titre d’exemple, le droit à l’avor­te­ment.

« Les femmes sont dans une si­tua­tion qui n’est pas tout à fait l’égal de l’hom­ me », ajoute la re­pré­sen­tante de l’obé­dience.

« Que les hommes leur laissent de la place »

« Il y a des pro­grès no­tables. On voit no­tam­ment de plus en plus de femmes qui s’en­gagent dans la vie pu­blique, mais ce n’est pas évident. Elles se mettent en­core des bar­rières et il faut aus­si que les hommes leur laissent de la place », ana­lyse­t­elle, évo­quant la ques­tion des com­pé­tences en­core sou­vent in­vo­quée pour les femmes quand elle n’est pas sou­le­vée pour les hommes. Et de conclure : « Ce n’est pas si fa­cile pour une femme de prendre toute sa place. »

PHOTO D’ARCHIVES

An­cienne grande maî­tresse de la Grande loge fé­mi­nine de France, Marie-Thé­rèse Bes­son don­ne­ra une confé­rence au­jourd’hui, à la Mai­son Paul-Bert, à Auxerre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.